French subtitles

← Comment renverser la tendance en matière de climat ?

Get Embed Code
22 Languages

Showing Revision 90 created 04/26/2020 by Elisabeth Buffard.

  1. [Citoyens du monde]
  2. [Nous faisons face à une crise mondiale
    sans précédent]
  3. [Ceci est un message du ...]
  4. [Secrétaire Général de L'ONU,
    António Guterres]
  5. L'urgence climatique
    est la crise de notre époque.
  6. C'est une course contre la montre,
    et nous sommes en train de perdre.
  7. L'impatience grandit
    face à l'inaction internationale
  8. en particulier chez les jeunes.
  9. Nous voulons plus d'engagement
    de tous.
  10. des gouvernements et des villes,
    des entreprises et des investisseurs,
  11. et des gens partout
  12. Je suis donc ravi du lancement
    de TED Countdown.
  13. Votre influence et vos idées
    permettront d'accélérer le mouvement
  14. pour un monde neutre en carbone
    à l'horizon 2050.
  15. C'est l'unique moyen d'éviter
    les effets du réchauffement climatique.
  16. Nous avons les outils, la science
    et les ressources.
  17. Il est temps d'entrer dans la course
    avec une énergie et une volonté politique
  18. Ménager ses efforts serait
    trahir l'humanité toute entière
  19. et les générations à venir.
  20. Merci.
  21. Présentateur : Accueillons
  22. l'un des initiateurs de
    l'Accord de Paris sur le climat
  23. Christiana Figueres
  24. et le directeur de TED, Chris Anderson.
  25. (Applaudissements)
  26. Chris Anderson :
    Bienvenue, bienvenue.
  27. Une chose d'incroyable
    va se produire dans l'heure qui suit.
  28. Le défi le plus urgent au monde,
  29. qui ressemble à ça...
  30. va être relevé
  31. par les plus grands esprits
    de la planète
  32. et des personnes courageuses,
  33. des personnes comme vous.
  34. Notre incroyable public de New-York
    et d'ailleurs.
  35. Christiana, voilà tous ceux
    qui nous accompagnent ce matin.
  36. Christiana Figueres : C'est bien vrai.
  37. Et il est bon de vous avoir
    tous rassemblés ici,
  38. car, en effet, le projet que nous sommes
    sur le point de mettre en place
  39. nécessite la participation de tous.
  40. Et le voici.
  41. Countdown.
  42. CA : c'est un projet mondial qui vise
    à réduire les gaz à effet de serre.
  43. Il propose des solutions audacieuses
    dans 5 domaines,
  44. montrant les avancées possibles
  45. si les différents groupes brisaient
    les barrières et agissaient ensemble.
  46. Dès aujourd'hui, vous pouvez
    visiter countdown.ted.com.
  47. vous inscrire et rejoindre Countdown.
  48. Début 2020, vous saurez
  49. comment vous connecter
  50. avec vos collègues,
    vos villes ou vos écoles
  51. pour rejoindre le projet.
  52. Tout ça mènera
    à des rassemblements mondiaux
  53. le 10.10.2020.
  54. Tout le monde est invité à y participer.
  55. CF : Et c'est pourquoi,
  56. bien que j'ai fait partie
    de nombreuses initiatives auparavant,
  57. celle-ci m'enthousiasme vraiment.
  58. Parce que Countdown est une invitation
    pour tout le monde, tout le monde,
  59. à jouer son rôle pour sauver la planète
  60. et créer un futur excitant.
  61. Politiciens et citoyens,
  62. PDGs et leurs clients,
  63. leurs employés, leur investisseurs,
  64. vieux et jeunes,
  65. du nord et du sud.
  66. CA : (Rires) Je vois
    ce que vous avez fait.
  67. (Rires)
  68. Mais, notre but n'est pas de nous lancer
  69. dans quelque chose de nouveau
    qui serait en compétition
  70. avec les impressionnantes initiatives
    déjà en place.
  71. Non.
  72. C'est d'identifier les meilleures
    solutions déjà mises en œuvre,
  73. les croiser, les amplifier
  74. et les mettre en action
  75. en réunissant ces différents groupes.
  76. CF : Et si ça arrive,
  77. nous croyons qu'il y a une issue
    à la crise climatique.
  78. C'est ce qu'on veut faciliter.
  79. Mais maintenant, Chris, une question :
  80. Pourquoi vous et TED êtes-vous
    intéressés à participer
  81. et à déclencher
    le programme sur le climat,
  82. alors que je pensais qu'il s'agissait
    pour vous de diffusion des idées ?
  83. A : Oui, ça a été l'axe de notre mission
    ces 15 dernières années,
  84. Des Idées à diffuser.
  85. Mais l'été dernier,
  86. nous avons conclu que l'urgence
    de certains problèmes,
  87. et en particulier du climat,
  88. requerrait qu'on fasse plus
    que la diffusion des idées,
  89. et qu'on essaie réellement
    de les mettre en oeuvre.
  90. Alors nous sommes une petite
    organisation à but non lucratif --
  91. on n'aboutirait à rien si nous n'arrivions
    pas à embarquer d'autres personnes.
  92. Mais ce qui est fabuleux
    c'est que c'est arrivé.
  93. Et tous ceux à qui nous en avons parlé
    sont très motivés pour participer.
  94. Un des vrais moments-clés, c'est
    quand vous nous avez rejoint, Christiana.
  95. Vous avez été un acteur essentiel
    de l'Accord de Paris.
  96. Le monde a été stupéfait
    du consensus qui en est sorti.
  97. Quelle a été la clé pour créer
    ce consensus ?
  98. CF : Je dirais, remettre en cause
    et changer la présomption des gens
  99. quant à ce qui est possible
    si l'on établit des intentions communes
  100. et qu'ensemble on les poursuit
    et les atteint.
  101. Notre mantra était, et est toujours :
  102. « Impossible n'est pas un fait,
  103. C'est une attitude. »
  104. En fait c'est juste une attitude,
  105. et c'est quelque chose qu'on peut changer.
  106. CA : Ce mantra,
    il faudra vraiment s'y accrocher
  107. dans les mois qui viennent,
  108. car le consensus scientifique empire.
  109. Pour vous donner un résumé
    de l'action de front,
  110. voici le chef de milliers de scientifiques
  111. qui constitue la CIPV, Dr. Hoesung Lee.
  112. (Vidéo) Hoesung Lee : Nous avons publié
    récemment 3 rapports spéciaux
  113. montrant les dégâts et les risques
    des changements du climat passés et futurs.
  114. Ils montrent aussi
    qu'un climat en stabilisation
  115. résulterait en une réduction radicale
    des gaz à effet de serre
  116. à court terme.
  117. La société devra faire
    des changements sans précédent
  118. pour atteindre ce but.
  119. Même limiter le réchauffement
    à 1,5 degrés Celsius
  120. aura pour effet des météos extrêmes,
  121. une élévation du niveau des mers,
  122. des pénuries d'eau
    dans certaines régions,
  123. et des menaces sur la sécurité alimentaire
    et la biodiversité.
  124. Des températures plus élevées entraîneront
    plus de ces dégâts,
  125. menaçant les vies et la subsistance
  126. de millions de personnes
    partout dans le monde.
  127. CA : Nous avons parmi nous
    un autre scientifique de pointe,
  128. Johan Rockström, ici.
  129. Il était en charge de la création du
    cadre de travail des Limites Planétaires.
  130. Johan, quelle est
    la gravité de notre situation ?
  131. (Video) Johan Rockström :
    Nous avons publié dans la revue Nature
  132. la mise à jour à 10 ans du risque
    de franchir des seuils critiques,
  133. des points de non retour
    sur le système terrestre.
  134. On connait 15 de ces seuils critiques,
  135. dont la calotte glaciaire du Groenland
    et en Antarctique Ouest,
  136. et le permafrost dans la toundra
    sibérienne, par exemple,
  137. et aujourd'hui on a des preuves
  138. des preuves empiriques,
  139. que 9 sur 15 de ces seuils
    sont réveillés et sont en marche.
  140. Le point de bascule
    n'est pas encore franchi,
  141. il est encore temps
  142. mais nous sommes avertis
    qu'il est temps de vraiment agir,
  143. parce qu'au moment où on les franchira,
  144. par exemple si l'on franchit le point de
    de non retour de la forêt amazonienne,
  145. on risquerait de perdre la bataille,
  146. parce que la planète prendra le relais
    sur son réchauffement auto-renforcé.
  147. C'est pourquoi cette initiative
    est si importante.
  148. Allons-y.
  149. CA : Bien dit.
  150. (Applaudissements)
  151. Tous les deux insistent sur le fait que
    le programme de réduction des émissions
  152. est absolument crucial.
  153. Et comment ça avance ?
  154. CF : Pas très bien, parce que
    malgré ce qu'on sait,
  155. malgré tout ce que
    la science nous a appris,
  156. malgré tout ce qui a déjà été fait,
  157. y compris l'Accord de Paris,
  158. les gaz à effet de serre n'ont cessé
    d'augmenter régulièrement
  159. au cours des dernières décennies,
  160. à un tel point qu'on
    en est à 55 gigatonnes
  161. d'équivalent en dioxyde de carbone
  162. émis collectivement, en tant
    qu'humanité, chaque année.
  163. Et comme nous l'avons entendu,
    nous avons un chemin unique,
  164. il y a un chemin à suivre, et c'est :
  165. commencer dès maintenant à
    réduire les émissions,
  166. au lieu d'augmenter, diminuer --
  167. inverser la tendance, changer la courbe.
  168. Réduisons les émissions, à partir de 2020,
  169. pour atteindre la moitié
    du niveau actuel d'ici 2030,
  170. et continuer à les diminuer jusqu'à
    atteindre zéro net d'ici 2050.
  171. C'est la seule voie qu'on peut accepter.
  172. CA : Comment peut-on s'attaquer
    à un objectif aussi impressionnant ?
  173. CF : Bien on peut commencer par découper
  174. ce défi simple, mais impressionnant,
  175. en ses éléments constitutifs,
  176. 5 grands domaines.
  177. CA : Et ces cinq domaines, mis ensemble,
    sont en réalité énormes,
  178. et si l'on peut trouver des solutions
    convaincantes pour chacun,
  179. ils s'ajouteraient vraiment
    comme un plan d'action
  180. adapté à l'échelle du problème.
  181. Voici les 5 domaines.
  182. CF : Energie.
  183. Comment peut-on passer rapidement
    à 100 % d'énergie propre ?
  184. CA : L'environnement batti.
  185. Comment peut on reconstruire
    tout ce qui nous entoure ?
  186. CF : Transport.
  187. Comment changer nos modes
    de déplacement, pour nous-mêmes et nos marchandises ?
  188. CA : Alimentation.
  189. Comment déclencher une évolution mondiale
    vers une alimentation plus saine ?
  190. CF : Et bien sûr, Nature.
  191. Dans quelle mesure pouvons-nous
    massivement reverdir la Terre ?
  192. Maintenant, il faut préciser
    que les réponses à ces questions
  193. et les mesures à engager
  194. ne font pas que réduire
    les émissions nettes --
  195. elles y aboutissent certainement,
    ensemble, jusqu'à zéro --
  196. mais elles montrent aussi
    la voie vers un futur
  197. bien meilleur et réellement passionnant.
  198. Pensez à de nouvelles formes
    de transport sympas,
  199. un air propre, une nourriture saine,
    de belles forêts
  200. et des océans regorgeant de vie.
  201. Donc, vous savez, résoudre
    la crise climatique
  202. ne consiste pas à faire des sacrifices
    ou s’installer dans un futur médiocre,
  203. c'est exactement l'inverse.
  204. Il s'agit de créer ensemble
    un bien meilleur futur pour nous tous.
  205. CA : Donc comment on
    s'attaque à ces questions ?
  206. (Rires)
  207. CA : Commençons par cette
    question-ci et réfléchissons-y.
  208. Dans quelle mesure peut-on
    reverdir la terre ?
  209. Il y a bien sûr de nombreuses
    réponses à cette question,
  210. de nombreuses idées.
  211. Il s'agit vraiment,
  212. « Comment augmenter la quantité
    de photosynthèse durable
  213. sur la planète Terre. »
  214. La photosynthèse emprisonne le carbone.
  215. On peut avoir des propositions sur d'immenses forêts de varech ou d'herbiers marins,
  216. ou sur des plantes qui ont
    des racines plus profondes
  217. et peuvent emprisonner du carbone
    sur toute la planète.
  218. Mais supposons qu'une des propositions
    principales porte sur la reforestation.
  219. Une campagne mondiale
    de reforestation massive.
  220. Un seul organisme,
    quelle que soit sa taille
  221. ne peut pas prendre ça en charge.
  222. La clé est de réunir toutes les forces,
  223. les gouvernements (en zonage),
  224. les entreprises,
  225. les investisseurs,
  226. les groupes environnementaux et
    les philanthropes qui les appuient
  227. et juste un mouvement massif
    entre les citoyens partout,
  228. transformant leurs pelouses,
    leurs villes, leurs voisinages,
  229. voyageant ensemble.
  230. Là, tout à coup, vous pouvez rêver
    à quelque chose de vraiment grand.
  231. CF : Alors, on peut tester cette théorie ?
  232. Parce que nous avons la chance
    d'avoir parmi nous, aujourd'hui,
  233. quelqu'un qui a grandi dans
    un mouvement de plantation d'arbres,
  234. sûrement le plus reconnu des
    mouvements de plantation d'arbres
  235. Et c'est la fille du lauréat du prix Nobel
  236. Wangari Maathai,
  237. et elle est aujourd'hui à la tête
    de la fondation Wangari Maathai.
  238. Donc peut-on inviter notre très chère
    amie Wanjira Maathai ?
  239. (Applaudissements)
  240. (Vidéo) Wanjira Mathai : Merci beaucoup,
  241. Christiana et Chris, de faire ça.
  242. Les arbres font partie de ma vie
    depuis aussi loin que je me souvienne,
  243. mais on sait aussi que depuis des siècles,
  244. les arbres et les forêts nous ont
    prémuni contre les impacts terribles
  245. des variations climatiques
  246. pendant de nombreuses années.
  247. Toute ma vie, ma mère,
  248. à travers le Mouvement
    de la Ceinture Verte
  249. a inspiré la plantation
    de 50 millions d'arbres et plus
  250. via le travail du Mouvement de la
    Ceinture Verte, une organisation.
  251. Mais le monde a besoin de nous maintenant
  252. pour planter 100 fois plus d'arbres.
  253. Et la seule manière d'y parvenir
    est de tous nous réunir --
  254. villes, citoyens, gouvernements, sociétés,
    organisations environnementales --
  255. et nous devons donc croire
  256. en la capacité de chacun d'entre nous
    d'être porteur de ce changement.
  257. Et que tous ensemble,
    nous sommes une force.
  258. Et j'espère que vous nous rejoindrez tous.
  259. (Applaudissements)
  260. CF : Ensemble nous sommes forts.
  261. Wanjira a vraiment mis
    le doigt sur le problème,
  262. parce qu'il s'agit vraiment de collaborer
  263. avec le plus large éventail de personnes.
  264. Et heureusement, il y a des représentants
    de tous ces groupes aujourd'hui.
  265. Et nous vous inviterons
    à vous engager d'avantage.
  266. Mais, aujourd'hui, nous voulions vous
    présenter quelques unes de ces personnes,
  267. exprimant leur point de vue personnel.
  268. Donc, nous voudrions commencer
    par la voix d'un politicien.
  269. Nous sommes très honorés
    d'avoir parmi nous, aujourd'hui,
  270. l'ancien premier Ministre du Bhoutan
  271. et vous devez savoir que
    le Bhoutan est le seul pays au monde
  272. qui absorbe plus de carbone
    qu'il n'en produit.
  273. Notre cher ami, Tshering Tobgay.
  274. (Applaudissements)
  275. Tshering Togbay : Mon pays
    est typique du Sud,
  276. au sens où nous n'avons pas causé
    la crise du changement climatique.
  277. En effet, nous avons la chance
  278. d'avoir des forêts luxuriantes
    et de nombreuses rivières abondantes
  279. qui ont permis à mon pays, le Bhoutan,
    de maintenir un bilan carbone négatif.
  280. Et malgré cela, le changement climatique
    menace de détruire nos forêts.
  281. Et de convertir ces mêmes rivières
  282. en dangers pour notre peuple,
  283. car les glaciers de l'Himalaya fondent
    et menacent d'inondations à court terme
  284. et à plus long terme de la perte
    de nos réserves d'eau naturelles.
  285. Donc, je suis fier de rejoindre
  286. l'initiative Countdown
  287. et de travailler avec vous tous
    et avec toi et avec toi,
  288. (Rires)
  289. de façon constructive pour trouver
    des solutions puissantes et justes.
  290. Merci.
  291. (Applaudissements)
  292. CA : Merci.
  293. (Applaudissements)
  294. CA : Les entreprises ont
    un rôle essentiel à jouer,
  295. ainsi que ceux qui contrôlent les capitaux
    d'investissement dans le monde.
  296. J'était ravi de faire la connaissance,
    récemment,
  297. du directeur des investissements
  298. du fond de pension gouvernemental
    japonais de 1,6 trillions de dollars.
  299. C'est, en réalité, le plus grand fond
    de pension au monde.
  300. Il est intéressé et prêt à nous
    accompagner dans cette aventure
  301. et à emmener d'autres avec lui.
  302. Donc, je crois que hiro est ici,
    quelque part.
  303. Hiro Mizuno.
  304. Et vous êtes en direct. Bienvenu, Hiro.
  305. (Vidéo) H. Mizuno : Super.
  306. Merci, Chris et Christiana
    et l'équipe de TED,
  307. d'avoir permis cela.
  308. En tant que responsable
    du plus grand fonds de pension au monde
  309. et en charge de garantir des prestations
    de retraite sur plusieurs générations,
  310. la gestion des risques climatiques
    est un enjeu très important.
  311. Nous venons d'analyser
    notre portefeuille global,
  312. sa position par rapport
    à l'Accord de Paris.
  313. Il a été diagnostiqué que,
  314. notre portefeuille est sur la bonne voie
    sur plus de 3 niveaux.
  315. Loin des objectifs de l'Accord de Paris.
  316. Notre portefeuille n'est pas
    juste considérable
  317. c'est aussi un des portefeuilles
    les plus diversifiés dans son ensemble.
  318. Donc, ca signifie que le monde
    est sur ce chemin.
  319. Je suis las d'entendre sans cesse
    les mêmes commentaires
  320. de la part des compagnies en portefeuille
    et investisseurs professionnels :
  321. « On est réalistes. »
  322. Désolé, mais être « Réaliste »
    n'est plus une option.
  323. Pour nous, les plus grands propriétaires
    des actifs, notre devoir et évident
  324. nous devons inspirer un changement
    du marché des capitaux.
  325. Nous allons activement nous engager avec
    tous les acteurs du marché des capitaux
  326. pour peser dans la balance.
  327. J'ai hâte de participer à
    ce dialogue essentiel avec vous tous.
  328. Merci.
  329. (Applaudissements)
  330. CF : Je suis sûre que vous savez
    que durant les 12 à 18 derniers mois,
  331. ce qui a été réellement
    nouveau, fort et passionnant
  332. ce sont les formidables voix
    de tellement de jeunes gens,
  333. des millions de jeunes
    qui sont sortis dans la rue,
  334. avec colère, indignation, désespoir,
  335. et pour nous demander de faire notre part.
  336. Ils ont été inspiré par Greta Thunberg
  337. mais aussi par beaucoup
    d'autres jeunes incroyables
  338. dans presque tous les pays du monde.
  339. Aujourd'hui, nous sommes ravis d'avoir
    quatre jeunes militants
  340. qui nous rejoignent.
  341. (Applaudissements)
  342. (Acclamations)
  343. (Applaudissements)
  344. Alexandria Villaseñor : Ce vendredi,
  345. voilà 52 semaines
    que je suis en grève pour le climat.
  346. C'est une année entière.
  347. Pendant cette période,
  348. j'ai vu de beaucoup de gens
    ignorent tout du changement climatique
  349. ou de la gravité de la crise du climat.
  350. Donc, j'ai fondé
    Earth Uprising International
  351. pour informer les jeunes
    sur le changement climatique,
  352. parce que quand ils connaissent
    les faits scientifiques et les impacts,
  353. ils veulent agir.
  354. Être un militant signifie
    provoquer des changements.
  355. Jamie Margolin : Je suis militante
  356. parce que ma vie en dépend.
  357. Je postule à l'université,
  358. pour essayer de planifier mon futur.
  359. Nous n'aurons rien à espérer
  360. si nous n'agissons pas vite
    pour arrêter cette crise maintenant.
  361. J'ai lancé le mouvement des jeunes pour
    la justice climatique, Zero Hour, en 2017,
  362. parce que c'est l'heure zéro
    pour agir sur le changement climatique.
  363. Nous sommes à court de temps.
  364. Il est devenu clair que nos dirigeants
  365. ne prendraient pas
    de vraies mesures sauf
  366. si le peuple résistait et le réclamait,
  367. donc, c'est ce que nous avons fait.
  368. Natalie Sweet : Je suis devenue militante
  369. parce que si je ne lutte pas
    pour nos droits aujourd'hui
  370. et pour les gens dans le futur,
  371. qui le fera ?
  372. Xiye Bastida : Je suis devenue militante
  373. quand j'ai compris que la crise climatique
    touche plus les communautés marginalisées,
  374. y compris ma ville au Mexique.
  375. Je fais grève avec Fridays for Future
  376. tous les vendredis,
  377. car notre mouvement ne consiste
    pas à prendre de l'élan
  378. mais à initier un changement culturel.
  379. Mais le fait que des milliers d'étudiants
    sont en grève pour le climat
  380. signifie que nous intégrons déjà
    la justice climatique
  381. dans tous les aspects de nos vies,
  382. ce qui redéfinie déjà notre monde.
  383. JM : Au cours de nos vies,
  384. nous avons vu la Terre
    se dégrader à grande vitesse
  385. et des groupes de gens
    traumatisés et déplacés
  386. par un nombre toujours croissant
    de catastrophes naturelles.
  387. En 2030, j'aurai 28 ans.
  388. AV : J'aurai 24 ans.
  389. XB : J'en aurai 27.
  390. NS : J'aurai 26 ans.
  391. Nous voulons transmettre
    la planète à nos enfants
  392. et aux enfants de nos enfants,
  393. tout comme nombre
    d'entre vous ont pu le faire.
  394. AV : Donc à moins que chacun --
  395. gouvernements, entreprises, écoles,
    scientifiques et citoyens --
  396. ne s'engagent ensemble à réparer
    les dommages que nous avons causés,
  397. il sera trop tard.
  398. XB : Il ne s'agit pas simplement
    de prendre soin de notre futur,
  399. nous vous demandons aussi
    de prendre soin de notre passé.
  400. Les peuples indigènes ont pris soin
    de la Terre durant des milliers d'années,
  401. voila pourquoi la philosophie indigène
    est primordiale
  402. dans la mise en place
    de l'action climatique.
  403. JM : Cette crise climatique peut paraître
    impossible à résoudre.
  404. Mais elle ne l'est pas.
  405. Et elle ne peut l'être
  406. car l'échec n'est vraiment pas
    une option.
  407. Échouer signifie perdre tout ce qu'on aime
  408. et tout ce qui a de l'importance.
  409. Beaucoup d'entre nous travaillent
    déjà à sauver le futur de notre monde,
  410. mais on ne peut laisser à charge
    de la génération suivante de le réparer.
  411. C'est un fardeau trop lourd
    pour être à la charge des jeunes.
  412. il est temps
    que tout le monde s'y mette.
  413. et fasse tout son possible pour
    tout sauver avant qu'il ne soit trop tard.
  414. Vous êtes avec nous ?
  415. Public : Oui.
  416. (Applaudissements et acclamations)
  417. (Applaudissements)
  418. CA : Merci, merci, merci.
  419. Et puis, bien sûr,
  420. les conteurs du monde entier ont
    un rôle essentiel à jouer,
  421. et tous ceux qui ont de l'influence
    sur les réseaux sociaux.
  422. Chacun des invités à venir
    a exprimé sa joie
  423. de participer au projet.
  424. Ils nous ont prêté leurs nom et soutien.
  425. Certains sont parmi nous ici.
  426. Merci beaucoup d'être ici.
  427. Et écoutons l'un d'eux, en direct.
  428. Jimmy Kimmel : Bonjour,
  429. je vais expliquer mon enthousiasme
    pour le changement climatique.
  430. La raison de mon enthousiasme
    pour la crise climatique
  431. est la même raison qui fait naître
    la passion du noyé pour son sauveteur.
  432. Je me soucie de cette planète,
    parce que j'y vis.
  433. Je ne veux pas habiter sur Mars,
  434. Mars a l'air atroce.
  435. Je veux que mes enfants et leur enfants
    puissent vivre sur Terre,
  436. avec de l'air à respirer
    et de l'eau à boire.
  437. Voila pourquoi je me soucie
    du changement climatique.
  438. Et aussi j'ai un coup de cœur
    pour Leonardo DiCaprio.
  439. (Applaudissements)
  440. CF : Donc avec tous ces gens rassemblés,
  441. nous avons l'occasion d'explorer
    un nouvel espace de possibilités
  442. pour des solutions basées
    sur notre collaboration,
  443. se défiant les uns les autres
  444. et s'inspirant l'un l'autre.
  445. Donc, en Octobre l'année prochaine,
  446. nous allons inviter,
    plus ou moins, 1 000 personnes
  447. de différentes circonscriptions
    pour se réunir à Bergen, en Norvège
  448. pour répondre de façon précise
    à nos cinq grandes questions.
  449. CA : Ce sera sûrement
    un événement sensationnel.
  450. Encore plus marquant que
    ce qu'il se passe en Norvège,
  451. c'est ce qu'il se passe
    ailleurs dans le monde.
  452. Parce qu'à la clôture de cette conférence,
  453. nous prévoyons une activation majeure
    de notre communauté TEDx mondiale.
  454. TEDx permet l'organisation
    d'événements locaux,
  455. et il y a, maintenant, 4 000 événements
    de ce type par an.
  456. Voici ce à quoi ils ressemblent.
  457. Ils ont lieu dans plus
    de 200 pays différents,
  458. avec plus d'un milliard de vues
    tous les ans sur YouTube.
  459. On espère voir ces événements
    dans de nombreuses villes.
  460. Nous mettrons en lien
    nos organisateurs TEDx
  461. avec les maires engagés
    dans un futur propre pour leurs villes.
  462. Voici la clé.
  463. C'est le lien entre le pouvoir,
  464. qui souvent a
    la main mise sur la parole,
  465. et des millions de gens dans le monde.
  466. En raison du changement de tendance
    qui s'est produit depuis un an ou deux,
  467. soudainement, une étincelle
    peut se produire ici,
  468. car il y a une lame de fond
    populaire critique.
  469. Si nous donnons de
    la visibilité entre les gens,
  470. des connexions entre eux,
  471. rêvons un peu ici,
  472. et donnons à chacun l'occasion de rêver.
  473. CF : Donc notre but ici est
    de tisser des liens
  474. avec et parmi toutes les organisations
    qui travaillent sur le climat.
  475. Par exemple,
  476. Le Solutions Project est
    une initiative formidable
  477. fondé par Mark Ruffalo et Don Cheadle.
  478. Écoutons certains des dirigeants
    qu'ils ont soutenus.
  479. CA : Bienvenue, c'est à vous.
  480. (Rires)
  481. (Vidéo) Waleah Johns : Bonjour,
    je suis Wahleah Johns,
  482. Je suis avec Native Renewables
  483. et on travaille à fournir
    de l'énergie solaire aux tribus
  484. dans le monde entier.
  485. Nous avons plus
    de 15 000 familles d'Américains natifs
  486. qui n'ont pas accès à l'électricité,
  487. et nous essayons de fournir des batteries
    solaires de stockage à ces foyers
  488. aux États-Unis
  489. qui n'ont pas accès à l'électricité.
  490. Et ils se trouvent dans ma réserve,
  491. la Nation Navajo.
  492. Anna Lappé : Bonjour à tous
  493. je suis Anna Lappé avec Real Food Media,
  494. et nous valorisons les histoires
    des agriculteurs et des éleveurs
  495. en tant que solution clé
    à la crise climatique.
  496. Le système alimentaire mondial actuel
    contribue énormément à cette crise,
  497. mais ce n'est pas une fatalité.
  498. Vraiment, agriculteurs et éleveurs
  499. sont sur la ligne de front
    pour résoudre cette crise.
  500. Donc nous partageons les parcours
    de millions d'agriculteurs
  501. depuis Andhra Pradesh en Inde
    jusqu'aux hautes terres de Oaxaca
  502. qui utilisent une agriculture régénérative
    pour avoir un sol sain riche en carbone,
  503. une nourriture saine
  504. et héberger les communautés résistantes
    dont nous avons besoin.
  505. Rahwa Ghirmatzion: Bonjour depuis
    PUSH Buffalo -- Je suis Rahwa --
  506. où, au quotidien, les résidents font
    preuve de vision, planifient et conçoivent
  507. un quartier équitable,
    holistique et sacré,
  508. tel que l'endroit dont je vous appelle,
    School 77,
  509. une école abandonnée rénovée
  510. qui a la première installation
    solaire communautaire à 100 % abordable
  511. dans l'état de New York
  512. installée par les habitants locaux.
  513. Elle dessert aussi 30 appartements
    abordables pour les personnes âgées
  514. et permet un mélange
    d'espaces inter-générations
  515. qui servent de centre communautaire,
  516. où nous pratiquons de nouvelles
    stratégies économiques
  517. vers une planète habitable.
  518. CF : Merci.
  519. CA : Bravo.
  520. (Applaudissements)
  521. CA : C'est génial.
  522. (Applaudissements)
  523. CF : Donc, ça concerne tout le monde.
  524. Il s'agit des villes,
  525. il s'agit d'organisations populaires,
  526. mais aussi, bien sûr,
    du monde des affaires.
  527. Et nous invitons toutes les entreprises --
  528. je souligne « toutes » --
  529. à rejoindre cette initiative,
  530. à vous engager avec vos employés
    à mieux protéger la planète
  531. et votre futur en même temps.
  532. Donc, en début d'année prochaine,
    nous partagerons une boîte à outils
  533. pour guider les entreprises
  534. à passer rapidement à des objectifs
    basés sur des données scientifiques,
  535. qui les mènera vers
    un taux d'émission net de zéro
  536. en 2050, au plus tard.
  537. CA : Donc pensez-y,
  538. parce qu'en tant qu'individu,
  539. beaucoup de personnes se sentent
    impuissants face à ce problème.
  540. Mais, si vous vous unissez
    à d'autres dans votre entreprise,
  541. vous pourriez être surpris
    de voir tout le pouvoir que vous avez.
  542. Presque toutes les émissions viennent
    d'une entreprise quelque part sur terre.
  543. En réalité de nombreux dirigeants,
    aujourd'hui
  544. sont impatients d'aider
    à résoudre le problème.
  545. Nous avons entendu, ce matin,
    Anand Mahindra,
  546. à la tête du plus grand groupe
    d'affaires en Inde,
  547. dire qu'il y est personnellement engagé
  548. et qu'il veut rejoindre notre mouvement --
  549. il soutient Countdown.
  550. Les PDGs pourront aller beaucoup plus vite
  551. s'ils ont un groupe d'employés
    avec qui réfléchir, qui les soutient,
  552. pour que ce sentiment d'urgence
    reste à l'agenda.
  553. Sur notre site internet, connectez-vous
    les uns aux autres dans votre entreprise
  554. et donnez votre avis sur
    les questions pertinentes à poser,
  555. les initiatives à proposer,
  556. parce que si les entreprises peuvent
    être convaincues d'agir correctement,
  557. soudain, ce problème
    paraît avoir une solution.
  558. CF : Donc tous ces efforts nous promettent
    une journée formidable :
  559. Samedi 10 Octobre 2020 --
  560. c'est-à-dire : « 10 10 2020. » --
    Facile à retenir --
  561. lorsque ce rassemblement fabuleux
    aura lieu partout dans le monde.
  562. On espère avoir, alors,
  563. des nouvelles palpitantes sur
    les rapports de solutions spécifiques
  564. que les pays, les villes,
    les entreprises, les citoyens
  565. auront déjà mis en oeuvre
    ensemble d'ici là.
  566. C'est un jour où tout citoyen sur terre
  567. est invité à participer.
  568. Votre billet d'entrée est
    que vous êtes un citoyen du monde.
  569. CA : La clé du succès pour cet événement
    est qu'il se produise à grande échelle.
  570. Nous voulons que ce soit simple
    pour tous un chacun
  571. de découvrir l'initiative et
    d'y jouer un rôle actif.
  572. Mais comment fait-on ça ?
  573. Vous savez, le monde est
    un endroit bruyant.
  574. la plateforme de TED peut,
    peut-être, aider un peu,
  575. mais il existe une plateforme
    de contenus bien plus importante.
  576. Elle s'appelle YouTube.
  577. Et nous sommes ravis de travailler
    avec eux sur cette initiative.
  578. Nous inviterons certains
    des meilleurs créateurs
  579. à participer à Countdown.
  580. Ensemble, ils peuvent toucher
    plusieurs millions de gens.
  581. En fait, rencontrons l'un d'eux,
  582. Dr. Joe Hanson de « Hot Mess »,
  583. une nouvelle série sur internet
    sur l'impact de la crise climatique.
  584. (Vidéo) Je suis Joe Hanson,
  585. éducateur sur YouTube.
  586. Et vous pouvez compter sur moi.
  587. Je travaille avec les scientifiques,
    inventeurs et dirigeants de demain,
  588. et ils méritent de connaitre la vérité
    sur ce que dit la science,
  589. pour nous aider à imaginer
    un meilleur futur pour tout le monde.
  590. CA : Si on multiplie par bien d'autres --
  591. c'est très, très excitant, sérieusement.
  592. CF : Et bien sûr, quand il s'agît
    de répandre la parole,
  593. chacun d'entre vous, dans cette salle,
    a un rôle à jouer.
  594. Donc si vous avez un moyen
    de toucher qui que ce soit
  595. qui soit concerné par
    la création d'un avenir meilleur --
  596. et ce devrait être chacun d'entre nous --
  597. s'il vous plaît invitez-les
    à rejoindre Countdown.
  598. CA : Nous avons encore un atout
    dans la manche.
  599. Nous sommes ravis d'inaugurer
    une campagne médiatique mondiale.
  600. C'est une campagne différente.
  601. Alors que TEDx explosait
  602. lorsqu'on lui a permis de s'étendre
    comme véritable phénomène populaire,
  603. cette campagne est conçue pour être
    adoptée partout sur la planète.
  604. Si vous dirigez une entreprise
    de panneaux d'affichage,
  605. ou une chaîne de télévision ou de radio,
  606. ou un site internet,
  607. ou un compte sur un réseau social,
  608. nous vous invitons tous à utiliser
    les images que vous allez voir
  609. et à simplement les diffuser
    le plus largement possible.
  610. Notre site va faciliter cela.
  611. Nous voulons les traduire
    dans de nombreuses langues,
  612. grâce à notre armée de volontaires de plus
    de 20 000 traducteurs dans le monde.
  613. Certains sont ici parmi nous.
  614. Les traducteurs TED, levez la main,
    s'il vous plait.
  615. CF : Et voilà.
  616. (Applaudissements)
  617. CA : Grâce à vous, de grandes idées
    voyagent partout dans le monde.
  618. Nous sommes si fiers de vous,
    si reconnaissants.
  619. Donc, cette campagne vise
    à attirer l'attention
  620. et à communiquer, oui, l'urgence
  621. mais aussi une petite lueur d'espoir.
  622. Nous pensons que pour vraiment déclencher
    l'action, cet ensemble est nécessaire.
  623. Nous aimerions connaître votre avis.
  624. CF : Tout de suite.
  625. [Choisissez votre futur.]
  626. (Applaudissements)
  627. [De la peur à l'action avec Countdown.]
  628. (Applaudissements)
  629. [Action moteur d'action
  630. Rejoignez Countdown.
    La terre vous remerciera.]
  631. (Applaudissements)
  632. [10.10.2020 Jour du sort du climat.
    Vous êtes invités.]
  633. CF : Rappelez-vous la date.
  634. [Destruction de masse. Pas grave.
    (Si on l'empêche.)]
  635. (Applaudissements)
  636. [Asteroide géant qui vient vers nous
    L'ennemi commun qui nous unit.]
  637. (Applaudissements)
  638. [Vivent les catastrophes naturelles
    -- selon personne.
  639. Donc pourquoi les provoquer ?]
  640. (Applaudissements)
  641. [Relax, vous ne pouvez
    rien faire pour le climat
  642. Sauf si vous travaillez ou vivez en ville.
  643. Ou avez un téléphone ou un cerveau.]
  644. [Cause du décès : Apathie. L'antidote ? ]
  645. (Applaudissements)
  646. [Arrêtez de tout bousiller
  647. L'inaction est obscène.
    Nous pouvons y remédier].
  648. CA : C'est trop ?
  649. CF : Non, c'est pas trop, oui, allez-y.
  650. (Applaudissements)
  651. [Vous avez besoin d'action ?
  652. C'est votre chance.
    Changez la tendance climatique.]
  653. (Rires)
  654. CA : Je n'aime pas celui-ci,
    mais c'est mon équipe --
  655. CF : Apparemment, il plait beaucoup.
  656. (Rires)
  657. [Nous abandonnons, signé TED.
  658. Diffuser des idées ne suffit pas.
    Agissez. Avec nous ? ]
  659. CA : C'est malheureusement trop vrai.
  660. [Il y a plus important
    que les partis politiques
  661. Venez combattre l'ennemi commun.]
  662. (Applaudissements)
  663. [Arrêtez le burn-out
  664. votre entreprise peut
    aider à sauver la Terre.]
  665. [Donnez à la Terre plus
    que vous n'en tirez
  666. rejoignez Countdown.]
  667. [Désespoir, rencontre espoir
  668. Nous pouvons éviter une catastrophe
    climatique, agissons vite.]
  669. CA : Et voilà.
  670. (Applaudissements et acclamations)
  671. CF : Pour boucler la boucle,
  672. nous voudrions inviter
    quelqu'un de très spécial.
  673. (Vidéo) Je suis Claire O'Neil.
  674. Je suis le président-désigné de la CP
    pour la prochaine Conférence des Parties,
  675. le sommet annuel de l'ONU sur le climat,
    qui se tiendra au Royaume-Uni,
  676. nous sommes impatients
    de vous y retrouver.
  677. Mais en ce moment,
    je suis à Madrid en Espagne,
  678. à la COP25, cet événement annuel
  679. où nous envoyons négociateurs
    et militants du monde entier
  680. pour discuter des moyens
    de réduire les émissions de CO2.
  681. Le problème est que les émissions
    sont en hausse et non en baisse.
  682. Et je sens que 2020 est
    l'année de l'action,
  683. l'année où il faut arrêter de parler
  684. et commencer à agir.
  685. Et pas seulement ici,
    pendant ces conférences,
  686. mais tout le monde.
  687. Et donc, la valeur du processus TED,
  688. la valeur de ce que nous faisons ensemble
  689. est que nous diffusons les conversations
  690. et les solutions depuis cet espace
  691. vers le monde entier.
  692. Et je suis très impatiente
    de travailler avec le groupe TED
  693. l'année prochaine.
  694. 2020, pour moi, sera l'année
    majeure de l'action climatique
  695. et nous allons y parvenir tous ensemble
  696. (Applaudissements)
  697. CF : OK les amis, nous y sommes presque
  698. mais encore juste quelques petits extraits
    très particuliers.
  699. D'abord, un mot de l'un
    des nombreux grands esprits
  700. qui va nous accompagner
    tout au long de ce parcours.
  701. Un message du grand auteur,
    historien et futuriste
  702. Yuval Harari.
  703. Yuval Harari : Le changement
    climatique est une question d'inégalité.
  704. Inégalité entre les riches,
    qui en sont les principaux responsables,
  705. et les pauvres,
    qui en souffriront le plus.
  706. Inégalité entre nous, Homo sapiens,
  707. qui contrôlons cette planète,
  708. et les autres animaux, qui sont
    nos victimes sans défense.
  709. Inégalité entre les scientifiques,
  710. qui recherchent laborieusement la vérité,
  711. et les imposteurs professionnels,
  712. qui répandent des contre-vérités
    en un simple clic.
  713. Le changement climatique
    est une question de choix.
  714. Sur quel genre de planète
    voulons-nous habiter,
  715. et quel genre d'humains
    voulons-nous être ?
  716. C’est un choix entre
    l'avidité et la compassion,
  717. entre l'insouciance et la responsabilité,
  718. entre fermer nos yeux à la vérité
  719. et ouvrir notre cœur au monde.
  720. Le changement climatique est une crise,
  721. mais pour les humains, une crise est
    toujours aussi une opportunité.
  722. Si nous faisons les bons choix
    dans les années à venir,
  723. non seulement nous pourrons
    sauver l'écosystème,
  724. mais aussi créer un monde plus juste
  725. et devenir nous-mêmes des êtres meilleurs.
  726. (Applaudissements)
  727. CF : N'est-ce pas un cadre puissant
    de ce qui nous attend,
  728. et honnêtement, je pense
    qu'il est tragique
  729. que le pouvoir de transformation
    qui nous attend
  730. soit tellement diminué par ceux
    qui voudraient politiser le problème
  731. et en faire de la politique partisane.
  732. Ce ne peut pas être un problème de partis,
  733. ce ne peut pas être un problème politisé.
  734. Heureusement, certains travaillent
    contre ça.
  735. Aujourd'hui, nous recevons
    l'un d'entre eux,
  736. un climatologue
    extraordinairement courageux,
  737. qui est un chrétien dévoué,
  738. et qui a travaillé sur ce problème
  739. avec les conservateurs et les communautés
    religieuses et spirituelles,
  740. pendant des années
    avec un courage incroyable.
  741. Katharine Hayhoe.
  742. (Applaudissements)
  743. Katharine Hayhoe : Nous pensons souvent
    que le changement climatique,
  744. « C'est juste un enjeu environnemental
  745. Ceux qui embrassent les arbres
    ou les scientifiques,
  746. ou peut-être les gens de gauche
    s'y intéressent. »
  747. Mais en réalité, qu'on le sache ou non,
  748. le changement climatique est important
    pour tous, qui que l'on soit.
  749. Pourquoi ?
  750. Parce que le changement climatique touche
    tout ce qui nous importe déjà.
  751. Il affecte notre santé,
  752. Il affecte notre nourriture,
  753. notre eau potable,
    l'air que nous respirons.
  754. Le changement climatique affecte
    l'économie et la sécurité nationale.
  755. Le changement climatique est important
    pour moi, car comme disent les militaires
  756. il est multiplicateur de danger.
  757. Il s'empare des problèmes
    de pauvreté et famine,
  758. de maladie, du manque
    d'accès à l'eau potable
  759. même l'instabilité politique,
  760. et les exacerbe et les amplifie.
  761. Donc, s’intéresser
    au changement climatique,
  762. n'est pas réservé qu'à
    certaines personnes.
  763. Un thermomètre n'est pas bleu ou rouge,
  764. libéral ou conservateur --
  765. il affiche les mêmes chiffres,
    peu importe comment nous votons.
  766. Et nous sommes tous affectés
    par les impacts du changement climatique.
  767. Donc pour s'intéresser au climat,
  768. il faut uniquement être :
  769. un humain, vivant sur la planète Terre.
  770. Ce que nous sommes tous.
  771. (Applaudissements)
  772. CF : Et enfin,
  773. l'homme qui a attiré, avec force,
    l'attention de tout le monde sur ce sujet
  774. il y a des années
  775. et a continué, sans relâche,
    à travailler sur le problème.
  776. Le seul et l'unique, Al Gore.
  777. (Applaudissements)
  778. (Vidéo) Al Gore : Merci.
  779. (Applaudissements)
  780. Merci beaucoup, Christiana,
  781. et merci pour
    votre leadership exceptionnel,
  782. et merci Chris Anderson
    et toute la communauté de TED,
  783. YouTube et ceux qui ont rejoint
  784. cette fantastique initiative.
  785. Je n'ai que trois messages.
  786. Numéro un, cette crise est
    incroyablement urgente.
  787. Hier, les scientifiques nous ont annoncé
  788. que les émissions augmentent toujours.
  789. Chaque jour,
  790. 150 millions de tonnes de polluants
    responsables du réchauffement climatique
  791. sont rejetés dans la fine couche
    d'atmosphère qui entoure notre planète.
  792. La quantité cumulée représente
    autant d’énergie chaque jour
  793. que 500 000 bombes atomiques
    de première génération n'en émettraient
  794. en explosant chaque jour.
  795. Et les conséquences sont
    de plus en plus claires --
  796. tout ce que nous dit mère nature,
  797. les feux et les montées des eaux
  798. et les inondations et les coulées de boue
  799. et la perte d'espèces vivantes.
  800. Mais le second message est
    que l'espoir est vraiment réel.
  801. Les solutions sont,
    vraiment, à notre portée.
  802. Malheureusement,
    il est vrai qu'en ce moment,
  803. la crise empire plus vite que
    nous ne mobilisons les solutions.
  804. Mais les énergies durables,
    les véhicules électriques,
  805. les batteries et
    l'agriculture régénératrice,
  806. l'économie circulaire,
  807. et toutes ces autres solutions
    prennent de l'ampleur.
  808. Le défunt économiste Rudi Dornbusch,
  809. en énonçant la loi connue
    comme loi de Dornbusch, a déclaré,
  810. « Les choses prennent plus de temps
    à se produire que l'on ne pense.
  811. Mais, elles se produisent beaucoup
    plus vite que nous ne pensions. »
  812. Nous pouvons prendre le rythme.
  813. Nous prenons de l'élan
  814. et bientôt nous prendrons
    le dessus sur cette crise.
  815. Mais il est essentiel
    que tout le monde s'associe --
  816. de chaque conviction politique,
  817. chaque conviction idéologique,
  818. chaque nationalité,
  819. chaque division doit être effacée,
    pour que nous, l'humanité,
  820. puissions nous associer.
  821. En conclusion, je voudrais dire
    à tous ceux qui doutent
  822. que nous, en tant qu'êtres humains,
  823. avons la capacité d'être
    à la hauteur de cette situation,
  824. lorsque tout est dit,
  825. souvenez-vous que la volonté politique
    est elle aussi une ressource renouvelable.
  826. (Rires)
  827. (Applaudissements)
  828. CA : Merci beaucoup.
  829. Merci, Al, de votre prise
    d'initiative face à ce problème
  830. depuis tant d'années.
  831. Rien de tout cela ne serait possible
  832. sans cette extraordinaire et toujours
    grandissante liste de partenaires.
  833. Je tiens à les remercier.
  834. (Applaudissements)
  835. Si vous nous regardez,
  836. vous pensez que votre organisation
    devrait participer,
  837. vous pouvez aider,
  838. rejoignez-nous, envoyez-nous
    un mail, chris@TED.com.
  839. Nous avons besoin de tout le monde.
  840. OK, avant les questions/réponses,
  841. je voudrais vous poser
    une question personnelle, Christiana.
  842. Que pensez-vous vraiment ?
  843. (Rires)
  844. Vous avez participé
    à tellement d’événements.
  845. Cette initiative a-t-elle sa chance ?
  846. CF : Eh bien, tout d'abord,
  847. nous sommes au point où tout se joue.
  848. Tout se joue.
  849. Et, je suis vraiment enthousiaste
  850. parce qu'il m'était très douloureux
    de voir, ces 12 à 18 derniers mois,
  851. à cause du manque tragique de réaction
  852. face au changement climatique,
  853. comment la tendance a changé,
    depuis que nous étions à Paris,
  854. où elle était plutôt positive
    et optimiste,
  855. à maintenant, désespoir,
    impuissance, colère.
  856. C'est l'ambiance qui traîne dans les rues.
  857. Et je ne les blâme pas,
    je ressens la même chose.
  858. Mais l'essentiel est,
  859. que nous devons transformer
    ça pour faire la différence.
  860. Et je pense c'est ce que cette initiative
    est, peut-être, prête à accomplir,
  861. qui est de donner à chaque personne
    qui se sent désemparée --
  862. lui donner un outil pour agir.
  863. Certains participeront
    avec de petits efforts,
  864. d'autres avec de grands efforts --
  865. selon leur zone d'influence.
  866. Et ceux qui sont en colère ou désespérés,
  867. eh bien, donnez-leur l'occasion
    de canaliser cette énergie --
  868. qui est une énergie très puissante --
  869. vers des solutions.
  870. Et finalement, ce qui est vraiment
    passionnant dans tout ça
  871. c'est l'échelle, Chris, non ?
  872. Je veux dire, regardez tous
    ces partenaires qui vont participer.
  873. Nous avons fait de nombreuses tentatives
    pour arriver à l'échelle.
  874. Mais là, cette initiative est
    la plus prometteuse que j'ai vue,
  875. pour pouvoir porter les gens à l'échelle,
  876. pour mener les efforts
    et les solutions à l'échelle.
  877. Et accélérer.
  878. Parce qu'il y a un point sur lequel
    on ne peut vraiment pas échouer,
  879. c'est attaquer la crise climatique,
  880. mais pas seulement ça,
  881. aussi d'agir en temps et en heure.
  882. CA : Merci, c'est éloquent.
  883. Et merci.
  884. C'est tout.
  885. (Applaudissements)
  886. De nombreux membres des plus
    grands médias du monde sont présents.
  887. Nous passons aux questions,
  888. ils devraient sûrement avoir la priorité.
  889. Si un silence s'installe,
    nous passerons la parole à d'autres.
  890. Si vous êtes membre d'un média,
  891. s'il vous plait levez-la main --
    nous vous enverrons un micro,
  892. et nous ferons de notre mieux.
  893. Rachel Crane : Salut, Rachel Crane de CNN.
  894. Ma question concerne
    les actions plus spécifiques
  895. qui résulteront de Countdown.
  896. Nous avons beaucoup vu
  897. comment le globe va
    se mobiliser sur le sujet,
  898. sortant les gens et les entreprises
    de leur mode silo,
  899. mais je suis curieuse,
    donnez-nous une image,
  900. de ce à quoi les actions issues
    de cette initiative
  901. pourraient ressembler.
  902. Je suis sûre
    que c'est en phase initiale,
  903. nous ne vous retiendrons pas sur ce point.
  904. CA : Il a un processus intensif
    dès maintenant jusqu'à octobre,
  905. essayant d'impliquer
  906. toutes les meilleures réflexions
    du monde sur le climat
  907. autour de ces cinq grandes questions.
  908. Nous espérons recevoir
    de nombreuses propositions,
  909. qui couvrent collectivement
    une grande part de ces questions.
  910. Parmi elles, il y en aura peut-être
    une qui dominera.
  911. Comme pour le transport par exemple.
  912. Pourrait-on accélérer la disparition
  913. du moteur à combustion interne ?
  914. Comment y arriver ?
  915. C'est le type de problème
    à résoudre par cette approche,
  916. parce que les décisions actuelles
    des gouvernements
  917. dépendent de ce qu'il se passe ailleurs.
  918. Les choix de l'industrie
    automobile vont-ils changer
  919. si des millions de personnes
    disent sur les réseaux sociaux
  920. « je refuse les moteurs à combustion » ?
  921. Seraient-ils influencés si
    quelques centaines de maires disaient
  922. « Nous créerons une zone zéro-carbone
    dans notre ville,
  923. et nous allons l'agrandir,
  924. et c'est pour bientôt » ?
  925. Seraient-ils influencés par un dirigeant
    visionnaire prenant le risque,
  926. et s'avançant pour dire,
  927. « Allons-nous continuer
    comme ça jusqu'à 2050 ?
  928. Non. Nous voyons les avertissements,
  929. nous voulons être
    du bon coté de l'histoire,
  930. nous le feront en 2030. »
  931. Nous pensons que c'est peut-être un moyen.
  932. Donc beaucoup de ces sujets
  933. dépendront de très nombreuses discussions,
    rapprochant les gens,
  934. montrant -- et c'est ce que
    vous savez si bien faire --
  935. montrant que d'autres ont
    un comportement différent
  936. de que vous pensez.
  937. Ils changent, donc
    vous devez changer aussi.
  938. Et les ambitions de tous
    s'élèvent mutuellement.
  939. Et c'est un cycle qui se produit,
  940. et nous l'avons déjà vu se produire.
  941. Et donc, pour chaque problème,
    c'est ce que nous recherchons.
  942. Tout en grand et audacieux.
  943. Rêver plus grand que d'habitude,
  944. parce qu'il y a plus
    de participants que d'habitude,
  945. il y a des millions de citoyens
    engagés dans cette démarche.
  946. Voila le processus
    et pendant que cela se passe,
  947. des initiatives naîtront d'entreprises
    et de villes dans le monde entier.
  948. Nous espérons que tout se mettra en place,
    de manière palpitante, en octobre
  949. et que nous pourrons célébrer.
  950. Dominique Drakeford :
    Mon nom est Dominique Drakeford
  951. avec MelaninASS,
    ou sur les réseaux sociaux.
  952. Pour comprendre la corrélation inhérente
  953. entre l'accumulation du carbone
    dans l'atmosphère
  954. et l'exploitation cumulée
  955. et l'extraction, l'économie extractive,
  956. qui crée des zones sacrifiées
    pour les communautés noires et indigènes,
  957. comment planifie-t-on,
  958. ou comment, vous planifiez
    de réduire ces systèmes d’oppression
  959. dans le cadre de vos stratégies au sein
    de ces cinq différentes composantes,
  960. pour vraiment commencer
    à réduire les émissions ?
  961. CF : Si la métamorphose
    de notre économie et notre société
  962. n'inclut pas la fin des inégalités
    et des problèmes de justice sociale
  963. alors nous ne faisons rien.
  964. Parce que tout ça se retournera
    contre nous.
  965. Donc il faut saisir l’ensemble
    à bras le corps.
  966. Ce n'est pas facile, mais c'est faisable.
  967. Et c'est un des aspects du changement
    climatique qui m'enthousiasme,
  968. parce que c'est au premier plan
    de la transformation,
  969. mais cela va influer
    sur de nombreux problèmes
  970. qui ont été tellement négligés.
  971. Cela va ramener ces problèmes
    au premier plan.
  972. Donc la métamorphose doit être
    une métamorphose inclusive.
  973. Ellen Maloney : Bonjour.
  974. Voilà ma question :
    est-ce que les efforts individuels,
  975. tels que le rejet des pailles en plastique
    ou devenir végan,
  976. font une différence
  977. ou est-ce que ce sont juste
    des gouttes symboliques dans l'océan ?
  978. CF : Bonne question.
  979. CA : C'est une bonne question.
  980. CF : C'est vraiment important.
  981. C'est extrêmement important.
  982. Parce qu'il ne s'agit pas seulement
    de la paille que j'utilise.
  983. Il s'agit de ne pas utiliser cette paille,
  984. d'aller au restaurant
    et dire à la serveuse :
  985. « Je ne veux pas de paille plastique,
    parce que -- »
  986. et lui donner une petite leçon,
  987. puis elle va vers son responsable
    qui vient à la table et dit :
  988. « Excusez-moi,
    pourriez-vous m'expliquer ? »
  989. Alors vous repassez la leçon.
  990. Et plus tôt que prévu,
  991. vous avez ce restaurant plus les autres.
  992. En réalité, l'information est contagieuse.
  993. Et vouloir faire le bon choix
    est aussi contagieux.
  994. Il ne faut donc pas réduire ça à :
    « Qu'est-ce qu'une paille ?
  995. Est-ce que j'utilise la paille
    ou je n'utilise pas de sac plastique,
  996. J'ai mes sacs en fibres végétales
    pour faire les courses », etc., etc.
  997. Tout compte.
  998. Tout d’abord, ça compte pour vous,
  999. parce que c'est un rappel de ce
    qui compte pour vous et que vous défendez,
  1000. mais c'est aussi un outil très important
  1001. pour éduquer les gens qui vous entourent.
  1002. CA : Tout à fait,
    l'essence de notre initiative est
  1003. que tout ça compte -- ce que vous mangez,
  1004. comment vous vous déplacez, etc.,
    c’est important.
  1005. Mais tous les individus ont
    encore un petit pouvoir
  1006. auquel ils ne pensent pas autant,
    peut-être,
  1007. et nous pensons qu'ils devraient,
    nous les y invitons,
  1008. c'est leur pouvoir d'action
    en tant qu'employé
  1009. et aussi en tant que citadins.
  1010. Tout se met en place ici,
  1011. où en nous organisant,
    en nous connectant avec les autres,
  1012. nous pensons qu'il y a une voie directe
    vers les décisions du changement
  1013. qui auront encore plus
    d'impact sur le problème.
  1014. Donc, oui, tout ça mais plus encore aussi.
  1015. (Rires)
  1016. CF : Il y a une question en ligne,
    d'une classe d'école.
  1017. CA : D'une classe d'école ?
  1018. CF : « Que peuvent faire des élèves ? »
  1019. Super, j'aime cette question,
    j'aime vraiment beaucoup.
  1020. Donc tout d'abord,
  1021. le vendredi, à 11h, entrez en grève.
  1022. Je veux dire, sincèrement, non ?
  1023. (Applaudissements)
  1024. Allons-y, allons-y.
  1025. Et cette pression doit être maintenue.
  1026. Je suis ravie qu'il y ait des gens ici
  1027. qui l'aient fait depuis 52 semaines.
  1028. Le problème avec ça, les amis,
  1029. c'est que ce n'est pas un sprint,
    c'est un marathon.
  1030. Donc vous feriez mieux de vous préparer
    à de nombreuses autres 52 semaines, OK?
  1031. Et impliquez plus de monde,
  1032. parce que ce n'est pas facile.
  1033. Si c'était facile, nous l'aurions fait.
  1034. C'est un effort à long terme,
  1035. Mais fabuleux d'être dehors dans la rue,
  1036. vous attirez tellement plus
    l'attention des médias,
  1037. de nous, les adultes stupides
    qui n'ont pas fait leur travail --
  1038. c'est fabuleux.
  1039. Donc, vous savez,
    faites entendre votre voix.
  1040. A l'école, aussi,
  1041. vous pouvez certainement vous améliorer.
  1042. La question que vous venez de poser à TED,
  1043. c'est la question que tout étudiant
    devrait poser à son école :
  1044. « D'où vient mon énergie ? »
  1045. Allez, on y va, d'accord ?
  1046. Les étudiants --
  1047. pourquoi toutes les grandes écoles
    et les universités
  1048. ne sont pas encore à 100% d'énergie propre
  1049. et n'ont pas déplacé
    leur capital et leur dotation
  1050. vers une faible teneur en carbone ?
  1051. C'est vraiment incroyable.
  1052. (Applaudissements)
  1053. Et finalement, le plus important
    que les jeunes puissent faire
  1054. est de demander à leurs parents :
  1055. « Que diable faites-vous
    pour mon futur ? »
  1056. Parce que voilà quelque chose de fabuleux.
  1057. J'en ai parlé --
    je me demandais à combien --
  1058. j'ai parlé à trois sinon quatre PDGs
    de l'industrie du gaz et du pétrole.
  1059. J'ai parlé à trois ou quatre
    investisseurs majeurs,
  1060. des patrons
    de ces sociétés d'investissement,
  1061. qui se tournent vers moi,
    souvent en privé,
  1062. et disent : « Christiana,
    je change ma manière de travailler
  1063. parce que ma fille, mon fils,
  1064. me demande le soir :
    « Que diable fais-tu pour mon futur ? »
  1065. C'est une question très puissante,
  1066. et les jeunes sont
    les seuls à pouvoir la poser.
  1067. Utilisez cet outil --
  1068. demandez à vos parents
    ce qu'ils font pour votre futur.
  1069. Pardon de m'être emportée.
  1070. (Applaudissements)
  1071. Jo Confino : Je suis Jo Confino
    de HuffPost
  1072. Christiana, une question pour vous,
  1073. il s'agit de quelque chose
    qui n'a pas vraiment abouti
  1074. et il s'agit des traditions spirituelles
  1075. et leur rôle à jouer,
  1076. parce que nous voyons
  1077. qu'en réalité, la vieille sagesse
    se manifeste
  1078. en termes d'interdépendance
  1079. et rien n'est séparé du reste.
  1080. Quelle tradition spirituelle
    pouvons-nous inclure
  1081. pour faire aussi une différence ?
  1082. CF : je pense que ce qui est vraiment
    puissant pour la compréhension
  1083. que vous soyez une personne spirituelle
  1084. qui pratique la méditation
    et la pleine conscience
  1085. ou que vous soyez
    une personne religieuse ou pas,
  1086. ce qui est vraiment fort
  1087. à propos de la compréhension spirituelle
    de la présence humaine sur cette Terre,
  1088. est de comprendre
    que nous ne sommes pas séparés.
  1089. Ce n'est pas genre :
    « Là-bas il y a la planète Terre,
  1090. et ici il y a les humains. »
  1091. Et nous sommes complètement reliés
    avec toutes les autres espèces,
  1092. avec tous les autres êtres vivants,
  1093. et faire ce qui est bien pour eux,
  1094. c'est agir de manière responsable
    pour nous.
  1095. Et vice versa.
  1096. Et donc ces liens
  1097. nous viennent des traditions spirituelles,
  1098. mais pas besoin d'être spirituel
    ou religieux pour le comprendre.
  1099. Vous savez, le fait est,
  1100. chaque goutte d'eau que nous buvons
    nous vient de la nature.
  1101. Chaque bouchée de nourriture
    que nous mangeons
  1102. nous vient de la nature
  1103. Et nous devons guérir cette liaison.
  1104. CA : Impliquez-vous, bienvenus.
  1105. (Applaudissements)
  1106. Kaley Roshitsh : Je suis Kaley Roshitsh
    de Women's Wear Daily.
  1107. Bien sûr, l'industrie textile
    contribue en grande partie
  1108. aux émissions de carbone,
  1109. donc je me demande quelle est votre
    approche de la consommation responsable.
  1110. CA : L'objectif principal, ici, est
    de s'aligner, en même temps,
  1111. de changer le regard sur les entreprises,
  1112. les employés, les consommateurs.
  1113. Les évolutions simultanées pourront
    vraiment apporter des changements.
  1114. Aujourd'hui, le problème,
    c'est toujours l'autre.
  1115. « Nos investisseurs s'y opposeraient. »
  1116. « Il n'y a pas de marché pour
    un produit meilleur et durable. »
  1117. Et donc, tout doit se produire
    en même temps.
  1118. C'est notre espoir.
  1119. Donc, nous ne sommes pas
    la tête de ce projet,
  1120. ce sont les employés, les PDGs
    et les équipes de direction
  1121. qui travaillent dans l'industrie.
  1122. Réunissez-vous, faites quelque chose.
  1123. Et surfez sur la vague du changement
    qui est en train de se produire --
  1124. ça va marcher sur le plan professionnel
    aussi.
  1125. CF : Puis-je rebondir aussi ?
  1126. Parce que depuis des années, des siècles,
  1127. nous avons été des consommateurs
    du genre extraire-et-consommer.
  1128. La façon dont nous vivons nos vies
  1129. et la façon dont
    les entreprises sont créées
  1130. est extraire, utiliser, jeter,
    extraire, utiliser, jeter.
  1131. C'est une simplification mais, réellement,
    c'est aussi simple que ça.
  1132. Et pour comprendre que cette linéarité
    entre extraire et jeter
  1133. ne peut plus exister,
    qu'il faut un flux circulaire maintenant,
  1134. nous devons entrer
    dans une économie circulaire
  1135. qui utilise
    chacune des ressources extraites --
  1136. parce qu'on va continuer à extraire --
  1137. qui utilise pas seulement une fois
    mais 2, 3, 4, 5, 10 fois,
  1138. en boucle, encore et encore.
  1139. C'est l'économie circulaire.
  1140. Et nous devons arriver à ce point,
  1141. parce que nous arrivons, tout simplement,
    à la fin des ressources à extraire.
  1142. Jodi Xu Klein : Mon nom est Jodi Xu Klein.
  1143. Je suis du South China Morning Post,
    une revue de Hong Kong aux Etats-Unis.
  1144. Donc nous avons documenté
    le conflit commercial depuis plus d'un an,
  1145. et nous vivons dans un monde
  1146. où les pays se détachent
    les uns des autres.
  1147. Comment vaincre cette tendance
    et réunir tout le monde ?
  1148. CA : Nous ne savons pas,
  1149. ce sont des problèmes très délicats.
  1150. Ce qui est sûr, c'est que
    tout le monde doit se réunir
  1151. et discuter.
  1152. Il y a tellement de monde
    en Chine,
  1153. et, à de nombreuses reprises,
  1154. le gouvernement chinois a pris
    des mesures audacieuses
  1155. pour s'attaquer à ce problème.
  1156. L'Occident a beaucoup à apprendre
    de ce qu'il se passe en Chine.
  1157. CF : Je dirais,
  1158. dans un monde où l'on voit surgir
    une vague de nationalisme et de populisme,
  1159. la manière d'agir est d'étendre
  1160. la portée de l'engagement,
  1161. pour ne pas laisser
    la responsabilité des engagements
  1162. uniquement aux mains des gouvernements.
  1163. Oui, ils ont un rôle important,
  1164. mais nous pouvons le diminuer
  1165. et aller vers un niveau d'engagement
    différent, celui de chaque individu.
  1166. Et lorsqu'il est bien compris que
    nous sommes tous humains,
  1167. et que nous avons
    un futur en commun,
  1168. pas question d'être tous
    dans le même bateau
  1169. et ceux à coté du troudans la coque
    sont les seuls à couler.
  1170. Non.
  1171. Ou nous coulons tous
    ou nous flottons tous.
  1172. Justine Calma: Je suis Justine Calma,
    de The Verge,
  1173. Merci beaucoup pour tout ça.
  1174. Ma question porte sur l'empreinte carbone
    de TED et YouTube.
  1175. La diffusion de vidéo en direct consomme
    d'énormes quantités d'énergie,
  1176. et j'aimerais bien savoir comment
    TED et YouTube
  1177. pourraient réduire leurs propres émissions
    de gaz à effet de serre
  1178. en rapport avec ceci.
  1179. CA : Je ne peux pas parler pour YouTube,
  1180. je vais citer une ligne
    de George Montbiot,
  1181. nous sommes tous hypocrites
    dans ce mouvement.
  1182. Si vous avez déjà acheté quelque chose
  1183. ou si vous portez des vêtements,
    ou si vous mangez de la nourriture,
  1184. vous êtes hypocrite,
    vous produisez des émissions.
  1185. Ça fait partie de la vie.
  1186. Et je pense que la perfection est --
  1187. Il y a un risque que la perfection,
  1188. qu'un acharnement
    et une focalisation sur ça
  1189. et les jugements qui en découlent
    ralentissent tout le monde.
  1190. Nous voulons que ce soit une coalition
    de volontés qui accepte
  1191. que sans être parfaite
    elle a la volonté d'agir.
  1192. Alors, tout ce processus a déclenché
    une énorme conversation au sein de TED
  1193. à propos de comment agir
    de manière responsable,
  1194. et elle va continuer.
  1195. Nous n'allons certainement pas arrêter
    de diffuser des vidéos.
  1196. Tôt ou tard, l'équation se pose,
  1197. c'est comme ça -- donner à la planète
    plus qu'on en retire,
  1198. C'est la règle d'or à laquelle
    je crois vraiment personnellement.
  1199. Et donc, si une idée alimentée
    par un petit peu d'électricité,
  1200. peut germer dans le cerveau de quelqu'un,
  1201. je parierai sur l'idée plutôt que
    sur l'économie d'énergie.
  1202. Rien n'est parfait dans tout ça.
  1203. Et nous avons vraiment
    beaucoup de choses à améliorer.
  1204. Allons-y et revenons.
  1205. Lane Florsheim: Je suis Lane Florsheim
    du Wall Street Journal Magazine
  1206. et, j'ai vraiment aimé ce que Chris a dit
  1207. sur l'industrie de la mode
    et ce qu'elle peut changer
  1208. et le fait qu'employés et PDGs
    doivent se réunir
  1209. parce que qu'une industrie est
    mieux comprise de l'intérieur
  1210. aussi ses processus et infrastructure,
  1211. mais, qu'en est-il des entreprises
    avec une énorme empreinte,
  1212. et les deux premières qui me viennent
    à l'esprit sont Amazon et Zara,
  1213. où, de toute évidence,
  1214. les travailleurs, les employés
    n'y ont pas un grand pouvoir
  1215. et les PDGs n'ont pas vraiment
    d'incitation au changement.
  1216. Que diriez-vous de
    ce genre d'entreprises ?
  1217. CA : Ce sera donc une discussion
    très importante pour l'avenir,
  1218. parce que nous sommes
    dans une position ironique
  1219. où ceux qui pourraient le plus contribuer
    à résoudre ce problème
  1220. sont les plus coupables
    à l'heure actuelle.
  1221. Alors, que faisons-nous ?
  1222. Doivent-ils prendre part
    à la conversation ou non ?
  1223. Faisons-les participer aux discussions,
  1224. tant qu'ils montrent
    un engagement sérieux.
  1225. Amazon, par exemple.
  1226. En fait, Jeff Bezos a écouté ce que
    beaucoup de ses employés ont à dire --
  1227. les employés y ont été très actifs,
  1228. sur l'empreinte carbone --
  1229. il a écouté, s'est engagé avec vous
    et avec d'autres.
  1230. Et ils l'ont annoncé,
    je pense qu'on peut dire annoncer --
  1231. CF : Oui, c'est annoncé.
  1232. CA : une accélération
    de leur propre engagement
  1233. d'atteindre une trace nette nulle en 2040,
    si je ne me trompe pas.
  1234. Ce sont les entreprises avec les milliers,
    les dizaines de milliers de camions
  1235. et l'emballage et tout le reste.
  1236. C'est comme ça
    que ces problèmes seront résolus.
  1237. Donc je pense qu'il faut inviter
    ces PDGs à participer,
  1238. et les inciter à le faire sérieusement
  1239. et d'aller vite et encore plus vite,
    peut-être, que dans leur zone de confort.
  1240. Je pense que c'est ce qu'il faut faire.
  1241. De ne pas diffamer, dénoncer,
  1242. avant d'avoir eu, au moins,
    une conversation sérieuse sur :
  1243. « Il est temps,
  1244. vos employés veulent faire ça,
  1245. vos clients veulent faire ça,
  1246. vos investisseurs veulent,
    de plus en plus, faire ça, allons-y. »
  1247. C'est notre espoir.
  1248. CF : Ce qui est merveilleux avec
    une entreprise comme Amazon,
  1249. ou Walmart lorsqu'ils ont agi,
  1250. c'est qu'il y a d'énormes retombées.
  1251. Parce que quand Jeff Bezos a annoncé :
  1252. « Amazon atteindra
    la neutralité climatique d'ici 2040 -- »
  1253. L'Accord de Paris dit 2050
  1254. et bien sûr il veut tout faire mieux,
  1255. donc ce sera 2040 pour Amazon.
  1256. Très bien, nous saurons le lui rappeler.
  1257. Alors ce qui est vraiment fabuleux ici
  1258. c'est que pour qu'Amazon soit neutre
    d'un point de vue climatique d'ici 2040,
  1259. ils doivent travailler dès la base
    de leur chaîne de fournisseurs.
  1260. Ils doivent travailler
    avec chaque entreprise
  1261. qui leur délivre des biens et des produits
  1262. afin qu'elles aussi y arrivent
    le plus vite possible.
  1263. Sans ça, ils ne respecteront pas
    leur propre engagement.
  1264. Les grandes entreprises jouent un rôle
    très, très important dans ce processus,
  1265. parce qu'il ne s'agit pas juste
    de leur empreinte,
  1266. il s'agit de l'empreinte globale
    héritée de leur chaîne de fournisseurs.
  1267. Et cette transformation
    est vraiment énorme.
  1268. CA : Dernière question.
  1269. Jackie Padilla : Je suis Jackie
    de NowThis News,
  1270. je travaille avec des jeunes
    militants pour le climat
  1271. comme ceux qui se sont exprimés,
  1272. mais quand nous racontons leur histoire,
  1273. y compris Greta Thunberg,
  1274. je vois les critiques acharnées
    auxquelles ils font face
  1275. et souvent c'est lié
    à un fossé de génération.
  1276. Je ne sais pas si vous avez déjà entendu :
    « OK Boomer »,
  1277. mais il semble y avoir beaucoup
    de culpabilité ou de comptes à rendre
  1278. que certains recherchent,
  1279. et en face, nous faisons face
    au manque d'éducation
  1280. ou à l'ignorance sur ce sujet.
  1281. Donc quel est votre conseil aux jeunes
    pour répondre à la critique
  1282. pour favoriser
    des conversations constructives ?
  1283. CF : Nous devrions sûrement leur demander.
  1284. XB : Bonjour, merci pour votre question.
  1285. CA : Viens ici.
  1286. (Applaudissements)
  1287. XB : Nous sommes confrontés
    toujours plus à la critique,
  1288. et pas juste quand nous parlons aux gens,
    les sceptiques du climat
  1289. ou de ce genre,
  1290. mais aussi dans les réseaux sociaux.
  1291. C'est tout autant un outil
    pour diffuser l'information
  1292. et organiser nos grèves
  1293. et diffuser l'information,
  1294. qu'un outil pour ceux
    qui veulent nous saboter,
  1295. nous attaquer personnellement.
  1296. Et notre manière de rester résilients
  1297. est de bâtir une communauté entre nous,
  1298. quand nous organisons
  1299. nous simulons le monde
    que nous voulons voir.
  1300. Il n'y a pas de hiérarchie
    dans nos organisations,
  1301. nous visons tous le même but
    de manière constructive,
  1302. en dirigeant nos passions
    vers la meilleure des grèves possible.
  1303. Nous avons réunis 300 000 personnes
    en grève, à New-York,
  1304. nous avons organisé tout un concert,
  1305. les gens l'ont appelé « Climchella »,
    c'était génial.
  1306. (Rires)
  1307. Mais, le fait est que cela ne va pas
    nous arrêter.
  1308. La critique ne va pas nous arrêter.
  1309. Et même si nous savons
    que nous sommes des enfants,
  1310. et nous ne sommes pas ici
    pour vous donner toutes les solutions
  1311. qui existent déjà.
  1312. Nous allons le faire,
  1313. car chaque enfant qui se sent
    concerné par la crise du climat
  1314. va grandir pour étudier
    à travers la loupe environnementale
  1315. et changer le monde à travers ça.
  1316. Donc, nous sommes ici pour vous dire,
  1317. les militants du climat que je connais
    n'utilisent pas « OK Boomer »,
  1318. parce que nous aspirons
    à la coopération intergénérationnelle.
  1319. Et je pense que se faire
    des reproches et se diviser
  1320. ne nous mènera nulle part,
  1321. Du coup, nous ne le faisons pas,
  1322. et je pense qu'il faut l'éviter,
  1323. et je voudrais vraiment remercier
    tout ceux qui font quelque chose
  1324. parce que l'action inspire à l'action.
  1325. Et vous nous inspirez,
  1326. et nous sommes ravis
    de vous inspirer aussi.
  1327. (Acclamations et applaudissements)
  1328. (Applaudissements)
  1329. CA : Wahou.
  1330. (Applaudissements)
  1331. CF : Voilà, vous avez compris.
  1332. (Applaudissements et acclamations)
  1333. (Applaudissements)
  1334. CA : Impossible de terminer
    sur une meilleure note.
  1335. Merci.
  1336. (Applaudissements)