French subtitles

← Pour optimiser la protection des enfants, sortons l'appartenance raciale de l'équation.

Get Embed Code
29 Languages

Showing Revision 57 created 02/12/2019 by eric vautier.

  1. Imaginez un instant que vous travailliez
    pour la protection de l'enfance
  2. et que vous deviez prendre en charge
    un cas de maltraitance.
  3. Vous pénétrez dans un foyer sans prévenir,
    sans être attendu, ni bienvenu.
  4. Vous voyez tout d'abord un matelas au
    milieu de la pièce, à même le sol.
  5. Trois enfants y sont endormis.
  6. A côté, une petite table, des cendriers,
  7. des canettes de bière vides,
  8. des pièges à rats présents
  9. à proximité des enfants.
  10. Alors, vous rédigez un rapport.
  11. Vous inspectez la maison.
  12. Vous commencez par la cuisine
    où il n'y a que peu de nourriture.
  13. Vous repérez un autre matelas
    sur le sol de la chambre
  14. que la mère partage avec son nourrisson.
  15. Dans une telle situation,
    deux possibilités.

  16. Vous estimez les enfants en danger ;
    ils sont retirés de leur famille
  17. et placés à l'aide sociale à l'enfance
    pour un temps donné.
  18. Ou les enfants peuvent rester
    auprès de leur famille
  19. et les services sociaux apportent
    alors aide et soutien.
  20. À la protection de l'enfance,

  21. j'ai été régulièrement témoin
    de ces situations.
  22. Certaines meilleures, d'autres pires.
  23. Qu'est-ce qui vous passe par la tête
  24. dans une telle situation ?
  25. Qu'est-ce qui va guider vos choix ?
  26. Qu'est-ce qui fonde votre opinion ?
  27. De quelle ethnie sont-ils ?
  28. Si ces enfants sont blancs,

  29. ils resteront probablement
    dans leur famille.
  30. Selon l'Université de Pennsylvanie,
  31. les familles blanches accèdent à davantage
    d'aide et de soutien des services sociaux
  32. de la protection de l'enfance.
  33. Elles sont aussi moins susceptibles d'être
    soumises à une enquête sociale.
  34. Mais si ces enfants sont noirs,
  35. ils ont alors quatre fois plus
    de risques d'être placés,
  36. de rester plus longtemps
    en famille d'accueil,
  37. et il est plus difficile de
    leur trouver un placement stable.
  38. Le placement ne devrait intervenir
    que pour mettre à l'abri

  39. des enfants en grave danger.
  40. Cette séparation est aussi
    un traumatisme pour la famille.
  41. L'Université du Minnesota
  42. a montré que les enfants placés en foyer
  43. ont plus de problèmes comportementaux
  44. que ceux maintenus en famille,
    aidée et soutenue.
  45. Les cas comme celui-ci ne sont pas rares.

  46. Une mère célibataire vivant dans un HLM,
  47. avec ses quatre enfants,
  48. des rats rendant impossible
    le stockage d'aliments,
  49. sans parler d'aliments frais.
  50. Cette mère mérite-t-elle que
    ses enfants lui soient retirés ?
  51. Une avocate spécialisée,
    Emma Ketteringham,

  52. affirme que pour vivre
    dans un quartier pauvre,
  53. mieux vaut être un parent parfait.
  54. Elle affirme que des critères
    injustes et inaccessibles
  55. sont imposés aux parents pauvres.
  56. Leur ethnie et l'environnement
    influent également
  57. la question du maintien ou non
    de leurs enfants.
  58. J'ai passé deux ans
    à la protection de l'enfance.
  59. J'ai pris des décisions majeures.
  60. J'ai constaté que mes propres
    valeurs influençaient mon travail.
  61. Je travaille maintenant à la Faculté de
    travail social de l'Université de Floride

  62. où je dirige un institut
  63. qui mène des recherches innovantes
    et efficaces en protection de l'enfance.
  64. Elles montrent qu'il y a deux fois
    plus d'enfants noirs en foyer,
  65. soit 28 %,
  66. alors qu'ils ne représentent
    que 14 % de la population générale.
  67. Et si les raisons sont multiples,
  68. je souhaite en aborder une
    en particulier :
  69. le préjugé implicite.
  70. Commençons par « implicite ».

  71. C'est quelque chose dont vous
    n'avez pas conscience.
  72. Préjugé : ces attitudes et stéréotypes
  73. que nous avons tous à propos
    de certaines personnes.
  74. Des préjugés implicites
    se cachent derrière
  75. chacune des décisions que nous prenons.
  76. Comment changer ça ?
  77. J'ai une solution prometteuse
    à vous proposer.

  78. Dans la plupart des États,
  79. de nombreux enfants noirs
    sont placés en foyer.
  80. Des chiffres ont révélé que
    le Comté de Nassau,
  81. dans l'État de New York,
  82. est parvenu à diminuer le nombre
    d'enfants noirs retirés à leur famille.
  83. En 2016, nous avons rencontré
    cette communauté
  84. afin de mener des recherches
  85. et nous avons assisté à des
    réunions de placement aveugles.
  86. Voici comment ça marche.

  87. Un agent prend en charge un
    signalement d'enfant en danger.
  88. Il inspecte le logement
  89. mais avant que les enfants soient retirés,
  90. il rentre à son bureau
  91. et présente ses conclusions.
  92. Mais voici la différence :
  93. lors de cette présentation au comité,
  94. il occulte les noms, l'ethnie,
    l'environnement, la race,
  95. toute information d'identification.
  96. Il met l'accent sur les faits, les
    forces de la famille, son histoire,
  97. la capacité des parents
    à protéger les enfants.
  98. Avec ces éléments, le comité
    émet une recommandation
  99. sans connaître l'origine
    ethnique de la famille.
  100. Ces placements aveugles ont eu un impact
    drastique sur cette communauté.
  101. En 2011, 57 % des enfants
    placés étaient noirs.
  102. Après cinq ans, ce taux est tombé à 21 %.
  103. (Applaudissements)

  104. Voici ce que nous avons appris
    de ces travailleurs sociaux.

  105. « Quand une famille est
    connue de nos services,
  106. nous le retenons à leur détriment,
  107. même s'ils tentent de changer. »
  108. « Lorsque je suis en présence
    d'un cas issu d'une cité
  109. ou d'un quartier particulier,
  110. je pense immédiatement au pire. »
  111. « La protection de l'enfance est très
    subjective, elle relève de l'émotionnel.
  112. Ceux qui y contribuent ressentent
    forcément des émotions.
  113. Et il est très difficile de les laisser
    devant la porte
  114. dans cette profession.
  115. Éliminons donc la subjectivité de
    l'ethnie et de l'environnement,
  116. et les résultats seront différents. »
  117. Les placements aveugles
    semblent se rapprocher

  118. d'une solution à la question du préjugé
    implicite lors de la prise de décision.
  119. La prochaine étape est de trouver
  120. comment utiliser
    l'intelligence artificielle
  121. pour mener ce projet à grande échelle
  122. et le rendre accessible
    dans les autres États.
  123. Nous pouvons transformer
    la protection de l'enfance,
  124. et rendre les organismes responsables
  125. du développement de la conscience sociale
    de leurs agents.
  126. Nous rendre responsables
  127. de décisions guidées par
    l'éthique et la sécurité.
  128. Imaginons un système de protection de
    l'enfance qui s'associe aux parents,
  129. encourageant les familles,
  130. et qui ne considère plus
    la pauvreté comme un échec.
  131. Travaillons ensemble
    à construire un système
  132. qui renforce les familles
    au lieu de les déchirer.
  133. Merci.

  134. (Applaudissements) (Acclamations)