YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← Une idée audacieuse pour remplacer les politiciens

Get Embed Code
25 Languages

Showing Revision 12 created 06/03/2019 by eric vautier.

  1. Est-ce que c'est juste moi

  2. ou y a-t-il d'autres gens ici
  3. qui sont un peu déçus par la démocratie?
  4. (Applaudissements)

  5. Considérons quelques chiffres.

  6. Si nous regardons à travers le monde,
  7. le taux moyen de participation
    aux élections présidentielles
  8. au cours des 30 dernières années
  9. s'élève seulement à 67%.
  10. Si nous allons en Europe
  11. et considérons les gens ayant participé
    aux élections parlementaires de l'UE,
  12. le taux moyen de participation
    à ces élections
  13. est seulement de 42%.
  14. Allons à présent à New York
  15. et regardons combien de personnes ont voté
    dans les dernières élections municipales.
  16. Nous découvrons que seulement
    24% sont allés voter.
  17. Cela veut dire que si la série « Friends »
    était encore diffusée,
  18. Joey et peut-être Phoebe
    seraient allés voter.
  19. (Rires)

  20. Vous ne pouvez pas leur en vouloir
    car les gens en ont marre des politiciens.

  21. Les gens en ont marre des autres gens
    utilisant les données qu'ils ont générées
  22. en communiquant
    avec leurs amis et leur famille,
  23. pour en faire des cibles
    de propagande politique.
  24. Le fait est que cela n'est pas nouveau.
  25. On utilise les « j'aime »
    pour vous cibler.
  26. Avant, c'était votre code postal,
    votre sexe ou votre âge,
  27. car l'idée de faire des gens des cibles
    de propagande à des fins politiques
  28. est aussi vieille que la politique.
  29. Cette idée existe bien, car
  30. la démocratie a une
    vulnérabilité fondamentale.
  31. Voici le schéma d'une élection.
  32. En principe, la démocratie est la capacité
    du peuple à exercer le pouvoir.

  33. Mais en pratique, nous devons déléguer
    ce pouvoir à un représentant
  34. qui peut exercer ce pouvoir pour nous.
  35. Ce représentant est
    le goulot d'étranglement
  36. ou un point faible.
  37. C'est lui que vous voulez cibler
    si vous voulez attaquer la démocratie,
  38. car vous pouvez vous emparer
    de la démocratie via ce représentant
  39. ou via la façon dont les gens
    le choisissent.
  40. La question est :
  41. Est-ce la fin de l'histoire ?
  42. Est-ce le mieux que nous puissions faire
  43. ou y a-t-il des alternatives ?
  44. Certains réfléchissent à des alternatives

  45. et l'une des idées énoncées
    est la démocratie directe.
  46. Elle consiste à shunter les politiciens
    et faire voter les gens directement
  47. sur des problèmes et des projets de loi.
  48. Mais cette idée est naïve,
  49. car nous serions obligés
    de choisir trop de choses.
  50. Si vous considérez le 114e
    congrès des États-Unis,
  51. vous verrez que
    la Chambre des représentants
  52. a examiné plus de 6 000 projets de loi,
  53. le Sénat a examiné
    plus de 3 000 projets de loi
  54. et ils ont approuvé plus de 300 lois.
  55. Cela obligerait chacun à prendre
  56. de nombreuses décisions chaque semaine
  57. sur des sujets sur lesquels
    il a peu de connaissances.
  58. Il y a un problème
    de bande passante cognitive
  59. si nous essayons de voir la démocratie
    directe comme une alternative viable.
  60. Certains imaginent
    une démocratie liquide ou fluide,

  61. dans laquelle vous donnez
    votre pouvoir politique à quelqu'un,
  62. qui peut le donner à quelqu'un d'autre
  63. et, finalement, vous créez
    un grand réseau de suiveurs
  64. où seulement quelques personnes
    prennent les décisions
  65. au nom de tous leurs suiveurs
    et des suiveurs de leurs suiveurs.
  66. Cette idée ne résout pas le problème
    de la bande passante cognitive
  67. et, pour être honnête, est similaire
    au fait d'avoir un représentant.
  68. Aujourd'hui, je vais être
    un peu provocateur
  69. et je vais vous demander :
  70. « Et si, au lieu d'essayer
    de shunter les politiciens,
  71. nous essayions de les automatiser ? »
  72. L'idée de l'automatisation
    n'est pas nouvelle.

  73. Elle a commencé il y a 300 ans,
  74. quand les tisserands français ont décidé
    d'automatiser le métier à tisser.
  75. Le vainqueur de cette guerre industrielle
    fut Joseph-Marie Jacquard.
  76. C'était un tisserand et marchand français
  77. qui a marié le métier à tisser
    et la machine à vapeur
  78. pour créer des métiers à tisser autonomes.
  79. Avec ces métiers à tisser,
    il a gagné en contrôle.
  80. Il pouvait fabriquer des tissus
    plus complexes et sophistiqués
  81. que ceux qui étaient faits à la main.
  82. En gagnant cette guerre industrielle,
  83. il a installé ce qui est devenu
    le schéma directeur de l'automatisation.
  84. Notre façon d'automatiser les choses
    ces 300 dernières années

  85. n'a jamais changé :
  86. nous identifions d'abord un besoin,
  87. puis nous créons un outil
    pour satisfaire ce besoin,
  88. comme le métier à tisser,
  89. puis nous étudions
    comment les gens utilisent l'outil
  90. pour automatiser cet utilisateur.
  91. C'est ainsi que nous sommes passés
    du métier à tisser mécanique
  92. au métier à tisser autonome
  93. et cela nous a pris mille ans.
  94. Alors qu'il ne nous a fallu que cent ans
  95. pour utiliser ce même schéma
    afin d'automatiser la voiture.
  96. Cependant, cette fois,
  97. l'automatisation est réelle.
  98. Voici une vidéo qu'un de mes collègues
    de Toshiba a partagée avec moi

  99. et qui montre l'usine
    qui produit des disques SSD.
  100. L'usine entière est un robot.
  101. Il n'y a pas d'humain dans cette usine.
  102. Les robots vont bientôt quitter les usines
  103. et faire partie de notre monde,
  104. faire partie de notre main d’œuvre.
  105. Ce que je fais au quotidien,
  106. c'est de créer des outils qui intègrent
    des données de pays entiers
  107. afin que nous disposions
    des fondations nécessaires
  108. pour un futur où nous aurons besoin
    de gérer ces machines.
  109. Mais je ne suis pas là
    pour vous parler de ces outils

  110. qui intègrent les données des pays.
  111. Je suis ici pour vous parler
    d'une autre idée
  112. qui pourrait nous aider à réfléchir
    à comment utiliser
  113. l'intelligence artificielle
    dans la démocratie.
  114. Car les outils que je développe
    sont conçus pour des décisions exécutives.
  115. Ce sont des décisions pouvant être prises
    avec une certaine objectivité --
  116. des décisions d'investissement public.
  117. Mais il y a des décisions législatives
  118. et ces décisions nécessitent
    une communication entre des gens
  119. qui ont des points de vue différents,
  120. requièrent une participation, un débat,
  121. une délibération.
  122. Pendant longtemps, nous avons pensé
  123. que pour améliorer la démocratie,
    il fallait plus de communication.
  124. Les technologies que nous avons élaborées
    dans le contexte de la démocratie,
  125. que ce soient les journaux
    ou les réseaux sociaux,
  126. ont essayé de nous offrir
    plus de communication.
  127. Nous nous sommes aventurés sur ce terrain
  128. et nous savons que
    cela ne résoudra pas le problème.
  129. Ce n'est pas un problème de communication,
  130. mais de bande passante cognitive.
  131. S'il s'agit d'un problème
    de bande passante cognitive,
  132. accentuer la communication
  133. ne va pas le résoudre.
  134. Nous allons avoir besoin
    de technologies supplémentaires
  135. qui nous aident à gérer
    une partie de la communication
  136. qui nous sature.
  137. Pensez à un petit avatar,
  138. un agent logiciel,
  139. un Jiminy Cricket numérique --
  140. (Rires)

  141. qui est capable de répondre
    à des choses en votre nom.

  142. Si nous avions cette technologie,
  143. nous pourrions nous délester
    d'un peu de communication
  144. et aider à prendre de meilleures décisions
    ou des décisions à plus grande échelle.
  145. L'idée des agents logiciels
    n'est pas nouvelle non plus.
  146. Nous les utilisons déjà constamment.
  147. Nous utilisons ces agents
  148. pour choisir comment nous
    rendre à un endroit donné,
  149. la musique que nous allons écouter
  150. ou pour obtenir des suggestions de livres.
  151. Au XXIe siècle, il y a une idée évidente,

  152. aussi évidente que celle
  153. de réunir une machine à vapeur
    et un métier à tisser
  154. au temps de Jacquard.
  155. Il s'agit d'associer la démocratie directe
    aux agents logiciels.
  156. Imaginez un instant un monde
  157. où, au lieu d'avoir un représentant
    pour vous représenter,
  158. vous et des millions d'autres,
  159. vous aviez un représentant
    qui ne représentait que vous,
  160. avec vos opinions politiques nuancées --
  161. cette étrange combinaison
    de libertaire, de libéral,
  162. peut-être un peu de conservateur
    sur certains sujets
  163. et très progressiste sur d'autres.
  164. Aujourd'hui, les politiciens
    sont des ensembles pleins de compromis.
  165. Mais vous pourriez avoir quelqu'un
    uniquement pour vous représenter,
  166. si vous êtes prêts à abandonner l'idée
  167. que ce représentant
    doit être un être humain.
  168. Si ce représentant est un agent logiciel,
  169. nous pourrions avoir un sénat
    avec autant de sénateurs que de citoyens.
  170. Ces sénateurs seront capables
    de lire tous les projets de loi
  171. et de voter pour chacun de ces projets.
  172. C'est une idée claire
    que nous voulons peut-être considérer.

  173. Mais je comprends que de nos jours,
  174. cette idée puisse être effrayante.
  175. En effet, imaginer un robot venu du futur
  176. pour nous aider à diriger nos pays
  177. paraît terrifiant.
  178. Mais nous l'avons déjà fait.
  179. (Rires)

  180. Et c'était un gars plutôt sympa.

  181. A quoi ressemblerait le métier à tisser
    de Jacquard pour cette idée ?

  182. Ce serait un système très simple.
  183. Imaginez un système où
    vous vous connectez, créez un avatar
  184. puis commencez à entraîner votre avatar.
  185. Vous pouvez fournir à votre avatar
    vos habitudes de lecture,
  186. le connecter à vos réseaux sociaux
  187. ou à d'autres données,
  188. par exemple en passant
    des tests de psychologie.
  189. Ce qui est agréable,
    c'est qu'il n'y a pas de supercherie.
  190. Vous ne donnez pas des données
  191. pour communiquer
    avec vos amis et votre famille
  192. qui sont ensuite utilisées
    dans un système politique.
  193. Vous procurez des données à un système
    conçu pour être utilisé
  194. pour prendre des décisions en votre nom.
  195. Vous prenez ensuite ces données et
    choisissez un algorithme d'apprentissage,
  196. car c'est un marché libre
  197. où différentes personnes
    peuvent soumettre différents algorithmes
  198. pour prédire comment vous voterez
    d'après les données fournies.
  199. Le système est ouvert,
    personne ne contrôle les algorithmes ;
  200. certains deviennent populaires
  201. et d'autres le sont moins.
  202. Vous pouvez auditer le système,
  203. voir comment votre avatar fonctionne.
  204. Si vous l'aimez, laissez-le
    en pilote automatique.
  205. Si vous voulez un peu plus de contrôle,
  206. vous pouvez décider qu'il vous demande
  207. à chaque fois qu'il prend une décision,
  208. ou choisir un compromis.
  209. Nous utilisons si peu la démocratie
  210. en partie car la démocratie dispose
    d'une mauvaise interface utilisateur.
  211. Si nous améliorons l'interface
    utilisateur de la démocratie,
  212. nous pourrions l'utiliser davantage.
  213. Bien sûr, vous pouvez
    vous poser plein de questions.

  214. Comment entraîner ces avatars ?
  215. Comment préserver
    la sécurité des données ?
  216. Comment maintenir les systèmes
    distribués et auditables ?
  217. Qu'en est-il de ma grand-mère de 80 ans
  218. qui ne sait pas utiliser internet ?
  219. Croyez-moi, je les ai toutes entendues.
  220. Quand vous pensez à une telle idée,
    vous devez vous méfier des pessimistes,
  221. car ils sont connus pour avoir
    un problème à chaque solution.
  222. (Rires)

  223. Je veux vous inviter à réfléchir
    aux plus grandes idées.

  224. Les questions que j'ai évoquées
    ne sont que de petites idées,
  225. car ce sont des questions
    sur le non fonctionnement.
  226. Les grandes idées sont :
  227. que pouvons-nous faire d'autre
  228. si cela fonctionne ?
  229. Une de ces idées implique :
    qui écrit les lois ?
  230. Au début, nous pourrions nous servir
    des avatars que nous possédons déjà ;
  231. ils voteraient sur des lois écrites
    par les sénateurs ou politiciens
  232. déjà en place.
  233. Mais si cela fonctionnait,
  234. vous pourriez écrire un algorithme
  235. qui essayerait d'écrire une loi
  236. qui recevrait un certain
    pourcentage d'assentiment,
  237. puis vous inverseriez le processus.
  238. Vous pensez peut-être
    que cette idée est ridicule,
  239. nous ne devrions pas le faire,
  240. mais vous ne pouvez pas nier
    que c'est une idée possible
  241. que dans un monde où la démocratie directe
    et les agents logiciels
  242. sont une forme de participation viable.
  243. Comment initier la révolution ?

  244. Nous n’initierons pas cette révolution
    avec des grèves, des manifestations
  245. ou en exigeant que nos politiciens actuels
    soient transformés en robots.
  246. Cela ne fonctionnera pas.
  247. C'est bien plus simple,
  248. plus lent
  249. et bien plus humble.
  250. Nous commençons par créer de tels
    systèmes simples dans les universités,
  251. les bibliothèques, les organisations.
  252. Nous allons trouver une solution
    à ces petites questions
  253. et ces petits problèmes
  254. qu'il faudra résoudre pour rendre
    cette idée viable,
  255. pour la rendre fiable.
  256. En créant ces systèmes
    où une centaine, un millier,
  257. une centaine de milliers de gens votent
    de façon politiquement non contractuelle,
  258. nous développerons la confiance en l'idée,
  259. le monde changera
  260. et ceux qui sont aussi jeunes
    que ma fille actuellement, grandiront.
  261. D'ici à ce que ma fille ait mon âge,
  262. peut-être que cette idée
    qui est folle aujourd'hui,
  263. ne sera plus si folle pour elle
    et pour ses amis.
  264. À ce moment-là,
  265. ce sera la fin de notre histoire,
  266. mais le début de la leur.
  267. Merci.

  268. (Applaudissements)