Return to Video

Pourquoi je manifeste pour la justice climatique

  • 0:04 - 0:07
    Pat Mitchell : C'est bon
    de te voir, mon amie.
  • 0:07 - 0:09
    Jane Fonda : Bonjour Pat.
    C'est bon d'être avec toi.
  • 0:09 - 0:12
    PM : Jane, pour ceux
    qui n'ont peut-être pas vu
  • 0:12 - 0:14
    l'extraordinaire couverture médiatique
  • 0:14 - 0:16
    à travers le monde
  • 0:16 - 0:18
    des Fire Drill Fridays
  • 0:18 - 0:22
    et l'impact qu'ils ont déjà eu,
  • 0:22 - 0:26
    parle-nous de l'origine de cette idée,
  • 0:26 - 0:30
    cette réponse particulière
    à la crise climatique.
  • 0:30 - 0:36
    JF : J'ai été très inspirée
    par Greta Thunberg, l'étudiante suédoise,
  • 0:36 - 0:40
    et par les jeunes élèves
    grévistes pour le climat.
  • 0:42 - 0:45
    Greta dit que nous devons
    sortir de notre zone de confort.
  • 0:45 - 0:49
    Nous devons nous comporter
    comme si notre maison brûlait,
  • 0:49 - 0:51
    car c'est le cas.
  • 0:52 - 0:54
    Elle a touché la corde sensible pour moi.
  • 0:54 - 1:00
    Puis, le fait d'apprendre qu'environ 100%
    des climatologues sont d'accord.
  • 1:00 - 1:05
    Ils s'accordent sur le fait
    qu'une urgence drastique nous attend,
  • 1:05 - 1:08
    qu'elle est causée par les humains.
  • 1:10 - 1:12
    Mais ils disent
  • 1:12 - 1:14
    que nous pouvons faire quelque chose.
  • 1:14 - 1:17
    Nous avons le temps, la technologie,
  • 1:17 - 1:18
    les outils.
  • 1:18 - 1:21
    Nous avons tout le nécessaire
    à part la volonté politique
  • 1:21 - 1:23
    pour faire face au défi,
  • 1:23 - 1:25
    et c'est un énorme défi.
  • 1:26 - 1:30
    Nous avons 11 ans,
    beaucoup disent une décennie,
  • 1:30 - 1:32
    et je me suis dit :
  • 1:32 - 1:37
    « J'ai tellement de chance
    d'être en bonne santé et de vivre
  • 1:37 - 1:43
    cette décennie où nous qui vivons
    pouvons faire la différence.
  • 1:43 - 1:46
    Nous pouvons faire la différence
  • 1:46 - 1:48
    quant au fait qu'il y aura
    un avenir vivable ou pas.
  • 1:48 - 1:51
    Quelle glorieuse responsabilité
    avons-nous !
  • 1:51 - 1:53
    Nous devons nous montrer à la hauteur. »
  • 1:53 - 1:55
    Quand vous êtes célèbre,
  • 1:55 - 1:57
    vous pouvez faire beaucoup de choses.
  • 1:57 - 1:59
    Vous avez une visbilité plus grande.
  • 1:59 - 2:01
    Alors j'ai décidé que, comme Greta,
  • 2:01 - 2:04
    j'allais mettre mon corps en jeu,
  • 2:04 - 2:08
    aller au centre du pouvoir américain,
    à Washington,
  • 2:08 - 2:10
    et organiser un rassemblement
    chaque vendredi
  • 2:10 - 2:12
    comme le font les étudiants.
  • 2:12 - 2:14
    Nous travaillons avec les étudiants.
  • 2:14 - 2:17
    Ils interviennent à mes rassemblements
    et j'interviens aux leurs.
  • 2:17 - 2:19
    Puis, après être intervenus,
  • 2:19 - 2:25
    nous pratiquons la désobéissance civile
    et risquons de nous faire arrêter.
  • 2:25 - 2:27
    La désobéissance civile
    est un outil formidable
  • 2:27 - 2:30
    qui a changé l'Histoire
    de nombreuses fois,
  • 2:30 - 2:32
    à la fois aux États-Unis
    dans les années 60,
  • 2:32 - 2:35
    durant le mouvement
    pour les droits civils,
  • 2:35 - 2:38
    et bien sûr en Inde avec Mahatma Gandhi.
  • 2:39 - 2:43
    Au début, j'ignorais
    si cela allait fonctionner,
  • 2:44 - 2:48
    mais cela me rend très heureuse
    de voir ce qu'il se passe.
  • 2:49 - 2:52
    PM : Cela a aussi mené
    à ton arrestation --
  • 2:52 - 2:55
    à maintes reprises,
  • 2:55 - 3:01
    tu as passé une ou deux nuits
    dans une prison de Washington.
  • 3:01 - 3:06
    Si je crois que nous reconnaissons tous
    l'urgence et les actions
  • 3:06 - 3:10
    que tu as mentionnées
    et que d'autres ont réalisées,
  • 3:10 - 3:14
    je ne suis pas sûre que nous mettrions
    en danger notre corps,
  • 3:14 - 3:17
    notre vie, notre carrière
  • 3:17 - 3:18
    et notre vie sur pause,
  • 3:18 - 3:20
    comme tu l'as fait.
  • 3:20 - 3:25
    As-tu des inquiétudes à ce sujet ?
  • 3:26 - 3:31
    JF : Je comprends bien que tout le monde
    ne peut pas quitter son travail
  • 3:31 - 3:33
    et faire ce que je fais.
  • 3:33 - 3:35
    Mais je dois dire
    que les demandes affluent,
  • 3:35 - 3:37
    pas seulement de tous les États-Unis
  • 3:37 - 3:40
    mais d'autres pays,
  • 3:40 - 3:43
    des gens qui veulent démarrer
    des Fire Drill Fridays.
  • 3:43 - 3:46
    Les gens qui viennent,
    se font arrêter avec moi
  • 3:47 - 3:49
    et pratiquent la désobéissance civile,
  • 3:49 - 3:52
    nombre d'entre eux
    ne l'ont jamais fait auparavant
  • 3:52 - 3:54
    et ils trouvent cela transformateur.
  • 3:55 - 3:59
    Mais le fait est qu'il y a tant de choses
    que les gens peuvent faire,
  • 3:59 - 4:04
    en commençant par en parler,
  • 4:04 - 4:07
    par exprimer votre ressenti
    et par en parler,
  • 4:07 - 4:08
    même quand c'est dérangeant.
  • 4:08 - 4:10
    Autour de la table du dîner
    pendant les fêtes
  • 4:10 - 4:13
    et peut-être que votre oncle Bob
    n'est pas d'accord,
  • 4:13 - 4:17
    mais peut-être qu'oncle Bob
    s'inquiète pour ses petits-enfants,
  • 4:17 - 4:21
    peut-être qu'il adore les oiseaux.
  • 4:21 - 4:24
    Avec les gens, il y a toujours un moyen
  • 4:24 - 4:29
    pour qu'ils se sentent concernés
    par la crise climatique.
  • 4:29 - 4:33
    Bien sûr, voter est très, très important
  • 4:33 - 4:36
    et nous devons voter pour les gens
    qui sont les plus courageux,
  • 4:36 - 4:39
    les plus audacieux
    parmi nos représentants élus,
  • 4:39 - 4:42
    car la tâche qui nous attend --
  • 4:42 - 4:45
    à travers le monde,
    mais certainement ici, aux États-Unis --
  • 4:45 - 4:48
    nous devons nous débarrasser
    de l'administration actuelle
  • 4:48 - 4:50
    et nous devons élire des gens
    vraiment courageux,
  • 4:51 - 4:52
    qui mettront en place --
  • 4:52 - 4:53
    (Applaudissements)
  • 4:53 - 4:56
    et réaliseront les actions
    audacieuses nécessaires,
  • 4:56 - 4:57
    comme Franklin Delano Roosevelt
  • 4:57 - 5:00
    durant les années 30,
    durant la Grande dépression,
  • 5:00 - 5:07
    quand il a changé beaucoup de choses
    dans la société américaine.
  • 5:07 - 5:09
    C'est ce qui est nécessaire aujourd'hui.
  • 5:10 - 5:12
    PM : Jane, nous devrions expliquer,
  • 5:12 - 5:15
    car beaucoup de gens ici se demandent
    ce qu'ils peuvent faire.
  • 5:15 - 5:18
    Peuvent-ils venir à Washington
    et se joindre à vous pour cette action ?
  • 5:18 - 5:23
    Nous devrions expliquer, tous ceux
    participant aux Fire Drill Fridays
  • 5:23 - 5:25
    ne risquent pas d'être arrêtés.
  • 5:25 - 5:28
    Il y a d'autres facettes
    de ce que tu fais,
  • 5:28 - 5:33
    tu es actuellement dans les bureaux
    de Greenpeace à Washington.
  • 5:33 - 5:37
    Explique les autres choses
    qui font partie de Fire Drill Fridays
  • 5:37 - 5:40
    et comment nous pouvons prendre part
    à la désobéissance civile
  • 5:40 - 5:43
    sans risquer d'être arrêté.
  • 5:43 - 5:48
    JF : Tout d'abord, il ne faut pas
    essayer d'agir seul.
  • 5:48 - 5:51
    C'est en unissant nos forces.
  • 5:51 - 5:54
    La force est dans le nombre.
  • 5:54 - 5:57
    La communauté est aussi dans le nombre
  • 5:57 - 6:00
    et une chose difficile
    dans ce à quoi nous faisons face :
  • 6:00 - 6:03
    c'est une crise collective,
  • 6:03 - 6:06
    qui arrive à un moment
    où la notion de collectivité,
  • 6:06 - 6:09
    de bien commun, de sphère publique,
  • 6:09 - 6:14
    est érodée de façon délibérée
    par le néolibéralisme et le conservatisme.
  • 6:14 - 6:18
    Renouer des liens
    avec des groupes de gens,
  • 6:18 - 6:21
    des gens animés des mêmes valeurs,
    de par une action commune,
  • 6:21 - 6:23
    c'est un réconfort pour l'âme.
  • 6:23 - 6:25
    Cela vous donne de la force.
  • 6:25 - 6:27
    C'est un très bon antidote
    à la dépression.
  • 6:27 - 6:30
    Trouvez quelles organisations
  • 6:30 - 6:34
    s'inquiètent de la crise climatique
    dans votre région.
  • 6:34 - 6:37
    Bien sûr, Greenpeace
    a des antennes dans le monde entier.
  • 6:37 - 6:41
    Même si vous démarrez par vous-même,
    organisez des soirées chez vous,
  • 6:41 - 6:45
    invitez des gens à parler
    de ce qu'il se passe.
  • 6:45 - 6:49
    Trouvez un article à lire
    et à discuter ensemble.
  • 6:49 - 6:52
    Évidemment, s'il y a
    une action climatique là où vous vivez,
  • 6:52 - 6:53
    essayez d'y participer.
  • 6:53 - 6:57
    Il n'est pas nécessaire
    de pratiquer la désobéissance civile
  • 6:57 - 6:59
    et de risquer d'être arrêté,
  • 6:59 - 7:02
    mais je pense que cela
    va devenir la nouvelle norme.
  • 7:02 - 7:07
    J'ai l'impression que c'est le cas ici
    avec les Fire Drill Fridays.
  • 7:07 - 7:09
    Les gens semblent vouloir
    revenir et recommencer.
  • 7:09 - 7:12
    Le week-end dernier,
    mes petits-enfants ont été arrêtés.
  • 7:12 - 7:14
    C'est une expérience transformatrice.
  • 7:14 - 7:15
    (Rires)
  • 7:15 - 7:21
    Mon collègue acteur Sam Waterston,
    qui se décrit comme un centriste,
  • 7:21 - 7:23
    il n'était jamais intervenu
    dans un rassemblement
  • 7:23 - 7:25
    et n'avait jamais risqué d'être arrêté
  • 7:25 - 7:27
    et il a été arrêté avec moi.
  • 7:28 - 7:31
    La semaine dernière, j'ai vu
    qu'il avait été arrêté durant un match.
  • 7:31 - 7:33
    Il m'a envoyé une photo de lui menotté
  • 7:33 - 7:36
    disant : « Regarde
    ce que tu as mis en marche ! »
  • 7:36 - 7:37
    (Rires)
  • 7:37 - 7:43
    Nous en sommes à un point dans cette crise
  • 7:43 - 7:46
    où les gens cherchent
    à passer à l'étape suivante.
  • 7:47 - 7:49
    Ils veulent mettre leur corps en jeu,
  • 7:49 - 7:52
    comme Greta Thunberg
    nous a exhortés à le faire.
  • 7:52 - 7:56
    Ils trouvent cela très gratifiant
  • 7:56 - 7:57
    et ils veulent recommencer.
  • 7:57 - 7:59
    Ce que nous faisons est une bonne chose.
  • 7:59 - 8:02
    Il y a quelques semaines,
    j'ai eu une réunion
  • 8:02 - 8:05
    avec le groupe de travail du Sénat
    sur le changement climatique
  • 8:05 - 8:06
    et j'ai demandé aux sénateurs :
  • 8:07 - 8:09
    « Devrions-nous faire autre chose ?
  • 8:09 - 8:11
    Devrions-nous en faire plus ? »
  • 8:11 - 8:13
    Le sénateur Ed Markey m'a dit :
  • 8:13 - 8:16
    « Vous créez une armée.
    C'est ce dont nous avons besoin.
  • 8:16 - 8:17
    Faites-la grandir.
  • 8:17 - 8:19
    Nous avons besoin
    d'une pression extérieure. »
  • 8:19 - 8:22
    Je pense que c'est vrai
    dans le monde entier.
  • 8:22 - 8:26
    Les gens doivent constituer
    des armées pour le climat,
  • 8:26 - 8:28
    des armées pour l'environnement,
  • 8:28 - 8:30
    dans les rues,
  • 8:30 - 8:32
    entraîner la dissolution
    de gouvernements si nécessaire.
  • 8:32 - 8:35
    Je pense au Brésil.
  • 8:35 - 8:40
    Nous ne pouvons pas laisser
    nos précieuses forêts tropicales brûler.
  • 8:41 - 8:44
    PM : Et comme tu l'as fait
    de si nombreuses fois dans le passé, Jane,
  • 8:44 - 8:46
    tu mènes ces changements.
  • 8:46 - 8:52
    On suppose, surtout les fans
    de « Grace et Frankie », que tu finiras
  • 8:52 - 8:56
    par retourner à ta vie
  • 8:56 - 8:58
    et reprendras la série.
  • 8:58 - 9:01
    Mais les Fire Drill Fridays
    continueront-ils ?
  • 9:02 - 9:04
    JF : Il y a eu un tel intérêt.
  • 9:04 - 9:06
    Dans tout le pays,
  • 9:06 - 9:09
    les gens me demandent
    s'ils peuvent en démarrer.
  • 9:09 - 9:12
    J'ai beaucoup d'amis
    qui sont des célébrités
  • 9:12 - 9:16
    et qui, pour des raisons de planning,
    n'ont pas pu venir à Washington
  • 9:16 - 9:21
    alors nous pensons
    à en faire à Los Angeles.
  • 9:21 - 9:23
    Mais je veux juste corriger une chose :
  • 9:23 - 9:25
    je ne mène rien du tout.
  • 9:25 - 9:28
    Ce sont les jeunes, les étudiants
    qui mènent les choses.
  • 9:29 - 9:33
    Ce sont toujours les jeunes
    qui s'avancent avec courage
  • 9:33 - 9:35
    et c'est formidable
    car ils risquent beaucoup.
  • 9:35 - 9:39
    C'est courageux de ne pas aller
    à l'école le vendredi.
  • 9:39 - 9:42
    Vous pourriez avoir de mauvaises notes,
    énerver vos enseignants.
  • 9:42 - 9:43
    Mais ils le font quand même.
  • 9:43 - 9:48
    Il y a eu des millions d'entre eux
    en même temps et dans le monde entier.
  • 9:48 - 9:49
    Ils disent :
  • 9:49 - 9:52
    « Ne nous laissez pas gérer cela seuls.
  • 9:52 - 9:54
    Nous n'avons pas créé ce problème.
  • 9:54 - 9:55
    Venez nous aider. »
  • 9:55 - 9:56
    Grand-mères, unissez-vous !
  • 9:57 - 9:58
    (Rires)
  • 9:58 - 10:02
    (Applaudissements)
  • 10:05 - 10:09
    PM : Tu es dans une ville
    qui est probablement plus divisée
  • 10:09 - 10:11
    qu'elle ne l'a été depuis longtemps.
  • 10:11 - 10:14
    Les polarités qui y existent
  • 10:14 - 10:16
    et dans de nombreux autres endroits
    à travers le monde
  • 10:16 - 10:21
    ont empêché notre force collective
    d'être unie et d'être utilisée
  • 10:22 - 10:25
    et sur ce point,
    tu nous as montré la voie.
  • 10:25 - 10:30
    A tes yeux, à quoi ressemblerait
    la réussite pour les Fire Drill Fridays ?
  • 10:32 - 10:36
    JF : Je peux parler uniquement
    en tant que citoyenne des États-Unis.
  • 10:36 - 10:39
    Nous aurions réussi
  • 10:39 - 10:44
    si les États arrêtaient toute nouvelle
    expansion des combustibles fossiles,
  • 10:44 - 10:48
    car si nous continuons à forer,
    à fracturer et extraire,
  • 10:48 - 10:49
    le problème ne fera qu'empirer.
  • 10:49 - 10:52
    Peu importe ce que nous faisons
    avec les éoliennes,
  • 10:52 - 10:53
    les capteurs solaires et autres,
  • 10:53 - 10:55
    nous ne pourrons jamais rattraper cela.
  • 10:55 - 10:58
    Nous devons arrêter
    toute nouvelle expansion.
  • 10:58 - 10:59
    L'autre chose,
  • 10:59 - 11:02
    ce serait qu'ils suppriment
    progressivement
  • 11:02 - 11:04
    les émissions des combustibles fossiles
  • 11:04 - 11:07
    en s'assurant que les travailleurs
    qui seraient affectés
  • 11:07 - 11:10
    seraient formés en obtenant un bon salaire
  • 11:10 - 11:13
    et obtiendraient de bons emplois.
  • 11:13 - 11:18
    Il va y avoir tant d'emplois
    avec le Green New Deal :
  • 11:18 - 11:20
    construire des éoliennes
    et des capteurs solaires,
  • 11:20 - 11:23
    rénover toutes les maisons
    de ce pays, par exemple,
  • 11:23 - 11:25
    poser un nouveau réseau énergétique.
  • 11:25 - 11:29
    Il y a des dizaines de millions d'emplois
    qui n'attendent que d'être libérés
  • 11:29 - 11:32
    et c'est l'autre chose qui me mobilise.
  • 11:33 - 11:38
    Un Green New Deal est un cadre
    pour nous créer un futur
  • 11:38 - 11:41
    de façon durable et équitable.
  • 11:41 - 11:44
    Cela vous donne tant d'espoir
  • 11:44 - 11:48
    car si vous faites les choses bien,
    cela va être gagnant-gagnant pour tous.
  • 11:48 - 11:52
    Ce doit être le cas
    sinon cela ne fonctionnera pas,
  • 11:52 - 11:55
    car pour que cela fonctionne,
    tout le monde va devoir s'impliquer.
  • 11:55 - 11:57
    Et pour que tout le monde s'implique,
  • 11:57 - 12:00
    chacun doit y trouver
    quelque chose pour lui
  • 12:00 - 12:02
    et c'est ce que ferait le Green New Deal.
  • 12:02 - 12:04
    PM : Jane, comme toujours --
  • 12:04 - 12:07
    (Applaudissements)
  • 12:08 - 12:11
    comme tu l'as fait
    si souvent dans ta vie,
  • 12:11 - 12:13
    tu as pris des risques
  • 12:13 - 12:16
    et tu es montée aux avant-postes.
  • 12:16 - 12:20
    Quittes-tu cette expérience
    avec une chose nouvellement apprise
  • 12:20 - 12:25
    ou un nouveau degré d'engagement,
    d'espoir ou d'optimisme ?
  • 12:25 - 12:27
    JF : Oui, je suis optimiste.
  • 12:27 - 12:31
    Les gens dans ce pays ont très peur
    de la crise climatique
  • 12:31 - 12:35
    et ils veulent faire quelque chose
    mais personne ne leur a rien demandé.
  • 12:35 - 12:37
    Il nous suffit de leur demander.
  • 12:37 - 12:40
    Nous devons nous organiser.
  • 12:40 - 12:42
    Nous pouvons le faire.
  • 12:42 - 12:46
    Je suis pleine d'espoir.
  • 12:46 - 12:50
    Je dois dire que je vais retourner
    travailler sur « Grace et Frankie »,
  • 12:50 - 12:54
    mais un morceau de mon cœur
    sera avec les Fire Drill Fridays
  • 12:54 - 12:58
    et j'espère pouvoir continuer.
  • 12:58 - 13:00
    Je pense que nous devons créer une armée.
  • 13:00 - 13:02
    L'année à venir est cruciale.
  • 13:02 - 13:05
    Ce qu'il va se passer sera si important.
  • 13:05 - 13:07
    Nous devons nous assurer,
  • 13:07 - 13:10
    surtout quelqu'un qui est en bonne santé,
  • 13:10 - 13:12
    qui se sent relativement jeune,
  • 13:12 - 13:14
    qui a une plateforme --
  • 13:14 - 13:17
    nous devons utiliser cela
    de toutes les façons possibles.
  • 13:17 - 13:19
    Si je n'avais pas cela,
  • 13:19 - 13:22
    je trouverais d'autres
    petites façons de le faire :
  • 13:22 - 13:24
    parler à mes voisins, parler à mes amis,
  • 13:24 - 13:25
    parler à ma famille,
  • 13:25 - 13:27
    adhérer à une organisation.
  • 13:27 - 13:31
    C'est aussi ainsi que, comme je l'ai dit,
    l'on peut éviter la dépression,
  • 13:31 - 13:32
    en faisant quelque chose d'actif.
  • 13:32 - 13:36
    PM : Jane, à 81 ans, tu montres l'exemple
    de ce à quoi cela peut ressembler
  • 13:37 - 13:40
    et je crois que nous venons
    de recruter une nouvelle armée.
  • 13:41 - 13:46
    (Applaudissements)
  • 13:50 - 13:51
    Merci beaucoup, mon amie.
  • 13:52 - 13:53
    Sois prudente.
  • 13:53 - 13:57
    Merci pour tout ce que tu as fait
    pour la planète et tant d'autres choses.
  • 13:57 - 13:58
    JF : Merci Pat.
  • 13:58 - 14:01
    PM : Joignez-vous à moi
    pour remercier Jane.
  • 14:01 - 14:02
    (Applaudissements)
Title:
Pourquoi je manifeste pour la justice climatique
Speaker:
Jane Fonda
Description:

A 81 ans, l'actrice et activiste Jane Fonda se met littéralement en danger pour la planète. Dans une interview vidéo avec l'administratrice de TEDWomen, Pat Mitchell, Fonda parle d'avoir été arrêtée à maintes reprises durant les Fire Drill Fridays, les manifestations hebdomadaires pour le climat qu'elle mène à Washington, et elle évoque pourquoi la désobéissance civile est en train de devenir la nouvelle norme à l'ère du changement climatique.

more » « less
Video Language:
English
Team:
TED
Project:
TEDTalks
Duration:
14:15

French subtitles

Revisions