French subtitles

← L'identité au 21ème siècle | David Birch | TEDxSussexUniversity

Get Embed Code
8 Languages

Showing Revision 10 created 05/23/2015 by Elisabeth Buffard.

  1. Donc, je pensais parler d'identité.
  2. C'est un sujet
    assez intéressant selon moi.
  3. La raison était que, quand on m'a
    demandé de faire cette conférence,
  4. je venais juste de lire, dans un journal,
    je ne sais plus lequel,
  5. quelque chose de quelqu'un
    chez Facebook qui disait :
  6. « Nous voulons que chacun
    utilise son vrai nom »,
  7. et ainsi, en gros,
    tous les problèmes seront résolus.
  8. Et c'est tellement faux,
  9. c'est une vision
    si réactionnaire de l'identité,
  10. et ça va nous mener
    à toutes sortes de problèmes.
  11. Alors ce que je pensais faire
  12. serait d'expliquer quatre types
    de problèmes à ce propos,
  13. et puis je proposerai une solution,
  14. que - je l'espère -
    vous trouverez intéressante.
  15. Donc, juste pour cerner le problème,
    que signifie authenticité ?
  16. C'est moi, c'est une photo de moi
    prise avec un téléphone
  17. où je regarde une peinture.
  18. C'est une peinture réalisée
    par un faussaire très célèbre.
  19. N'étant pas très bon en présentation,
  20. je ne me souviens déjà plus
    du nom sur ma fiche.
  21. Il a été incarcéré
    à la prison de Wakefield,
  22. pour avoir contrefait des chefs-d'œuvre
    d'impressionnistes français, je crois.
  23. Il est si doué pour ça que,
    quand il était en prison,
  24. tout le monde, le directeur, etc.,
  25. voulait accrocher ses reproductions
    aux murs, car elles étaient très réussies.
  26. Donc, ceci est un chef-d'œuvre,
    qui est un faux d'un chef-d'œuvre,
  27. et une puce est collée dans la toile
  28. pour attester qu'il s'agit
    d'un faux authentique,
  29. si vous voyez ce que je veux dire.
    (Rires)
  30. Donc quand on parle d'authenticité,
  31. c'est un peu plus fragmentaire
    que ça en a l'air,
  32. en voici donc un bon exemple.
  33. J'ai essayé de choisir quatre problèmes
    qui cerneront correctement la situation.
  34. Le premier problème : puce et code PIN.
  35. Tout le monde a
    une carte à puce, je suppose.
  36. Alors, pourquoi est-ce un bon exemple ?
  37. C'est un bon exemple de comment
    la vision traditionnelle de l'identité
  38. pervertit la sécurité
    d'un système bien construit.
  39. Cette carte à puce
    qui est dans votre poche
  40. comporte une puce qui a coûté
    des millions de livres à développer,
  41. qui est extrêmement sécurisée,
  42. vous pouvez l'examiner au microscope,
  43. vous pouvez essayer de la craquer, etc.
  44. Ces puces n'ont jamais été piratées,
    quoique vous lisiez dans les journaux.
  45. Pour plaisanter,
    on prend cette puce super sécurisée
  46. et on lui colle une bande magnétique
    aisément piratable
  47. et pour les criminels vraiment fainéants,
    on grave en plus la carte.
  48. Donc si vous êtes un criminel pressé
    et devez copier la carte de quelqu'un,
  49. vous n'avez qu'à plaquer
    du papier et le crayonner,
  50. histoire d'accélérer les choses.
  51. Plus amusant encore,
    comme sur ma carte de crédit,
  52. le nom, le code SALT comme le reste,
    sont imprimés sur la face avant.
  53. Pourquoi ?
  54. Rien ne justifie que votre nom
    soit gravé sur une carte bancaire.
  55. Et si vous y réfléchissez,
  56. c'est encore plus insidieux
    et pervers que ça en a l'air.
  57. Car les seules personnes à qui profite
    le fait d'avoir un nom sur la carte
  58. sont les criminels.
  59. Vous connaissez votre nom,
    n'est-ce pas ? (Rires)
  60. Et quand vous achetez
    quelque chose dans un magasin,
  61. c'est un code et pas le nom qui importe.
  62. Le seul endroit où il faut écrire
    son nom au verso actuellement,
  63. c'est en Amérique.
  64. Chaque fois que j'y vais, on paye
    avec une carte à bande magnétique
  65. et je signe toujours
    Carlos Tethers par sécurité,
  66. car si une transaction
    doit être contestée,
  67. si elle est signée Dave Birch,
    je sais que c'est un vol,
  68. car je n'aurais jamais
    signé Dave Birch. (Rires)
  69. Donc si vous perdez
    votre carte dans la rue,
  70. alors un voleur peut la ramasser
    et la lire. Ils ont le nom,
  71. avec le nom, il peut trouver l'adresse,
    puis faire des achats sur internet.
  72. Pourquoi inscrivons-nous
    le nom sur les cartes ?
  73. Parce que nous croyons que l'identité
    a à voir avec les noms,
  74. et car nous sommes enracinés
    dans l'idée de la carte d'identité,
  75. qui nous obsède.
  76. Je sais que c'est bel et bien fini
    depuis quelques années,
  77. mais si vous travaillez
    au Ministère de l'Intérieur,
  78. ou dans la politique,
  79. et que vous réfléchissez à l'identité,
  80. vous n'y pensez qu'en termes
    de cartes avec des noms dessus.
  81. C'est très subversif
    dans un monde moderne.
  82. Le 2e exemple que je voulais utiliser
    est celui des forums.
  83. Je suis très fier de cette image,
  84. il s'agit de mon fils
    jouant avec ses amis
  85. dans son groupe durant leur 1er concert,
  86. on peut le dire puisqu'il a été payé.
    (Rires)
  87. Et j'aime cette image.
  88. J'aime encore plus celle de son entrée
    en école de médecine, (Rires)
  89. j'aime cette image en ce moment.
  90. Pourquoi utiliser cette image ?
  91. Parce que c'était très intéressant
    de regarder cette expérience
  92. en tant que personne d'âge mûr.
  93. Donc ils se sont rassemblés,
    lui et ses amis,
  94. ont loué une pièce,
    du type salle paroissiale,
  95. et ils ont réuni tous leurs amis
    qui jouaient dans un groupe,
  96. ils ont tout organisé sur Facebook,
    puis ils ont vendu des tickets,
  97. et le 1er groupe au,
    j'allais dire « menu »,
  98. ce n'est probablement pas
    le bon mot, n'est-ce pas ?
  99. Le 1er groupe sur la liste qui participait
    à un quelconque concert public
  100. obtenait les 20 premiers tickets,
  101. le second groupe les 20 suivants,
    et ainsi de suite.
  102. Ils étaient dans les cinquièmes,
    je pensais qu'ils n'avaient aucune chance.
  103. Il a en fait gagné 20 tickets.
    Génial, non ?
  104. Mais mon propos est,
    tout a bien marché, sauf sur le web.
  105. Ils étaient donc sur Facebook,
    et envoyaient ces messages,
  106. organisant les affaires
    sans savoir qui était qui, n'est-ce pas ?
  107. C'est ce que nous tentons de résoudre.
  108. Si seulement ils utilisaient
    leurs vrais noms,
  109. vous n'auriez plus à vous en soucier
    sur internet. Et il m'a dit :
  110. « Je veux aller sur un forum
    pour parler de guitare » je crois,
  111. et moi, « Eh bien, je ne veux pas
    que tu ailles sur un forum
  112. pour parler de guitare,
    car tu n'y trouveras pas que tes amis ;
  113. et certains pourraient être des pervers,
    des profs ou des vicaires. »
  114. (Rires)
  115. Enfin c'est ce qu'on lit
    dans les journaux, non ?
  116. Donc je veux savoir
    qui sont tous ces gens sur ce forum.
  117. Alors oui, tu peux aller sur le forum,
  118. mais seulement si chacun
    y utilise son vrai nom,
  119. et fournit une copie complète
    de son casier judiciaire.
  120. Mais bien sûr, si qui que ce soit
    dans le forum demandait son vrai nom,
  121. je dirais : « Non,
    tu ne peux pas le donner. »
  122. Car qu'arrive-t-il s'il s'avère
    que sont des pervers,
  123. ou des profs ou que sais-je ?
  124. Vous avez donc ce paradoxe bizarre
  125. où je suis content qu'il aille dans
    ce forum si je sais qui d'autre y est,
  126. mais je refuse que quiconque
    sache qui il est.
  127. C'est comme une impasse
    autour de l'identité :
  128. on réclame une totale transparence
    de tous, sauf de soi-même.
  129. Alors on n'avance pas, on est coincés.
  130. Le forum est donc imparfait,
  131. et c'est une très mauvaise façon
    de réfléchir à l'identité.
  132. Alors sur mon fil RSS,
    j'ai lu cette chose à propos -
  133. je viens de critiquer mon fil RSS, non ?
    Je ne devrais plus le dire ainsi.
  134. Pour une raison qui me dépasse,
  135. tout ce qui parle de majorettes
    atterrit dans ma boite mail.
  136. Et j'ai lu cette histoire
    captivante sur le sujet.
  137. Il y a quelques années aux États-Unis,
  138. un groupe de majorettes d'une université,
  139. elles ont dit des choses
    méchantes sur leur entraîneur,
  140. comme tous les enfants
    critiquent leurs profs à mon avis,
  141. et l'entraîneur a fini par le découvrir.
    Elle était très vexée.
  142. Elle a alors dit à l'une des filles :
  143. « Tu dois me donner
    ton mot de passe Facebook. »
  144. Je lis ça constamment,
  145. même dans des universités
    des lieux d'éducation,
  146. des enfants sont forcés de donner
    leur mot de passe Facebook.
  147. Ils n'ont pas le choix.
    C'était une enfant !
  148. Mais elle aurait dû dire :
  149. « Mon avocat vous appellera
    demain à la 1ère heure.
  150. C'est une atteinte au 4e amendement
    sur le droit à la vie privée.
  151. Ça va vous ruiner en indemnités. »
  152. Mais c'est juste une enfant,
    et elle a donné son mot de passe.
  153. La prof n'a pas pu
    se connecter sur Facebook,
  154. car l'école en a bloqué l'accès.
  155. Elle devait donc attendre
    d'être rentrée chez elle.
  156. La fille l'a dit à ses amies,
    et que se passa-t-il ?
  157. Les filles se sont connectées
    à Facebook sur leurs téléphones,
  158. et ont effacé leurs comptes.
  159. Donc quand la prof s'est connectée,
    il n'y avait plus rien.
  160. Mon propos est, ces identités,
    ils n'y pensent pas de cette manière.
  161. L'identité est, surtout quand
    vous êtes un ado, une notion souple.
  162. Vous avez des tas d'identités.
  163. Si l'une d'elles vous déplaît
    car elle a été détournée,
  164. n'est plus sûre ou ne convient plus,
  165. vous la supprimez simplement
    et en créez une nouvelle.
  166. L'idée que votre identité vous est donnée
    par quelqu'un, gouvernement ou autre,
  167. et que vous devez la subir
    et l'utiliser en tous lieux,
  168. est totalement fausse.
  169. Pourquoi vouloir vraiment savoir
    qui est qui sur Facebook,
  170. à moins d'avoir de mauvaises intentions ?
  171. Et cela ne fonctionne pas correctement.
  172. Et mon 4e exemple est qu'il y a des cas
    où vous voulez vraiment être -
  173. Au cas où vous vous demandez, il s'agit
    de moi à la manifestation anti-G20.
  174. Je n'y étais pas vraiment,
  175. mais j'avais une réunion dans une banque,
    le jour de la manifestation,
  176. et j'ai reçu un e-mail
    de la banque disant :
  177. « Ne portez pas de costume SVP,
    car cela va exciter les manifestants. »
  178. J'ai belle allure en costume, franchement,
  179. vous comprenez que je produise chez eux
    une fureur anticapitaliste. (Rires)
  180. J'ai donc pensé, bien
  181. si je ne veux pas exciter
    les manifestants,
  182. à l'évidence, je dois leur ressembler.
  183. Je me suis donc habillé
    entièrement en noir,
  184. vous savez, avec une cagoule noire,
    des gants noirs,
  185. que j'ai retiré pour signer
    à l'entrée. (Rires)
  186. Je portais un pantalon noir,
    des bottes noires...
  187. J'entre dans la banque à 10 heures,
  188. « Bonjour, je suis Dave Birch,
    j'ai un rendez-vous avec... »
  189. Bien sûr. Signez ici.
    Et j'ai mon badge visiteur.
  190. (Rires)
  191. Donc ce non-sens qui vous oblige à donner
    votre vrai nom sur Facebook ou autre,
  192. amène à ce genre de sécurité.
  193. Cela donne une sécurité de façade,
    où il n'y en a pas vraiment,
  194. mais les gens jouent plutôt un rôle
    dans une pièce sur la sécurité.
  195. Si chacun apprend son texte,
    tout le monde est content.
  196. Mais ce n'est pas une véritable sécurité.
  197. D'autant que je déteste plus les banques
    que les manifestants du G20,
  198. car je travaille pour elles.
  199. Je sais que les choses sont en fait pires
    que ce qu'ils imaginent.
  200. (Rires)
  201. Mais imaginez que je travaille à côté
    de quelqu'un dans une banque
  202. qui était en train de faire quelque chose.
  203. Comment appelle-t-on ces gens qui volent
    l'argent dans les banques... Trader !
  204. Imaginez que je sois assis
    à côté d'un trader escroc,
  205. et je veuille le signaler au directeur.
  206. Je me connecte pour l'alerter.
  207. J'envoie un message,
    ce type est un trader escroc.
  208. Ce message est dénué de sens
  209. si vous ne savez pas
    que je suis un trader à la banque.
  210. Si ce message vient de n'importe qui,
    il n'a aucune valeur informative.
  211. Envoyer ce message n'a pas de sens.
  212. Mais si je dois prouver qui je suis,
    je n'enverrai jamais ce message.
  213. C'est comme l'infirmière à l'hôpital
    signalant le chirurgien ivre.
  214. Ce message n'existera
    que si je reste anonyme.
  215. Donc le système doit fournir
    des moyens de garantir l'anonymat,
  216. sinon nous n'irons pas au bout.
  217. Donc quatre problèmes. Alors,
    qu'allons-nous faire à ce propos ?
  218. Eh bien, nous avons tendance
    à penser à la manière d'Orwell.
  219. Et nous essayons de créer des versions
    électroniques de la carte d'identité
  220. dont nous nous sommes
    débarrassés en 1953.
  221. Nous pensons donc qu'avoir une carte,
    mettons un identifiant Facebook,
  222. prouvant notre identité,
    en permanence sur nous,
  223. est la solution.
  224. Bien sûr,
    pour toutes ces raisons, c'est faux,
  225. et cela pourrait même empirer les choses.
  226. Plus vous devez utiliser
    votre véritable identité,
  227. particulièrement
    en termes de transactions,
  228. plus elle risque d'être volée et dévoyée.
  229. Le but est d'empêcher les gens
    d'utiliser l'identité
  230. dans des transactions
    qui ne la nécessitent pas
  231. ce qui est le cas
    de la plupart des transactions.
  232. Dans la plupart de vos transactions,
    on ne demande pas : « Qui êtes-vous ? »,
  233. mais : « Ok, vous avez le droit
    de conduire la voiture,
  234. vous êtes autorisé à entrer,
    vous avez plus de 18 ans, etc., etc.
  235. Donc je propose - je pense, comme James,
  236. qu'il devrait y avoir une recrudescence
    de l'intérêt en R&D.
  237. Je pense que c'est soluble,
    que nous pouvons le régler.
  238. Bien sûr, dans ces circonstances,
    je m'en remets au Dr Who.
  239. Car sur ce point,
    comme dans tant d'autres,
  240. Dr Who nous a déjà montré la réponse.
  241. Je dois préciser, pour certains
    de nos visiteurs étrangers,
  242. que Dr Who est le plus grand scientifique
    vivant en Angleterre,
  243. (Rires)
  244. et un phare de vérité et d'illumination
    pour nous tous.
  245. Voici donc Dr Who
    avec son papier psychique.
  246. Allez ! Vous avez forcément vu
    son papier psychique !
  247. Allons, vous ne serez traités
    de geeks en disant oui.
  248. Qui a déjà vu le papier psychique
    du Dr Who ?
  249. Vous étiez peut-être en train
    d'étudier à la bibliothèque plutôt.
  250. C'est ça ?
  251. Lorsqu'on montre le papier psychique
    du Dr Who à quelqu'un,
  252. il imagine voir ce dont il a besoin.
  253. Si je veux vous montrer
    un passeport britannique,
  254. je vous présente le papier psychique,
    et vous le voyez.
  255. Je veux entrer dans une fête,
  256. je tends le papier psychique,
    et vous montre mon invitation.
  257. Vous voyez ce que vous voulez voir.
  258. Selon moi nous devons en créer
    une version électronique,
  259. mais avec un tout petit changement,
  260. c'est qu'on ne verra
    le passeport britannique
  261. que si j'en possède réellement un.
  262. Vous verrez une invitation
    que si j'en ai vraiment une.
  263. Ça ne vous dira que je suis majeur
    que si j'ai vraiment plus de 18 ans.
  264. Mais rien d'autre.
  265. Donc, vous êtes le videur du bar,
  266. vous avez besoin de savoir
    si j'ai plus de 18 ans,
  267. plutôt que mon permis de conduire,
    indiquant que je sais conduire,
  268. mon nom, mon adresse,
    ce genre d'informations,
  269. je vous montre mon papier psychique,
  270. et ça vous dit
    si j'ai plus de 18 ans ou non.
  271. Simplement.
  272. N'est-ce qu'une chimère ?
  273. Bien sûr que non,
    sinon je ne serais pas là.
  274. Pour le créer et que ça marche,
  275. - je vais juste le présenter
    sans trop de détails -
  276. il nous faut un plan,
  277. ainsi nous concevrons
    une infrastructure accessible à tous,
  278. pour résoudre tous ces problèmes.
  279. Nous allons fabriquer un utilitaire,
  280. qui doit être universel,
    utilisable partout.
  281. Voici un aperçu de cette technologie,
  282. Voilà un distributeur de billets japonais,
  283. l'empreinte digitale
    est stockée dans le téléphone.
  284. Pour retirer de l'argent, vous posez
    le téléphone sur le distributeur,
  285. et apposez votre doigt,
    votre empreinte passe par le téléphone,
  286. il confirme, c'est bien Un tel,
    et le distributeur délivre l'argent.
  287. L'utilitaire doit être utilisable partout,
    extrêmement pratique,
  288. là c'est moi entrant dans un pub.
  289. Tous les appareils sont autorisés
    à l'entrée du bar.
  290. Une personne de plus de 18 ans
    peut entrer.
  291. Et donc l'idée est, vous apposez
    votre carte d'identité sur la porte,
  292. et si je suis autorisé, on voit ma photo,
    sinon, ça affiche une croix rouge.
  293. Et aucune autre information.
  294. Il n'y a pas de gadgets particuliers.
  295. Cela signifie une seule chose,
    selon la déclaration de Ross,
  296. et que j'approuve totalement.
  297. Ce qui n'a pas besoin de gadget,
    doit être dans le portable.
  298. C'est notre seule option :
    l'adapter aux téléphones mobiles.
  299. Il y a 6,6 milliards de forfaits mobiles,
    - ma statistique préférée -
  300. et seulement 4 milliards
    de brosses à dents dans le monde.
  301. Cela a un sens, je ne sais pas quoi ?
    (Rires)
  302. Je compte sur nos futurologues
    pour m'éclairer.
  303. Cet utilitaire doit être extensible.
  304. Il faut que tout le monde
    puisse le faire évoluer.
  305. Tout le monde doit pouvoir
    utiliser cette infrastructure
  306. sans autorisation, licence ou autre,
  307. n'importe qui devrait pouvoir
    écrire du code autour de ça.
  308. Vous connaissez la symétrie,
    pas besoin d'image.
  309. Voilà ce que nous allons faire.
  310. En utilisant les téléphones,
    la proximité des mobiles.
  311. Sachez que la technologie derrière
    le papier psychique du Dr Who est déjà là,
  312. et si l'un d'entre vous possède l'une
    des nouvelles cartes de crédit Barclay
  313. avec le « sans contact »,
    vous l'avez déjà.
  314. Si vous êtes déjà allé
    dans la « grande ville »
  315. et avez utilisé une carte Oyster,
    cela ne vous rappelle rien ?
  316. Les 1ers téléphones
    avec cette technologie,
  317. le Nexus Google, le S2,
    le Samsung Wifi 7.9,
  318. les 1ers téléphones à avoir
    cette technologie sont déjà en vente.
  319. Donc l'idée est que le préposé au gaz
    sonne à la porte de ma mère,
  320. lui montre son téléphone,
    qu'elle tape sur le sien,
  321. et si un voyant vert apparaît,
  322. il est réellement de la compagnie du gaz
    et elle lui ouvre.
  323. S'il est rouge, fin de l'histoire.
  324. Nous avons la technologie pour faire ça.
  325. Quoi d'autre ? Bien que certaines choses
    semblent un peu contre-intuitives,
  326. comme de prouver ma majorité
    sans prouver qui je suis,
  327. non seulement la cryptographie
    pour ça existe, mais on la maîtrise.
  328. Les signatures numériques,
    masquer les clés de certificats,
  329. ces technologies circulent déjà,
  330. nous ne savions juste pas
    comment les incorporer.
  331. La technologie existe déjà.
  332. Nous savons que ça fonctionne,
  333. Il y a quelques exemples de technologies
    utilisées dans des endroits expérimentaux.
  334. Voici la Fashion Week de Londres,
    où nous avons conçu un système avec O2,
  335. là c'est pour le Festival
    « Sans Fil » à Hyde Park,
  336. on voit les gens marchant
    avec leur bandeau VIP,
  337. scanné et contrôlé par le téléphone Nokia.
  338. Tout cela pour vous montrer
    que ce sont des choses prosaïques,
  339. elles fonctionnent
    dans ces environnements.
  340. Elles n'ont pas besoin d'être spéciales.
  341. Donc, finalement, je sais
    que vous pouvez le faire,
  342. car si vous avez vu l'épisode
    de Docteur Who,
  343. le spécial Pâques,
  344. où il est allé sur Mars en bus,
  345. j'ajoute pour nos étudiants étrangers,
    que ça n'arrive pas à tous les épisodes.
  346. C'est un cas très particulier.
  347. Donc, dans l'épisode où il va sur Mars
    dans un bus de Londres,
  348. je ne peux vous montrer l'extrait,
  349. en raison des restrictions scandaleuses
    de droits façon Reine Anne de la BBC,
  350. mais dans l'épisode où il va sur Mars
    en bus londonien,
  351. on voit nettement le Dr Who
    montant dans le bus
  352. avec le lecteur de carte Oyster
    utilisant le papier psychique.
  353. Ce qui prouve que le papier
    psychique a un antivirus.
  354. Merci beaucoup.
  355. (Applaudissements)