YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← Des temps dangereux nécessitent des femmes dangereuses

Get Embed Code
21 Languages

Showing Revision 8 created 01/06/2020 by eric vautier.

  1. Récemment,
  2. j'ai annoncé à qui voulait l'entendre
  3. que j'étais une femme dangereuse.
  4. (Applaudissements)

  5. Annoncer cela avec une telle audace

  6. semble encore un peu dangereux,
  7. mais cela me semble juste.
  8. A ce moment de ma vie,
  9. je vais avoir 77 ans,
  10. j'ai --
  11. (Applaudissements)

  12. j'adore être applaudie pour mon âge --

  13. (Rires)

  14. j'accepte les applaudissements.

  15. (Applaudissements)

  16. Je vais avoir 77 ans et je réalise
    que je n'ai plus rien à prouver,

  17. que j'ai moins à perdre
  18. et que je suis plus impatiente
    sur tous les fronts.
  19. La marche réelle et lente vers l'égalité,
  20. la montée du sexisme, du racisme,
  21. de la violence envers
    les femmes et les filles...
  22. Je suis également en colère
  23. contre les négationnistes
    du changement climatique
  24. qui volent l'avenir de nos enfants
    et de nos petits-enfants.
  25. Mes amies, nous vivons
    des temps dangereux.
  26. Et de tels temps nous appellent
    à être plus dangereuses.
  27. Qu'est-ce que je veux dire par cela ?

  28. Je ne parle pas d'être crainte.
  29. Je ne parle pas d'être
    dangereuse dans ce sens.
  30. Mais je parle d'être plus téméraire.
  31. Je parle de dire la vérité
  32. quand le silence est bien plus sûr.
  33. Je parle de prendre la parole
    pour celles qui ne sont pas présentes,
  34. en particulier dans ces lieux
    où les décisions sont prises
  35. sur notre vie et notre corps.
  36. Nous devons être dans ces lieux,
  37. être présentes les unes pour les autres,
  38. remettre en question
    la construction culturelle
  39. qui nous encourage,
    en particulier les femmes et les filles,
  40. à rivaliser, à comparer,
  41. à critiquer.
  42. Nous devons y mettre un terme.
  43. Et nous exprimer
  44. contre les politiques
  45. qui nous divisent et affaiblissent
    notre force collective
  46. en tant que communauté mondiale de femmes
  47. et des hommes et alliés
  48. qui se tiennent à nos côtés.
  49. Devenir dangereuse signifie également
    accepter les risques nécessaires

  50. à la création d'un monde où les femmes
    et les filles sont en sécurité
  51. chez elles et au travail,
  52. où toutes les voix sont représentées
  53. et respectées,
  54. tous les votes sont comptés,
  55. la planète est protégée.
  56. Et tout cela est possible.

  57. Car nous sommes prêtes.
  58. Nous sommes mieux préparées
    que toute génération avant nous,
  59. dotées de plus de ressources,
    mieux connectées.
  60. Dans de nombreuses parties du monde,
    nous vivons plus longtemps que jamais.
  61. Les femmes de plus de 65 ans
  62. font partie des populations
    à la croissance la plus élevée sur Terre,
  63. avec également le potentiel de devenir
    la population la plus puissante.
  64. Alors --
  65. (Applaudissements)

  66. Quel changement cela représente-t-il !

  67. Les femmes ménopausées
    comme moi, il y a peu,
  68. étaient considérées inutiles
  69. ou folles.
  70. Nous étions appréciées pour nos soins
    et le fait d'être grand-mère --
  71. et j'adore cela.
  72. Mais nous étions mises de côté
  73. et on s'attendait à ce qu'on se retire
    sur nos chaises à bascule.
  74. Les femmes du côté dangereux des 60 ans
  75. ne s'arrêtent pas.
  76. Nous nous reconnectons --
  77. (Applaudissements)

  78. nous parlons de ce que nous savons
    et avons fait -- beaucoup de choses --

  79. pour redéfinir à quoi ça ressemble
    de prendre de l'âge,
  80. ce que cela peut faire,
    ce que cela peut accomplir.
  81. Mais devenir dangereuse,
    ce n'est pas avoir un certain âge,
  82. car à chaque extrémité
    du spectre de l'âge,
  83. des femmes et filles
    courageuses s'avancent,
  84. prenant le risque
    d'entraîner du changement.
  85. Je suis devenue une preneuse de risques
    très tôt sur mon chemin de vie.

  86. J'y ai été obligée
  87. ou j'aurais eu une vie
    définie par les restrictions
  88. s'appliquant à une fille
    grandissant dans le Sud rural,
  89. sans argent, sans relations,
  90. sans influence.
  91. Mais ce qui n'était pas limité,
  92. c'était ma curiosité pour le monde
    au-delà de mon petit village,
  93. au-delà des esprits étroits
    d'un Sud encore ségrégué,
  94. un monde que j'apercevais
    dans les actualités,
  95. à l'unique cinéma du village,
  96. et un monde qui s'est rapproché de moi
  97. quand j'ai rencontré
    mademoiselle Shirley Rountree,
  98. ma professeure d'anglais de 4e.
  99. De l'instant où elle est
    entrée dans la classe,

  100. ses hauts talons claquant,
  101. elle était une femme aux commandes,
  102. avec des cheveux parfaits,
    son rouge à lèvres,
  103. colorée et coordonnée des pieds à la tête.
  104. Je voulais être elle.
  105. Je suis reconnaissante
    qu'elle soit devenue mon premier mentor
  106. et qu'elle m'ait aidée à devenir moi-même.
  107. Avec son aide, j'ai obtenu
    une bourse pour l'université --

  108. la première de ma famille --
  109. et j'ai atterri dans une grande
    université régionale,
  110. en plein milieu de deux grands mouvements
    pour la justice sociale :
  111. les droits civils pour les Afro-Américains
  112. et l'égalité des droits pour les femmes.
  113. J'ai adhéré aux deux avec enthousiasme
  114. pour découvrir que mon activisme
    nouvellement acquis
  115. et mon féminisme en fermentation
  116. seraient souvent en conflit direct
    avec mon besoin profond de plaire
  117. et d'être populaire.
  118. Dans mon premier emploi
    d'enseignante universitaire,

  119. j'ai enfreint les règles
  120. et j'ai encouragé les étudiants
    à se joindre à moi aux manifestations.
  121. Quand j'ai découvert
    que mon collègue masculin
  122. avec les mêmes expérience et éducation
  123. était payé plus que moi,
  124. j'ai déposé une réclamation.
  125. Quand mon augmentation a été refusée,
  126. avec l'excuse qu'il avait
    une famille à charge,
  127. moi aussi, en tant que mère célibataire.
  128. Mais j'ai abandonné ma réclamation
    pour conserver mon travail.
  129. Aujourd'hui, des millions de femmes
    font ce compromis :

  130. conserver un emploi sans salaire égal
  131. pour travail égal.
  132. Étant l'une des premières femmes
    à la télévision dans les années 70,

  133. on m'avait avertie que me concentrer
    sur les histoires de femmes
  134. limiterait mes opportunités de carrière
  135. et ça a peut-être été le cas.
  136. Mais j'ai pu produire et animer
    des programmes innovants pour les femmes
  137. tout en gardant le silence
  138. sur le harcèlement sexuel
  139. et en écoutant des consultants
    engagés pour me conseiller
  140. sur mon apparence.
  141. « Devenez blonde ».
  142. Je l'ai fait.
  143. « Baissez la voix ».
  144. J'ai essayé.
  145. « Agrandissez votre décolleté ».
  146. Je ne l'ai pas fait.
  147. (Rires)

  148. Mais j'ai porté ces hideux
    tailleurs de présentatrice

  149. avec ces écharpes qui ressemblent
    vaguement à des cravates d'hommes.
  150. Plus tard, dans des positions
    de pouvoir dans les médias,
  151. étant souvent la première
    ou la seule femme,
  152. consciente d'être jugée
    via le prisme du genre,
  153. j'ai parfois eu des difficultés
  154. à trouver l'équilibre entre le fait d'être
    une chef de file pour les femmes
  155. et ne pas être uniquement décrite
    comme une femme dirigeante.
  156. Mais aujourd'hui,
  157. je suis fière d'être connue
    en tant que femme dirigeante.
  158. (Applaudissements)

  159. En tant qu'activiste, militante, féministe

  160. et femme dangereuse récemment proclamée,
  161. je m'inquiète moins
    de ce que les autres disent
  162. et je dis plus clairement
    ce que je pense et ressens.
  163. Laissez-moi être claire :
  164. je reconnais mon privilège
    dans le fait d'être capable de faire cela,
  165. de dire ma vérité.
  166. Et de me tenir ici aujourd'hui
  167. avec cette opportunité
  168. de vous parler de femmes et de pouvoir --
  169. notez que je n'ai pas parlé
    qu'on nous donne du pouvoir.
  170. Je ne crois pas qu'on attende
    qu'on nous donne du pouvoir.
  171. Je crois que nous avons du pouvoir.
  172. (Applaudissements)

  173. Nous avons besoin de plus d'opportunités
    pour le revendiquer, l'utiliser,

  174. le partager.
  175. Et oui, je sais --

  176. il y a des femmes qui ont du pouvoir
  177. et ne l'utilisent pas à bon escient
    ou sagement et ne le partagent pas.
  178. J'ai entendu, sûrement comme vous,
  179. des histoires commençant par :
  180. « Le pire chef que j'aie jamais eu
    était une femme... »
  181. Nous pourrions toutes
    nommer des dirigeantes
  182. dont nous ne sommes pas fières.
  183. Mais nous pouvons toutes changer cela

  184. avec une idée simple mais brillante
  185. que j'ai d'abord entendue d'un membre
    féminin du Congrès, dangereux aussi,
  186. venant de New York,
  187. et qui s'appelle Bella Abzug.
  188. Bella a dit : « Au XXIe siècle,
  189. les femmes changeront la nature du pouvoir
  190. plutôt que de voir le pouvoir
    changer la nature des femmes. »
  191. Au moment où j'ai entendu cela --
  192. (Applaudissements)

  193. j'ai pensé :
    « C'est notre appel à l'action.

  194. C'est notre plus grande opportunité. »
  195. En tant que journaliste et activiste,

  196. j'ai vu cette idée à l’œuvre
  197. en documentant les histoires de femmes
    de deux côtés de conflits de longue durée,
  198. se réunissant et défiant
    le pouvoir officiel
  199. pour former des alliances
    et trouver leurs propres moyens
  200. pour mettre un terme à la violence
    au sein de leurs communautés.
  201. En tant qu'activiste,
    je me suis rendue dans des lieux
  202. où il est dangereux de naître femme,
  203. comme dans l'est du Congo,
  204. où une guerre est menée
    contre le corps des femmes.
  205. Là-bas, dans un centre de guérison
    et de leadership, la Cité de la joie,
  206. des femmes congolaises courageuses
    transforment leur douleur en force
  207. en entraînant des survivantes
    d'agression sexuelle
  208. pour qu'elles retournent dans leur village
    et y soient des leaders.
  209. A de récents sommets sur le climat,
  210. j'ai observé des femmes
    menant la lutte climatique
  211. et travaillant dans les coulisses,
  212. loin des projecteurs,
  213. à s'assurer que les négociations
    vers un accord climatique mondial
  214. continuent d'avancer.
  215. Alors que nous allons de l'avant
    dans notre vie et notre travail

  216. et que nous avons
    plus de pouvoir et d'influence,
  217. changeons la nature du pouvoir
  218. en démantelant certaines barrières
    qui demeurent pour celles qui suivent,
  219. en militant et en nous agitant
  220. pour une représentation plus juste,
    plus vraie et plus égalitaire
  221. dans tous les espaces
    et autour de toutes les tables.
  222. Soyez averties :

  223. si vous recommandez une femme
  224. à un poste vacant ou pour une promotion,
  225. on pourrait vous attaquer en disant :
  226. « Vous jouez la carte
    de la cause féminine »
  227. ou « la carte raciale »
  228. si vous recommandez une femme de couleur.
  229. J'ai eu cette expérience,
    je suis sûre que vous aussi.
  230. « Vous dirigez un programme
    de discrimination positive à PBS ? »
  231. m'a demandé un des membres
    de mon conseil d'administration
  232. quand, nouvellement présidente,
  233. j'ai annoncé que mes premières embauches
    étaient cinq femmes qualifiées.
  234. Mon acte de discrimination
    positive avait été
  235. de demander que l'agence de recrutement
    m'envoie une liste de candidats
  236. incluant le nom de femmes
    et de personnes de couleur
  237. qui se sont avérées être, à mon avis,
  238. les meilleurs candidats pour le poste.
  239. Je dis que, femmes dangereuses
  240. et alliés :
  241. il est temps de jouer
    la carte de la cause féminine,
  242. de jouer la carte raciale,
  243. de jouer toutes nos cartes.
  244. (Applaudissements)

  245. Pas pour gagner le jeu de pouvoir

  246. mais pour mener à de meilleurs résultats
  247. pour tout le monde.
  248. Et il est temps également

  249. de renoncer à la théorie de la rareté,
  250. celle qui dit
  251. qu'il n'y a de la place
    que pour une d'entre nous au sommet
  252. alors il faut protéger son territoire,
  253. ne pas se faire d'amis ou d'alliés.
  254. Changer la nature du pouvoir
  255. transforme « protégez votre territoire »
    en « partagez votre territoire »,
  256. cela encourage les coalitions,
  257. cela crée des alliances,
  258. cela renforce et alimente les amitiés.
  259. Mes amies sont ma source
    d'énergie renouvelable.
  260. (Applaudissements)

  261. Tout comme mes mentors, mes soutiens,

  262. mes partisanes, mes sponsors
  263. et toutes les façons dont nous pouvons
    être présentes les unes pour les autres.
  264. Nous pouvons devenir nos sources
    d'énergie renouvelable
  265. les unes pour les autres.
  266. Et au passage,

  267. nous devons prendre mieux soin de nous
  268. et pour cela, je ne suis pas
    le meilleur exemple.
  269. Je ne médite pas.
  270. Je ne fais pas régulièrement du sport.
  271. Mais je vis de façon aérobique.
  272. (Rires)

  273. (Applaudissements)

  274. Car je crois que nous ne pouvons pas
    être dangereuses depuis les coulisses

  275. et il y a simplement trop à faire.
  276. Utilisons notre pouvoir.

  277. Qu'en est-il du pouvoir de l'argent ?
  278. Allouons plus de nos dollars
    dédiés à la philanthropie,
  279. de nos dons pour des campagnes,
  280. de fonds d'investissement
  281. pour accroître l'équité
    économique et politique.
  282. Mettons à profit le pouvoir
    des médias et des technologies
  283. que nous avons
    littéralement dans nos mains
  284. pour promouvoir les histoires
    et les idées des autres,
  285. pour pratiquer la civilité,
  286. pour chercher la vérité
  287. qui s'estompe
  288. et qui menace les sociétés
    libres et ouvertes.
  289. Oui, nous avons tout le nécessaire
    pour faire avancer nos communautés.

  290. La meilleure chose que nous ayons,
  291. et nous devons nous en rappeler,
  292. c'est d'être là les unes pour les autres.
  293. Nous irons de l'avant ensemble,
  294. prêtes à prendre plus de risques,
  295. à être audacieuses,
  296. à nous exprimer, à parler plus fort
  297. et à être présentes
  298. les unes pour les autres.
  299. George Bernard Shaw a écrit

  300. qu'il croyait qu'à son avis,
    sa vie appartenait à la communauté,
  301. que plus il travaillait dur,
    plus il vivait
  302. et qu'il voulait être épuisé
    quand il mourait.
  303. Il a continué en écrivant :
  304. « La vie n'est pas
    une courte bougie pour moi
  305. mais une sorte de splendide torche
  306. dont je me saisis pour l'instant,
  307. avant de la transmettre
    aux générations futures. »
  308. Moi non plus, je ne vois pas ma vie
    comme une courte bougie,
  309. même si je brûle la chandelle
    par les deux bouts.
  310. (Rires)

  311. Je veux qu'elle et moi

  312. soyons complètement épuisées
    quand je mourrai.
  313. Mais à ce point sur mon chemin de vie,

  314. je ne passerai pas ma torche.
  315. Je la tiens plus haute que jamais,
  316. courageusement, brillamment,
  317. en vous invitant à me rejoindre
    dans sa dangereuse lumière.
  318. Merci.

  319. (Applaudissements)