YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← Everything is a Remix Partie 2

Une introduction aux techniques de recyclage et de remixage courament utilisées dans l'industrie cinématographique. Parie 2 sur 4.

Un supplément additionel est disponible ici :
goo.gl/gtArc
Merci de nous encourager :http://www.everythingisaremix.info/?page_id=14

Get Embed Code
25 Languages

Showing Revision 4 created 02/21/2012 by Santo Guevarra.

  1. Peut-être parce que les films coûtent extrêmement cher à réaliser

  2. Peut-être parce que les BD, séries télé,
    jeux vidéos, livres et autres
  3. sont des sources d'inspiration
    tellement riches.
  4. Ou peut-être que le public
    préfère ce qui lui est familier.
  5. Quelle que soit la raison,
    la plupart des plus gros succès
  6. reposent principalement sur des contenus pré-existants.
  7. Sur les 10 plus grands films sortis
    chaque année sur la dernière décennie,
  8. 76 sur 100 sont soit des suites,
    soit des remakes de films sortis plus tôt,
  9. ou des adaptations de comics,
    de jeux vidéo, de livres...
  10. Faire du neuf avec du vieux, c'est ce qu'Hollywood fait de mieux!
  11. Everything is a Remix
  12. Deuxième partie : Remix Incorporés
  13. Aujourd'hui, il y existe une trilogie de films basés sur une attraction d'un parc à thème
  14. Un film musical basé sur une comédie musicale
  15. elle-même basée sur un film.
  16. Deux suites de films
    adaptées d'un dessin animé télé,
  17. lui-même
    basé sur une série de jouets.
  18. Un film basé sur deux livres,
    dont l'un d'eux était basé sur un blog,
  19. lui-même inspiré de l'autre livre,
    lequel a été adapté en film.
  20. Vous suivez ?
    Nous avons onze Star Trek,
  21. douze Vendredi 13,
    et vingt-trois James Bond.
  22. Des histoires dites, redites,
    transformées, référencées et réécrites
  23. depuis la naissance du cinema.
  24. Nous avons vu les vampires évoluer de montres hideux à rôdeurs encapés
  25. puis devenir des blagues de mauvais goût,
    des mecs sexy
  26. et des mecs
    encore plus sexy.
  27. Sur les quelques succès qui ne sont pas
    des suites, remakes ou adaptations,
  28. le mot "original" ne vous viendrait
    même pas à l'esprit pour les décrire.
  29. Ceux-là sont des films de genre,
    et collent à de jolis archétypes.
  30. Des genres eux-même divisés en sous-genres,
    avec leurs propres codes spécifiques.
  31. Dans la catégorie "films d'horreur",
  32. il y a les slashers, les films de zombies, de créatures,
    et bien sûr, les films de torture.
  33. Tous contiennent des éléments standards
    qui ont été appropriés, transformés et détournés
  34. Prenons par exemple
    le plus gros film de la décennie.
  35. Ce n'est pas une suite,
    un remake ou une adaptation,
  36. mais c'est un film de genre,
    la science-fiction et de plus,
  37. c'est le membre d'un sous-genre
    où des personnes blanches sympathiques
  38. sont affligées par tous les meurtres,
    pillages et annihilations
  39. qui ont eu lieu en leur nom.
  40. J'appelle ce sous-genre
    "On s'excuse du colonialisme".
  41. Des films comme "Danse avec les Loups",
    "Le Dernier Samouraï", "Le Dernier des Mohicans",
  42. "Dune", "Lawrence d'Arabie",
    "Un homme nommé cheval",
  43. et même les aventures
    de Zak et Crysta et Pocahontas.
  44. Les films ont été construits
    sur d'autres films,
  45. aussi bien que sur des livres,
    shows télé, fait réels, etc
  46. Cela s'applique à tout,
  47. du film de genre ordinaire
    jusqu'au vénéré film indépendant.
  48. Cela s'applique même aux blockbusters
    massivement influencés,
  49. le genre de films
    qui a modelé la culture populaire
  50. Ce qui nous amène à...
  51. Encore aujourd'hui, "Star Wars" reste considéré comme un impressionnant travail d'imagination,
  52. mais bon nombre de ses composants
    sont des remix et des "samples"
  53. Les origines de "Star Wars"
    sont attribuées à Joseph Campbell.
  54. Il a popularisé
    la structure du mythe dans son livre,
  55. "Le héros aux mille et un visages".
    "Star Wars" suit les grandes lignes du monomythe,
  56. consistant en plusieurs étapes
    comme l'appel à l'aventure,
  57. l'aide supernaturelle,
    le ventre de la baleine,
  58. le cheminement d'épreuves,
    la rencontre avec la déesse et d'autres.
  59. La série des "Flash Gordon" des années 30
    et le réalisateur japonais Akira Kurosawa
  60. ont aussi été de grandes influences.
  61. "Star Wars" est assimilable à une mise à jour de "Flash Gordon",
  62. tant au niveau des transitions en balayage
    que du design.
  63. De Kurosawa,
    on a repris les arts martiaux,
  64. le duo de choc,
    encore des transitions en balayage,
  65. des trappes de sous-sol et un méchant
    qui se fait arracher un bras.
  66. Les films de guerre et les westerns
    sont aussi de grandes influences de "Star Wars"
  67. La scène où Luke
    découvre le massacre de sa famille
  68. ressemble à cette scène
    de "The Searchers".
  69. Et la scène
    où Han Solo tire sur Greedo
  70. ressemble à cette scène de
    "Le bon, la Brute et le Truand".
  71. Les frappes aériennes dans "The Damnbusters",
    "633 Squadron" et "The Bridges at Toko-Ri"
  72. sont vraiment similaires
    à la course sur l'Étoile de la Mort.
  73. Et souvent, les tirs
    sont utilisés comme modèle
  74. pour les effets spéciaux
    de Star Wars.
  75. De nombreux autres éléments
    sont clairement dérivés d'autres films.
  76. L'homme en étain,
    comme la femme en étain dans "Metropolis",
  77. quelques prises de vue
    inspirées par "2001",
  78. un "prends la fille et balance-toi",
    comme dans "Le 7ème Voyage de Sinbad",
  79. une projection holographique
    comme celle de "Planète interdite",
  80. un rassemblement similaire
    à celui-ci dans "Triumph Of The Will"
  81. et de mignons petits robots,
    comme ceux dans "Silent Running".
  82. George Lucas a collecté des documents,
    les a combinés, transformés.
  83. Sans les films qui ont précédé,
    "Star Wars" n'aurait pas pu exister.
  84. La création a besoin d'influences.
  85. Tout ce que l'on fait est un remix
    de créations existantes,
  86. de nos vies,
    et de la vie des autres.
  87. Comme Isaac Newton a dit une fois,
    "Nous sommes tous debouts sur les épaules des géants."
  88. C'est ce qu'il ce qu'il faisait en adaptant
    cette citation de Bernard de Chartres.
  89. Dans la troisième partie,
    nous développerons cette idée
  90. et tracerons la limite floue
    entre l'original et le non-original.
  91. Une dernière chose
  92. George Lucas a longtemps été considéré comme celui
    s'inspirant le plus de films existants.
  93. Mais ce titre à récemment été attribué à...
  94. Quentin Tarantino
    et son chef d'œuvre de remixage, "Kill Bill".
  95. C'est le film contenant le plus de remix
    qu'Hollywood ait jamais produit.
  96. Rempli d'éléments provenant
    d'un nombre incalculable de films,
  97. Kill Bill élève le sampling de films
    à un haut niveau de sophistication.
  98. La scène de l'infirmière tueuse,
    en particulier, est presque entièrement
  99. un arrangement
    de films déjà existants.
  100. L'action principale est la même
    que cette scène de Black Sunday
  101. où une femme déguisée en infirmière
  102. tente de tuer un patient
    avec un liquide rouge.
  103. Le bandeau est une référence
    au personnage principal de "Crime à froid"
  104. et la musque fredonnée vient du thriller
    de 1968, "Twisted Nerve".
  105. L'effet d'écran partagé
    est inspiré d'une technique
  106. utilisée dans de nombreux films
    de Brian de Palma, notamment "Carrie".
  107. Pour plus de détails sur les références
    de "Kill Bill", visitez ce lien.
  108. Troisième partie : printemps 2011
  109. Bonjour, je suis Kirby, le créateur de "Everything is a Remix",
  110. et j'espère que ça vous plaît.
  111. Si vous avez bien aimé,
  112. et que vous aimeriez
    me voir continuer,
  113. les contributions financières
    sont plus que bienvenues.
  114. Vous pouvez le faire
    à cette adresse,
  115. ou simplement
    sur la rubrique "Donate" du site.
  116. Cette série demande beaucoup de travail,
    donc j'apprécie toute contribution.
  117. Allez sur everythingisaremix.info
  118. pour en apprendre plus
    sur la production de cette vidéo,
  119. sur les extraits, références,
    tout ce que j'ai utilisé en production.
  120. Merci d'avoir regardé.
  121. Merci sincèrement pour votre support,
    vos retours et critiques,
  122. J'espère que cette vidéo vous a plu,
    et que vous aimerez la prochaine.
  123. À bientôt !