Return to Video

https:/.../30c3-5610-de-Seidenstrasse_h264-iprod.mp4

  • 0:17 - 0:21
    (Mey Lean Kronemann) Alors, je suis Mey et vous connaissez déjà Frank.
  • 0:22 - 0:28
    Aujourd´hui nous allons vous présenter la Route de la Soie.
  • 0:29 - 0:38
    En rentrant certains d´entre vous ont sûrement remarqué le tuyau jaune accroché à la façade
  • 0:38 - 0:43
    (Frank Rieger) Et naturellement la question était : Que faisons-nous avec ce tuyau ?
  • 0:43 - 0:46
    Alors qu´est-ce que ce tuyau ?
  • 0:46 - 0:55
    Il y en a 2 km en tout et dans le bâtiment à peu près 1100 m sont déjà posés.
  • 0:57 - 1:01
    Et quelques personnes ont déjà demandé: Y a-t-il des problèmes d´eau dans le bâtiment ?
  • 1:02 - 1:05
    Une pluie inattendue que nous ne pourrons pas gérer ?
  • 1:05 - 1:07
    Non, il s´agit d´un réseau.
  • 1:08 - 1:11
    *M: Et plus précisément un réseau de tubes pneumatique.
  • 1:11 - 1:14
    Et pourquoi ce joli nom Route de la Soie ?
  • 1:14 - 1:18
    La Route de la Soie est un réseau de routes commerciales.
  • 1:18 - 1:22
    Elle existe depuis très longtemps et existe encore aujourd´hui.
  • 1:23 - 1:30
    Mais en réalité un vendeur de parcourait jamais la Route de la Soie d'un bout à l'autre.
  • 1:30 - 1:34
    mais celà ce passait entre des vendeurs intermédiaires.
  • 1:34 - 1:40
    Aujourd'hui encore, les trafiquants de drogue utilisent cette route pour leur commerce.
  • 1:40 - 1:43
    Frank: Des logistiques alternatives en tout genre.
  • 1:43 - 1:47
    *M: La sécurité fut toujours un soucis sur la Route de la Soie.
  • 1:49 - 1:56
    C'est pour cela que nous trouvions que c'est un bon nom pour le tuyaux de poste du congrès.
  • 1:57 - 1:59
    *M: Mais il ne ce vendait pas uniquement des marchandises le long de la Route de la Soie,
  • 1:59 - 2:06
    certaines cultures s'y sont répendues mais aussi des maladies...
  • 2:06 - 2:11
    Frank: En gros de nombreux problèmes que nous retrouvons ici en plus petits.
  • 2:13 - 2:18
    *M: Et notre réseau est fait avec des tuyaux de drainage.
  • 2:18 - 2:22
    Ici vous voyez 2 km de rouleau enroulé.
  • 2:22 - 2:25
    Frank: Ce sont des portions de 50 m.
  • 2:25 - 2:31
    Le point important est: si vous voulez le reconstruire chez vous, dans votre Hackerspace, ces tuyaux de drainage existent aussi avec des trous
  • 2:31 - 2:38
    Rire
  • 2:38 - 2:40
    et aussi sans trous, c'est de ceux-là dont vous aurez besoin.
  • 2:40 - 2:44
    Les deux versions coûtent à peu près 1 Euro le mètre.
  • 2:44 - 2:47
    *M: Et pour la motorisation nous utiliserons un aspirateur
  • 2:47 - 2:52
    un aspirateur industriel, les models qui non seulement peuvent aspirer mais aussi pulser l´air.
  • 2:53 - 2:54
    Là devant il y en a un.
  • 2:56 - 3:04
    Avec le branchement pour le tuyau de drainage. C'est comme un tuyau pour aspirer de l'eau - le gris là, celui qu'on voit ici...
  • 3:04 - 3:07
    ...avec un adapteur comme celui-ci nous pouvons facilement assembler les deux éléments.
  • 3:09 - 3:16
    Bon, maintenant vous vous demandez sûrement: D´où vient une telle idée, construire un tuyau postale avec de la tuyauterie de drainage?
  • 3:16 - 3:21
    Et en fait, ce n'était pas notre idée, car cela existait déjà,
  • 3:21 - 3:26
    juste cette année à la Transmediale de la "Haus der Kulturen der Welt" (La Maison des Cultures du monde).
  • 3:26 - 3:35
    En fait ce sont les spécialistes de la télécommunication qui ont imaginé ça. Ça s'appelle Octo. Mais nous voulons tout de suite vous raconter une histoire personnelle à ce sujet.
  • 3:35 - 3:39
    Ici, nous avons les spécialistes de la télécommunication Diani Barreto et Jeff Mann.
  • 3:39 - 3:48
    Applaudissements
  • 3:51 - 3:53
    Diani Barretto: Bonjour Hambourg!
  • 3:54 - 3:56
    Nous sommes absolument ravis d'être ici.
  • 3:57 - 4:07
    Cette année était une année de folie et tout a commencé à la "Haus der Kulturen der Welt" avec notre grand projet. Notre plus grand projet à ce jour...
  • 4:07 - 4:18
    ...comme vous venez de le voir il s'agissait d'un kilomètre de tubes et quand je suis venue la nuit dernière et que j'ai entendu ces wrrrr-srrrr...J'étais tellement contente, c'était un trés beau retour en arrière.
  • 4:18 - 4:28
    J'aimerai remercier le CCC et l'inspiration de Mey Lean Kronemann de nous avoir invité ici, c'est un grand honneur
  • 4:28 - 4:33
    et nous sommes vraiment flatté et de voir cette nouvelle version améliorée de Octo - vous savez,
  • 4:33 - 4:37
    distribué, open-source, open-hardware...Cela ne fait que l'améliorer.
  • 4:37 - 4:42
    Ceci était la capsule originale, comme vous pouvez le voir la petite pcb ici...
  • 4:42 - 4:45
    ...et maintenant nous avons de la technologie 3D. Vraiment géniale!
  • 4:45 - 4:47
    Ceci était notre première intention.
  • 4:47 - 4:55
    Nous avons échoué dans notre lancement en crowdfunding. Alors nous étions vraiment heureux de dire ok bien, laissons le simplement en open source.
  • 4:55 - 5:00
    Alors je suis ici pour remercier tout le monde. C´est un peu notre Oscar.
  • 5:00 - 5:10
    Merci beaucoup le CCC, Frank Rieger, Mey, Georg Sedlag et tout les hackerspace qui ont travaillés sur ça
  • 5:11 - 5:21
    et pour avoir garder l'Octo / l'idée vivante et en particulier l'équipe Transmediale qui avait foi en nous et a fait avancer ce projet très lourd.
  • 5:21 - 5:26
    Les conservateurs Tatiana Bazzichelli et Kristoffer Gansing (je ne sais pas si ils sont ici aujourd'hui)
  • 5:26 - 5:32
    et les équipes Transmédiale et Raumlabor qui nous ont aidés
  • 5:32 - 5:35
    à créer ces magnifiques terminaux et la technologie nécessaire.
  • 5:35 - 5:46
    J'aimerai aussi remercier nos octo brosis qui est notre équipe de debogage...Applaudissements
  • 5:46 - 5:54
    Comme je l'ai dit, nous n'avions pas l´expertise technologique que la CCC nous a apporté, nous n'avions pas de LED et pas de réseau sécurisé et [...?]
  • 5:54 - 5:58
    ils ont regardé et ont eux comme un "oh là, il est" et oui! S'il n'avait pas été pour eux, ça aurait été un grand désastre.
  • 5:58 - 6:01
    Mais de toute façon:
  • 6:01 - 6:11
    Sans plus attendre je veux vous présenter mon grand chef en technologie pour parler des vertus et des plaisirs du transfert pneumatique.
  • 6:11 - 6:13
    Merci beaucoup. Amusez-vous bien !
  • 6:13 - 6:18
    Applaudissements
  • 6:19 - 6:21
    Et maintenant notre vidéo pour le crowdfunding.
  • 6:21 - 6:25
    Juste pour que vous puissiez revenir de un an en arrière. Merci.
  • 6:25 - 6:29
    Vidéo
  • 7:11 - 7:18
    Applaudissements
  • 7:18 - 7:30
    Tout à l'heure je n'avais pas précisé que c'était un projet vraiment collaboratif. Nous avons aussi d'autres versions. Une est visible en Italy avec Vittore Baroni et le pneumatic circus et le mail art network.
  • 7:30 - 7:38
    Et nous avions aussi une ramification à Newcastle, en Angleterre, appelé OctoPlus, que je vous propose de voir en ligne.
  • 7:38 - 7:41
    Et maintenant sans plus tarder, notre responsable de la technologie, Jeff Mann.
  • 7:45 - 7:46
    Jeff Mann: Bonjour, merci.
  • 7:47 - 7:54
    Mon nom est Jeff Mann, je suis un artist, je suis juste une personne parmis toutes celles qui ont travaillées sur le projet Octo.
  • 7:54 - 8:08
    C'est un énore projet collaboratif. Mais j'étais essentiellement responsable du système pneumatique. Nettoyeurs à vide d'air, tubes et ainsi de suite. Alors ils m'ont demandé de venir sur scène aujourd'hui.
  • 8:12 - 8:21
    Je voulais parler un peu...Et finalement on m'a dit que j'ai beaucoup trop de diapositives, donc je vais essayer d'aller vite...
  • 8:21 - 8:33
    Techniquement, j'aime à penser à la technologie comme un système qui va de pair avec les humains et l'art et ainsi de suite, quelque chose qui ne peu pas être séparé.
  • 8:33 - 8:40
    Je veux dire depuis que l'homme existe, il y a toujours eu la technologie et il y a toujours eu l'art.
  • 8:40 - 8:46
    C'est impensable d'avoir des hommes sans art et sans technologie.
  • 8:49 - 8:58
    Et il y a de cette histoires ou l'art et la technologie ce sont influencée et ont influencées les gens.
  • 8:59 - 9:05
    Ces peintures sont toutes les deux des peintures françaises et elles sont tout à fait séparés dans le temps.
  • 9:05 - 9:13
    Vous devez penser que peut de choses ont changé lors des 300.000 ou 30.000 dernières années.
  • 9:14 - 9:21
    Bien sûr, tout a changé, parce que maintenant nous vivons à l'intérieur - essentiellement - la technologie.
  • 9:21 - 9:29
    Je veux dire que nous sommes complètement entourés, enfermé...Nous ne sommes plus dans la forêt,
  • 9:29 - 9:38
    nous sommes dans une espèce de seconde nature, de systèmes technologiques ou nous avons une relation très intime avec la technologie.
  • 9:38 - 9:47
    Certaines personnes ont parlé d'une nouvelle esthétique, de voir les choses à travers l'oeil de la technologie.
  • 9:47 - 9:52
    Mais, vous savez, ceci s'est passé, il y a déjà un siècle.
  • 9:52 - 10:03
    Depuis toujours la technologie est le reflet de qui nous sommes mais aujourd'hui elle informe et créée ce que nous sommes.
  • 10:03 - 10:22
    Il y a une sorte de vivacité des machines et des objets et la nature de l'interaction sociale entre les deux - qui est - comme je dis - plus une sorte de système holistique.
  • 10:22 - 10:31
    Donc, c'est le genre de...Certaines des choses qui m'intéressent, le monde entier des objets,
  • 10:31 - 10:40
    des appareils technologiques et des choses qui seraient une sorte de nouvelle forêt 2.0, la savane version 2.
  • 10:40 - 10:49
    Et cette espèce d'écosystème se développent chaotiquement
  • 10:49 - 10:56
    Et le très organique...Un regard sur cette de sorte nature organique
  • 10:56 - 11:13
    Et penser à son propos. Les gens pourraient vivre une sorte de communion avec la technologie de la même façon dont les gens parlent de communier avec la nature - est-ce possible aussi dans ce genre d'environnement.
  • 11:13 - 11:17
    Comment est ressentie la technologie ?
  • 11:17 - 11:28
    Dans les années 90, quand je vivais à Toronto, j'avais lancé quelque chose qui s'appelait "The art robotics group", pour étudier ce genre de questions.
  • 11:28 - 11:41
    Le plus grand centre d'interêt était les objets physiques et l'interaction. Mais pas uniquement sur des écrans tactiles.
  • 11:41 - 11:52
    Celà ce passait dans un lieu nommé inter access et c'était une sorte de hackerspace, mais plus dédié aux artistes.
  • 11:52 - 12:00
    J'ai aussi fait une série où je proposais des dinner telematic ou telepresent
  • 12:00 - 12:06
    Ceci n'est pas Richard Stallman, c'est ? il parle dans un micro
  • 12:16 - 12:22
    Durant cette même période je me suis aussi intéressé à ces tubes...
  • 12:22 - 12:29
    ...et je faisais différents types d'oeuvre d'art et j'explorais la nature que
  • 12:30 - 12:35
    ...je ne savais pas vraiment pourquoi j'étais tellement intéressé par eux mais ils étaient juste intéressants.
  • 12:35 - 12:42
    J'ai commencé par les connecter avec un moteur d'aspirateur et c'était des tubes flexibles,
  • 12:42 - 12:48
  • 12:48 - 12:54
  • 12:54 - 13:00
  • 13:04 - 13:13
  • 13:13 - 13:26
  • 13:26 - 13:33
  • 13:33 - 13:41
  • 13:41 - 13:45
  • 13:45 - 14:01
  • 14:01 - 14:11
  • 14:11 - 14:15
  • 14:15 - 14:27
  • 14:31 - 14:35
  • 14:37 - 14:43
  • 14:46 - 14:49
  • 14:51 - 15:00
  • 15:01 - 15:03
  • 15:04 - 15:06
  • 15:06 - 15:07
  • 15:07 - 15:09
  • 15:09 - 15:13
  • 15:13 - 15:18
  • 15:18 - 15:25
  • 15:25 - 15:30
  • 15:30 - 15:39
  • 15:39 - 15:41
  • 15:41 - 15:43
  • 15:43 - 15:46
  • 15:46 - 15:50
  • 15:50 - 15:53
  • 15:53 - 15:55
  • 15:55 - 15:59
  • 15:59 - 16:06
  • 16:06 - 16:12
  • 16:14 - 16:28
  • 16:29 - 16:33
  • 16:41 - 16:49
  • 16:49 - 16:57
  • 16:57 - 17:05
  • 17:05 - 17:23
  • 17:23 - 17:33
  • 17:35 - 17:36
  • 17:37 - 17:42
  • 17:42 - 17:53
  • 17:53 - 17:58
  • 17:58 - 18:04
  • 18:04 - 18:10
  • 18:13 - 18:18
  • 18:18 - 18:22
  • 18:22 - 18:26
  • 18:26 - 18:28
  • 18:28 - 18:36
  • 18:36 - 18:46
  • 18:49 - 19:00
  • 19:02 - 19:11
  • 19:11 - 19:22
  • 19:22 - 19:28
  • 19:28 - 19:32
  • 19:32 - 19:40
  • 19:40 - 19:55
  • 19:55 - 20:03
  • 20:03 - 20:09
  • 20:09 - 20:13
  • 20:13 - 20:17
  • 20:17 - 20:22
  • 20:22 - 20:30
  • 20:30 - 20:41
  • 20:41 - 20:48
  • 20:48 - 20:53
  • 20:53 - 21:00
  • 21:00 - 21:06
  • 21:06 - 21:10
  • 21:10 - 21:14
  • 21:14 - 21:16
  • 21:16 - 21:24
  • 21:30 - 21:38
  • 21:38 - 21:42
  • 21:45 - 21:49
  • 21:50 - 21:58
  • 21:59 - 22:06
  • 22:06 - 22:11
  • 22:11 - 22:22
  • 22:23 - 22:27
  • 22:27 - 22:36
  • 22:36 - 22:44
  • 22:44 - 22:49
  • 22:49 - 22:51
  • 22:51 - 22:55
  • 22:55 - 22:58
  • 22:58 - 23:05
  • 23:05 - 23:09
  • 23:09 - 23:14
  • 23:14 - 23:23
  • 23:23 - 23:30
  • 23:31 - 23:42
  • 23:44 - 23:48
  • 23:48 - 23:49
  • 23:49 - 23:55
  • 23:55 - 23:58
  • 23:58 - 23:59
  • 23:59 - 24:02
  • 24:02 - 24:06
  • 24:08 - 24:10
  • 24:11 - 24:17
  • 24:18 - 24:23
  • 24:23 - 24:26
  • 24:26 - 24:34
  • 24:34 - 24:41
  • 24:41 - 24:47
  • 24:47 - 24:50
  • 24:50 - 24:54
  • 24:54 - 24:58
  • 24:58 - 25:00
  • 25:01 - 25:05
  • 25:05 - 25:10
  • 25:12 - 25:16
  • 25:18 - 25:23
  • 25:23 - 25:27
  • 25:27 - 25:31
  • 25:31 - 25:41
  • 25:40 - 25:44
  • 25:44 - 25:50
  • 25:50 - 25:57
  • 25:59 - 26:06
  • 26:07 - 26:10
  • 26:11 - 26:13
  • 26:13 - 26:20
  • 26:21 - 26:25
  • 26:25 - 26:28
  • 26:28 - 26:50
  • 26:50 - 26:58
  • 26:58 - 27:06
  • 27:08 - 27:24
  • 27:33 - 27:37
  • 27:37 - 27:41
  • 27:41 - 27:43
  • 27:43 - 27:46
  • 27:47 - 27:49
  • 27:51 - 27:53
  • 27:53 - 27:59
  • 27:59 - 28:04
  • 28:04 - 28:08
  • 28:08 - 28:10
  • 28:10 - 28:14
  • 28:14 - 28:18
  • 28:18 - 28:22
  • 28:22 - 28:27
  • 28:27 - 28:32
  • 28:32 - 28:40
  • 28:40 - 28:45
  • 28:45 - 28:48
  • 28:48 - 28:51
  • 28:51 - 28:56
  • 28:56 - 28:58
  • 28:58 - 29:00
  • 29:00 - 29:07
  • 29:07 - 29:10
  • 29:10 - 29:17
  • 29:17 - 29:25
  • 29:25 - 29:30
  • 29:30 - 29:31
  • 29:31 - 29:40
  • 29:40 - 29:42
  • 29:42 - 29:45
  • 29:45 - 29:52
  • 29:52 - 29:53
  • 29:53 - 30:06
  • 30:06 - 30:23
  • 30:23 - 30:28
  • 30:28 - 30:30
  • 30:34 - 30:40
  • 30:40 - 30:48
  • 30:48 - 30:53
  • 30:53 - 30:57
  • 30:57 - 30:59
  • 30:59 - 31:01
  • 31:01 - 31:05
  • 31:05 - 31:10
  • 31:10 - 31:14
  • 31:16 - 31:22
  • 31:22 - 31:28
  • 31:28 - 31:34
  • 31:34 - 31:39
  • 31:39 - 31:54
  • 31:54 - 32:02
  • 32:02 - 32:06
  • 32:06 - 32:12
  • 32:12 - 32:15
  • 32:15 - 32:18
  • 32:18 - 32:23
  • 32:23 - 32:27
  • 32:27 - 32:30
  • 32:30 - 32:36
  • 32:36 - 32:42
  • 32:42 - 32:49
  • 32:49 - 32:55
  • 32:55 - 32:59
  • 32:59 - 33:04
  • 33:04 - 33:09
  • 33:09 - 33:14
  • 33:14 - 33:17
  • 33:17 - 33:22
  • 33:22 - 33:26
  • 33:28 - 33:34
  • 33:42 - 33:48
  • 33:48 - 33:54
  • 33:54 - 34:02
  • 34:02 - 34:06
  • 34:06 - 34:11
  • 34:11 - 34:13
  • 34:13 - 34:17
  • 34:17 - 34:25
  • 34:25 - 34:34
  • 34:34 - 34:35
  • 34:35 - 34:38
  • 34:38 - 34:43
  • 34:43 - 34:47
  • 34:47 - 34:53
  • 34:53 - 34:56
  • 34:56 - 35:02
  • 35:02 - 35:05
  • 35:05 - 35:12
  • 35:15 - 35:22
  • 35:22 - 35:25
  • 35:25 - 35:32
  • 35:32 - 35:41
  • 35:41 - 35:45
  • 35:45 - 35:55
  • 35:55 - 35:59
  • 35:59 - 36:01
  • 36:01 - 36:03
  • 36:07 - 36:11
  • 36:11 - 36:16
  • 36:16 - 36:22
  • 36:22 - 36:23
  • 36:23 - 36:25
  • 36:25 - 36:26
  • 36:28 - 36:30
  • 36:30 - 36:34
  • 36:34 - 36:39
  • 36:39 - 36:42
  • 36:42 - 36:48
  • 36:48 - 36:53
  • 36:54 - 36:58
  • 37:00 - 37:03
  • 37:03 - 37:09
  • 37:09 - 37:15
  • 37:15 - 37:19
  • 37:19 - 37:20
  • 37:20 - 37:23
  • 37:24 - 37:28
  • 37:28 - 37:32
  • 37:32 - 37:36
  • 37:36 - 37:39
  • 37:40 - 37:45
  • 37:45 - 37:49
  • 37:49 - 37:51
  • 37:51 - 37:53
  • 37:53 - 37:55
  • 37:55 - 37:58
  • 37:58 - 38:02
  • 38:02 - 38:08
  • 38:08 - 38:13
  • 38:16 - 38:21
  • 38:21 - 38:32
  • 38:32 - 38:35
  • 38:35 - 38:41
  • 38:41 - 38:44
  • 38:45 - 38:51
  • 38:51 - 38:56
  • 38:57 - 39:01
  • 39:04 - 39:09
  • 39:10 - 39:16
  • 39:17 - 39:23
  • 39:29 - 39:34
  • 39:34 - 39:45
  • 39:45 - 39:47
  • 39:47 - 39:49
  • 39:49 - 39:53
  • 39:53 - 39:57
  • 39:57 - 40:02
  • 40:02 - 40:05
  • 40:05 - 40:09
  • 40:13 - 40:16
  • 40:16 - 40:24
  • 40:24 - 40:29
  • 40:29 - 40:38
  • 40:38 - 40:50
  • 40:53 - 41:01
  • 41:01 - 41:05
  • 41:12 - 41:14
  • 41:19 - 41:21
  • 41:21 - 41:24
  • 41:24 - 41:33
  • 41:33 - 41:35
  • 41:35 - 41:37
  • 41:37 - 41:40
  • 41:40 - 41:47
  • 41:50 - 41:55
  • 41:55 - 42:01
  • 42:01 - 42:10
  • 42:11 - 42:16
  • 42:16 - 42:22
  • 42:22 - 42:29
  • 42:29 - 42:32
  • 42:32 - 42:39
  • 42:39 - 42:49
  • 42:49 - 42:54
  • 42:54 - 42:57
  • 42:57 - 43:00
  • 43:00 - 43:09
  • 43:09 - 43:14
  • 43:14 - 43:16
  • 43:16 - 43:25
  • 43:25 - 43:32
  • 43:32 - 43:38
  • 43:38 - 43:44
  • 43:44 - 43:47
  • 43:47 - 43:55
  • 43:55 - 43:59
  • 43:59 - 44:05
  • 44:05 - 44:11
  • 44:11 - 44:14
  • 44:14 - 44:17
  • 44:17 - 44:20
  • 44:20 - 44:24
  • 44:26 - 44:30
  • 44:30 - 44:35
  • 44:35 - 44:41
  • 44:41 - 44:43
  • 44:43 - 44:46
  • 44:46 - 44:52
  • 44:52 - 44:58
  • 44:58 - 45:04
  • 45:04 - 45:05
  • 45:05 - 45:13
  • 45:13 - 45:15
  • 45:15 - 45:19
  • 45:19 - 45:22
  • 45:22 - 45:24
  • 45:24 - 45:29
  • 45:29 - 45:34
  • 45:34 - 45:39
  • 45:39 - 45:44
  • 45:44 - 45:45
  • 45:45 - 45:56
  • 45:56 - 46:00
  • 46:00 - 46:06
  • 46:06 - 46:12
  • 46:12 - 46:15
  • 46:15 - 46:18
  • 46:21 - 46:26
  • 46:26 - 46:28
  • 46:28 - 46:31
  • 46:31 - 46:35
  • 46:35 - 46:39
  • 46:39 - 46:47
  • 46:47 - 46:52
  • 46:52 - 46:57
  • 46:57 - 47:01
  • 47:01 - 47:04
  • 47:04 - 47:07
  • 47:07 - 47:13
  • 47:13 - 47:19
  • 47:19 - 47:25
  • 47:27 - 47:29
  • 47:29 - 47:32
  • 47:32 - 47:35
  • 47:35 - 47:38
  • 47:38 - 47:41
  • 47:41 - 47:50
  • 47:50 - 47:57
  • 47:57 - 47:59
  • 47:59 - 48:03
  • 48:03 - 48:10
  • 48:10 - 48:18
  • 48:18 - 48:25
  • 48:25 - 48:31
  • 48:31 - 48:34
  • 48:34 - 48:38
  • 48:38 - 48:41
  • 48:41 - 48:44
  • 48:44 - 48:50
Title:
Video Language:
Klingon
Duration:
48:59

French subtitles

Incomplete

Revisions Compare revisions