YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← Everything is a Remix Part 3

Creativity isn’t magic. Part three of this four-part series explores how innovations truly happen.

To support this project please visit: http://www.everythingisaremix.info/donate/

Buy the music at: http://www.everythingisaremix.info/part-3-soundtrack/

Get Embed Code
27 Languages

Showing Revision 12 created 11/06/2011 by sebastien.magro.

  1. L'acte de créer est entouré d'une nuée de mythes

  2. Des mythes comme « la créativité vient par l'inspiration »
  3. Que les créations originales cassent le moule,
  4. qu'elles sont le fruit de génies,
  5. et arrivent telles l'électricité qui chauffe brusquement un filament.
  6. Mais la créativité n'a rien de magique.
  7. Elle arrive en appliquant des outils ordinaires de la pensée sur des contenus existants.
  8. Et le sol sur lequel nous faisons germer nos créations est quelque chose que nous ne comprenons pas tout à fait
  9. même si nous lui devons beaucoup... C'est la copie.
  10. Copier est la manière fondamentale pour apprendre.
  11. Nous ne pouvons innover sans maîtriser la langue de notre domaine, ce que nous faisons par émulation.
  12. Par exemple, tous les artistes passent leurs années d'apprentissage à produire des œuvres dérivées.
  13. Le premier album de Bob Dylan contient 11 reprises.
  14. Richard Pryor a commencé sa carrière d'humoriste avec une imitation pas vraiment réussie de Bill Cosby.
  15. Et Hunter S. Thompson a re-tapé « Gatsby le Magnifique », juste pour ressentir la sensation d'écrire un grand roman.
  16. Personne ne commence en étant original.
  17. Nous avons besoin de copier pour construire les bases de la connaissance et de la compréhension.
  18. Et après ça… les choses deviennent intéressantes.
  19. "Everything is a Remix"
  20. Troisième partie : les éléments de la créativité
  21. Après que nous ayons assimilé les bases par la copie,
  22. il est alors possible de créer quelque chose de neuf par la transformation.
  23. Prendre une idée, créer des variations.
  24. Cela demande beaucoup de temps, mais peut éventuellement mener à une innovation.
  25. James Watt a créé une avancée majeure à la machine à vapeur
  26. parce qu'il devait réparer une machine à vapeur de Thomas Newcomen.
  27. Il passa alors 12 ans à améliorer cette version.
  28. Christopher Latham Sholes conçu sa machine à écrire d'après un piano.
  29. Conception qui évoluera pendant 5 ans jusqu'à la disposition que nous utilisons encore aujourd'hui.
  30. Et Thomas Edison n'a pas inventé l'ampoule électrique,
  31. son premier brevet fut une « amélioration dans les ampoules électriques »
  32. mais il produisit la première ampoule d'éclairage viable commercialement
  33. après avoir testé comme filament 6 000 matériaux.
  34. Ce sont toutes des avancées majeures
  35. mais elles ne sont pas des idées complètement originales
  36. sinon dans une suite continue d'inventions par différentes personnes.
  37. Les avancées les plus spectaculaires peuvent subvenir quand des idées sont combinées.
  38. En liant entre elles des concepts, des sauts créatifs peuvent subvenir
  39. produisant quelques-unes des avancées les plus spectaculaires de l'Histoire.
  40. La presse à imprimer de Johannes Gutenberg fut inventée vers 1440,
  41. mais chacun de ses éléments existaient depuis des siècles.
  42. La société Ford Motor n'a pas inventé la chaîne de montage,
  43. les pièces détachées ou l'automobile elle-même.
  44. Mais tous ces éléments furent combinés en 1908
  45. pour construire la première voiture en quantité industrielle, la Model T.
  46. Et Internet a lentement grandi durant les décennies
  47. alors que les réseaux et les protocoles fusionnèrent.
  48. Il atteignit sa masse critique en 1991 quand Tim Berners-Lee ajouta le World Wide Web.
  49. Ce sont les briques de base de la créativité :
  50. copier, transformer et assembler.
  51. Et la plus parfaite illustration de celles-ci à l'œuvre
  52. est l'origine des outils que nous utilisons aujourd'hui.
  53. Alors revenons à l'aube de la révolution de l'informatique personnelle
  54. et regardons l'entreprise où tout a commencé :
  55. Xerox inventa l'ordinateur personnel moderne au début des années 1970.
  56. l'Alto était un système géré à la souris avec une interface graphique.
  57. Gardez à l'esprit que les ordinateurs personnels de cette époque étaient commandés par interrupteurs !
  58. et si vous les basculiez dans le bon ordre
  59. vous pouviez voir des diodes clignoter.
  60. L'Alto était bien en avance sur son temps.
  61. Apple doit beaucoup à l'Alto
  62. et sorti plus tard non pas un mais 2 ordinateurs avec une interface graphique :
  63. Le Lisa et son successeur qui eu un destin meilleur, le Macintosh.
  64. L'Alto ne fut jamais prévu pour être commercialisé
  65. mais Xerox sorti un système d'exploitation basé dessus en 1981 :
  66. le Star 8010, 2 ans avant la sortie du Lisa,
  67. 3 ans avant celle du Mac.
  68. Le Star et l'Alto servirent de référence pour le Macintosh.
  69. Le Xerox Star utilisait une métaphore du bureau avec des icônes pour les documents et des dossiers.
  70. Il avait un pointeur, des barres de défilement et des menus contextuels.
  71. Des innovations énormes et le Mac en copia chacune d'elles.
  72. Mais ce fut la combinaison de celles-ci qui prépara le chemin du Mac et son succès actuel.
  73. L'idée d'Apple était de fusionner l'ordinateur avec l'appareil du quotidien.
  74. Le Mac devait être simple comme la TV ou une chaîne HiFi.
  75. À la différence du Star, prévu pour un usage professionnel,
  76. et loin des systèmes à commandes en lignes obscures qui dominaient à cette époque.
  77. Le Mac était pour la maison, ce qui fit jaillir une chaîne d'innovations.
  78. D'abord, Apple retira l'un des boutons de la souris, pour rendre ce nouvel outil moins confus.
  79. Puis ils créèrent le double-clic pour ouvrir les documents.
  80. Le Star utilisait une touche spéciale pour cette action.
  81. Le Mac vous permettait aussi de déplacer les icônes, de déplacer et retailler les fenêtres.
  82. Le Star n'avait pas de drag'n'drop :
  83. il fallait cliquer sur une icône pour déplacer et copier un document
  84. Et pour redimensionner une fenêtre, il y avait un menu.
  85. Le Star et l'Alto proposaient aussi les menus contextuels.
  86. Mais parce que leurs positions bougeaient,
  87. l'utilisateur devait continuellement se ré-orienter dans l'écran.
  88. Le Mac introduisit la barre des menus
  89. toujours à la même place, quoique vous fassiez.
  90. Le Mac introduisit la corbeille pour rendre la suppression de documents plus simple et plus logique
  91. Et enfin, alliant les compromis et une conception intelligente,
  92. Apple fit en sorte que son Mac soit vendu 2 500 $.
  93. Assez cher encore de nos jours, mais largement moins que le Lisa à 10 000 $ ou le Star à 17 000 $.
  94. Mais l'idée brillante fut l'utilisation d'une interface graphique,
  95. conjuguée au fait de considérer l'ordinateur comme un appareil ménager.
  96. Le Mac est une démonstration du potentiel explosif d'une combinaison d'idées.
  97. D'un autre côté, le Star et l'Alto
  98. furent les produits d'années de recherches élitistes.
  99. Et sont le témoignage d'une longue transformation.
  100. Bien sûr, ils reprenaient des travaux de tiers.
  101. L'Alto et le Star furent des branches de l'Évolution, remontant au système NLS,
  102. lequel créa le concept de fenêtres et de souris,
  103. à Sketchpad, la première application de dessin interactive,
  104. et même au Memex,
  105. un concept ressemblant à nos PC actuels des décennies avant que cela ne fut possible.
  106. L'interdépendance de notre créativité a été obscurcie par de lourds à-priori culturels
  107. mais la technologie démontre cette inter-connectivité.
  108. Nous luttons juridiquement,
  109. moralement et artistiquement pour utiliser ces principes.
  110. C'est notre dernier acte,
  111. la quatrième partie.
  112. Et si Xerox avait abandonné la voie de l'interface graphique ?
  113. Ou que Thomas Edison avait changé de métier ?
  114. Et si Tim Berners-Lee n'avait jamais eu les moyens de développer le World Wide Web ?
  115. Notre monde aurait-il été différent ?
  116. Serions-nous moins avancés ?
  117. L'Histoire semble nous montrer que les choses ne seraient pas si différentes.
  118. Qu'importe si une avancée majeure a lieue,
  119. en général d'autres personnes sont sur la même voie.
  120. Peut-être un poil derrière,
  121. peut-être pas si loin que ça.
  122. Isaac Newton et Gottfried Liebniz inventèrent ensemble le calcul vers 1684.
  123. Bien sûr, Charles Darwin proposa la Théorie de l'Évolution par la sélection naturelle,
  124. mais Alfred Russel Wallace eut pratiquement la même idée en même temps.
  125. Alexandre Graham Bell et Elisha Gray déposèrent les demandes de brevets pour le téléphone le même jour.
  126. Cela s'appelle une découverte multiple,
  127. le fait qu'une même innovation naisse de lieux distincts.
  128. L'histoire des sciences et des innovations en est rempli d'exemples,
  129. et dans les arts, on y trouve des situations similaires.
  130. Dans le cinéma, par exemple, 3 films sur Coco Chanel sortirent en moins de 9 mois.
  131. En 1999, nous eûmes un quatuor de films de SF sur des réalités artificielles.
  132. Même le très original film de Charlie Kaufman
  133. « Synecdoche, New-York »
  134. porte une incroyable ressemblance avec le roman « Remainder » de Tom McCarthy :
  135. Les deux racontent une histoire d'hommes devenant subitement riches
  136. qui recréent des moment de leurs vies passées,
  137. allant jusqu'à reconstituer les réconstitutions.
  138. Et ceci,
  139. la vidéo que vous regardez maintenant,
  140. fut écrit juste avant que le New Yorker publie un article que Malcolm Gladwell
  141. sur Apple, Xerox et la nature de l'innovation.
  142. Nous construisons toujours avec les mêmes matériaux.
  143. Et parfois, par coïncidence, nous avons des résultats très très proches.
  144. D'autres fois, les innovations paraissent juste inévitables.
  145. "Je n'ai rien inventé. J'ai simplement assemblé les découvertes d'autres, qui avaient derrière eux des siècles de recherches. Si j'avais travaillé 50 ans, 10 ou même 5 ans plus tôt, j'aurai sans doute échoué."
  146. "Et il en est de même pour toute chose. Le progrès arrive quand tous les facteurs sont rassemblés et qu'il est inévitable."
  147. "Dire que quelques hommes sont responsables des plus importantes avancées de l'humanité est le pire des contresens." - Henri Ford
  148. Eveyrthing is a Remix, quatrième partie : automne 2011
  149. Bonjour à tous, je suis Kirby.
  150. Je suis le créateur de « Everything is a remix »
  151. et encore une fois, merci d'avoir regardé.
  152. Je souhaite prendre un court instant pour remercier tous ceux qui ont contribué par leurs travaux à cet épisode
  153. comme ceux qui me suivent sur Twitter, qui m'ont soutenu dans le travail documentaire.
  154. Pour la dernière fois, les dons financiers sont très appréciés
  155. car ils m'aident vraiment pour cette œuvre,
  156. alors si vous pouvez donner,
  157. merci d'aller sur la page "soutenir" du site,
  158. et contribuer à la hauteur à laquelle vous estimez cette série.
  159. N'hésitez pas à consulter les sources, références du site
  160. et acheter les livres, disques et films qui y sont cités,
  161. c'est sur ce travail que je construis cette série documentaire.
  162. Ces gens méritent aussi votre soutient.
  163. Pour terminer, venez me voir sur scène, les dates sont disponibles en détail sur le site.
  164. Si vous souhaitez organiser ma venue pour une conférence
  165. écrivez-moi à talks@everythingisaremix.info
  166. C'est tout pour aujourd'hui. Revenez pour la conclusion passionnante d' « Everything is a remix »
  167. et aussi une super nouvelle !
  168. Prenez soin de vous, bye bye...