French subtitles

← La nouvelle urgence du changement climatique

Get Embed Code
28 Languages

Showing Revision 52 created 10/04/2020 by Claire Ghyselen.

  1. Chris Anderson: Al, bienvenue.
  2. Il y a seulement six mois -
  3. cela semble faire une éternité, mais
    c’était vraiment il n'y a que six mois -
  4. le climat semblait être sur les lèvres
    de toute personne pensante sur la planète.
  5. Les événements récents semblent l’avoir
    balayé loin de notre attention.
  6. Êtes-vous inquiet
    à propos de cette problématique ?
  7. Al Gore : Tout d’abord Chris,
    je vous remercie beaucoup de m’inviter

  8. pour m'associer à cette conversation.
  9. Les gens réagissent différemment
  10. à la crise climatique
  11. au milieu de ces autres grands défis
  12. qui ont pris le dessus
    sur notre conscience,
  13. à juste titre.
  14. Une des raisons est quelque chose
    que vous avez mentionnée.
  15. La population comprend le fait
    que quand les scientifiques
  16. nous préviennent
    dans des termes toujours plus extrêmes
  17. que nous jouons avec le feu,
    pour ainsi dire,
  18. il vaut mieux écouter
    ce qu’ils ont à nous dire,
  19. et je pense que cette leçon
    commence à prendre une nouvelle tournure.
  20. Une autre similarité, concernant cela,
  21. est que la crise climatique,
    comme la pandémie COVID-19,
  22. a innové en révélant
  23. les injustices choquantes,
    les inégalités et les disparités
  24. qui affectent les communautés de couleurs
  25. et les communautés de bas revenus.
  26. Il y a des différences.

  27. La crise climatique a des effets
    qui ne se mesurent pas en années,
  28. comme la pandémie,
  29. mais des conséquences qui sont mesurées
    sur des siècles, et même plus.
  30. Et l’autre différence, c’est qu’à la place
    d’une activité de dépression économique
  31. qui inclurait la crise climatique,
  32. puisque les nations du monde entier
    doivent s'adapter au COVID-19,
  33. nous avons l’opportunité de créer
    10 millions de nouveaux emplois.
  34. Je sais que cela ressemble
    à une phrase politique,
  35. mais c’est complètement vrai.
  36. Ces cinq dernières années,
  37. un emploi s'est développé très vite
    aux États-Unis, installateur solaire.
  38. Le second a été technicien d’éoliennes.
  39. Le « Oxford Review of Economics »,
    il y a quelques semaines,
  40. indiquait comment récupérer
    beaucoup d’emplois
  41. si nous investissions
    dans l’énergie renouvelable
  42. et la technologie de durabilité.
  43. C'est pourquoi, je pense que
    nous traversons un seuil critique
  44. et il faut juste observer
    les plans de récupération
  45. qui sont présentés dans les nations
    du monde entier
  46. pour voir qu'ils sont très centrés
    sur la récupération verte.
  47. CA : Une conséquence évidente
    de la pandémie

  48. est d'amener l’économie mondiale
    à un arrêt frissonnant,
  49. tout en réduisant
    les émissions de gaz à effet de serre.
  50. Quelle est l’ampleur de cette réduction ?
  51. Est-ce vraiment une bonne nouvelle ?
  52. AG : Et bien, c’est un petit peu
    une illusion, Chris,

  53. et il faut juste revenir
    sur la Grande Récession de 2008 et 2009,
  54. durant laquelle on a observé
    1% de déclin des émissions
  55. qui, malgré tout, en 2010,
  56. sont revenues de plus belle
    pendant la reprise
  57. avec 4 % d’augmentation.
  58. Les dernières estimations sont
    que les émissions baisseront
  59. d'au moins 5 % durant le coma provoqué
    actuellement,
  60. comme l’économiste Paul Krugman
    l’a décrit avec clairvoyance,
  61. mais si cela recommence
    comme après la Grande Récession,
  62. cela dépend de nous,
  63. et si ces plans de récupération verte
    sont effectivement appliqués,
  64. et je sais que beaucoup de pays
    sont déterminés à les mettre en œuvre,
  65. alors on ne sera pas obligé
    de répéter ce modèle.
  66. Après tout, ce processus entier se déroule
  67. alors que les coûts
    de l’énergie renouvelable
  68. et des véhicules électriques,
    des batteries
  69. et un ensemble
    d’autres approches de durabilité
  70. ont un prix en chute continuelle,
  71. et deviennent beaucoup plus
    concurrentiels.
  72. Juste une brève référence à la rapidité
    de ce phénomène :

  73. il y a cinq ans, l’électricité produite
    par l'énergie solaire et éolienne
  74. était moins chère que l’électricité
    provenant des énergies fossiles
  75. pour juste 1% de la population mondiale.
  76. Cette année, c’est moins cher
    pour les deux tiers de la planète
  77. et dans cinq ans,
  78. ce sera moins cher
    pour pratiquement toute la planète.
  79. Les véhicules électriques auront
    un coût concurrentiel dans deux ans
  80. et après leur prix recommencera à tomber.
  81. Il y a aussi des changements en cours
  82. qui pourraient interrompre le modèle que
    nous avons vu après la Grande Récession.
  83. CA: Ces différences de prix s’opèrent
    dans diverses parties du monde,

  84. à cause de la différence de quantité
    de rayons du soleil et de vent, bien sûr,
  85. ou des coûts de construction différents.
  86. AG : Oui, et les mesures gouvernementales
    comptent également pour beaucoup.

  87. Le monde continue
    à subventionner les énergies fossiles
  88. pour une somme ridicule,
  89. davantage dans les pays émergents
    que les États-Unis ou les pays développés,
  90. même si c’est tout autant
    subventionné ici.
  91. Cependant, partout dans le monde,
  92. les énergies solaires et éoliennes seront
    des sources d’électricité moins chères
  93. que les énergies fossiles,
  94. dans quelques années.
  95. CA : Je pense que j’ai entendu
    que la chute des émissions

  96. causée par la pandémie
  97. ne s’incline pas beaucoup plus
    que la chute que nous requerrons
  98. chaque année,
  99. si nous voulons atteindre
    les objectifs d’émissions.
  100. Si cela est vrai,
  101. cela ne semble-t-il pas impossible ?
  102. AG : Cela semble impossible,
    mais, observez bien ce chiffre.

  103. Il est déterminé par une étude menée
    il y a seulement plus d’un an
  104. éditée par IPCC
    quant à ce qu’il faudrait faire
  105. pour éviter que
    les températures terrestres augmentent
  106. de plus de 1,5°.
  107. Et oui, les réductions annuelles
    seraient significatives,
  108. sur l’ordre de ce que nous avons vu
    avec la pandémie.
  109. Et oui, cela semble colossal.
  110. Néanmoins, nous avons l’opportunité
    d’apporter des changements considérables,
  111. et le plan n’est pas un mystère.
  112. On commence avec les deux secteurs
    qui sont les plus près
  113. d’une transition efficace -
  114. la génération électricité,
    comme je l’ai dit –
  115. et l’année passée, en 2019,
  116. si on remarque toute la nouvelle
    génération d’électricité construite
  117. tout autour du monde,
  118. 72% provenait
    de l'énergie solaire et éolienne,
  119. et sans les subsides continuels
    attribués à l’énergie fossile,
  120. nous aimerions déjà voir beaucoup
    plus de ses usines
  121. fermer leurs portes.
  122. Il y en a de nouvelles en construction,
    mais bien plus sont en train de fermer.
  123. Quand on évoque le transport,

  124. ce second secteur
    est prêt à se transformer.
  125. En plus des prix en baisse
    des véhicules électriques
  126. que je viens d'évoquer
  127. il y a près de 45 juridictions
    dans le monde –
  128. nationales, régionales et municipales–
  129. qui ont adopté des lois
    pour commencer une élimination progressive
  130. des moteurs à combustion interne.
  131. Même l’Inde affirme que d’ici 2030,
    moins de 10 ans à partir d’aujourd’hui,
  132. il sera illégal de vendre
    tous les moteurs à combustion interne
  133. en Inde.
  134. Il y a beaucoup d’autres exemples.
  135. La petite réduction du passé

  136. n'est peut-être pas un guide précis
    pour celle que nous pouvons atteindre
  137. avec de sérieux plans nationaux
  138. Et un effort global ciblé.
  139. CA : Alors aidez-nous juste à comprendre
    la vue d'ensemble, Al.

  140. Je pense qu’avant la pandémie,
  141. le monde émettait
  142. environ 55 giga tonnes
    de ce qu’on appelle « Équivalent CO₂ »,
  143. cela inclut d’autres gaz à effet de serre
  144. comme le méthane composé
    pour être équivalent du CO₂.
  145. Ai-je raison quand je dis que l'IPCC,
  146. qui est l’Organisation Globale
    des Scientifiques,
  147. recommande que
    la seule façon de résoudre cette crise
  148. soit d’arriver à diminuer
    ce nombre de 55 à zéro
  149. d'ici 2050 au plus tard,
  150. et que même dans ce cas, il y a une chance
    que nous ayons des hausses de température
  151. plutôt de 2° que de 1,5° ?
  152. Est-ce la vue d'ensemble approximative
  153. que recommande l'IPCC ?
  154. AG : C’est correct.

  155. L’objectif global établi
    lors de la Conférence de Paris
  156. est d’atteindre un 0 bien précis
    sur une base globale
  157. d'ici 2050,
  158. et de nombreuses personnes ont vite ajouté
  159. que, en fait, cela signifie
    45 à 50 % de réduction d’ici 2030
  160. pour rendre la voie à zéro faisable.
  161. CA : Personne n'aurait pu imaginer
    ce genre de délai.

  162. Mais il est dur de penser
    à une mesure politique sur 30 ans.
  163. C’est un très bon raccourci,
  164. la tâche de l’humanité est d'écourter
    les émissions de moitié d’ici 2030,
  165. approximativement.
  166. Je pense que cela signifie en gros
    7 à 8 % de réduction par an,
  167. si je ne ne trompe pas.
  168. AG : C'est un peu exagéré
    mais près de cela, oui.

  169. CA : Quelque chose comme l'effet
    que nous avons expérimenté cette année

  170. peut être nécessaire.
  171. Cette année, nous l’avons fait
    en fermant l'économie.
  172. Vous parlez de comment le faire
    durant les prochaines années,
  173. ce qui apporterait une hausse économique
    et de nouveaux emplois.
  174. Parlez-en davantage.
  175. Vous vous référez à changer
    nos sources d'énergie,
  176. changer nos modes de transport.
  177. Si nous faisons cela,
  178. dans quelles mesures
    pourrions nous résoudre le problème ?
  179. AG : On peut aller jusqu'à --

  180. En fait, on a de quoi faire avec
    les deux secteurs que j'ai cités,
  181. mais nous devons aussi faire face
    à la fabrication et aux usages
  182. qui demandent des températures
    de milliers de degrés,
  183. et nous avons aussi des solutions à cela.
  184. Je reviendrai là-dessus
    et J'en mentionnerai une excitante
  185. dans laquelle l'Allemagne
    vient de s'embarquer.
  186. Nous devons aussi nous attaquer
    à l'agriculture regénérative.
  187. C'est l'opportunité de séquestrer
    une grande quantité de carbone
  188. dans les terres arables du monde entier
    en changeant les techniques d'agriculture.
  189. Il y a un mouvement mené
    par les agriculteurs pour le faire.
  190. Nous devons également
    moderniser les immeubles
  191. et changer la gestion des forêts
    et des océans.
  192. Mais laissez-moi avant tout
    mentionner deux choses brièvement.
  193. Premièrement,
    les cas de températures élevées.

  194. Angela Merkel, il y a seulement 10 ans,
  195. avec le leadership de son ministre,
    Peter Altmaier,
  196. qui est un bon ami
    et un grand homme d'état,
  197. vient de démarrer
    une stratégie d'hydrogène vert,
  198. pour faire de l'hydrogène
  199. avec de l'énergie renouvelable
    et zéro coûts marginaux.
  200. Juste un mot là-dessus, Chris :
  201. vous avez entendu parler
    de l’intermittence
  202. de l’énergie éolienne et solaire -
  203. le soleil ne produit pas d'électricité
    quand il ne brille pas,
  204. et le vent ne le fait pas
    quand il ne souffle pas -
  205. mais les batteries s'améliorent
  206. et ces technologies deviennent
    bien plus efficaces et puissantes,
  207. c'est pour cela qu'un nombre croissant
    d'heures quotidiennes,
  208. elles produisent souvent plus
    d'électricité que ce qu'on en consomme.
  209. Donc, que faire avec cela ?
  210. Le coût marginal du prochain kilowatt
    à l'heure est de zéro.
  211. Et puis, soudain,
  212. l'intensif processus énergétique
    de dissocier de l'hydrogène
  213. à partir du craquage de l'eau
  214. est faisable économiquement,
  215. et peut se substituer
    au charbon et au gaz,
  216. et on le fait déjà.
  217. Une compagnie suédoise fabrique déjà
    de l'acier avec de l'hydrogène vert,
  218. et comme je l'ai dit,
    l'Allemagne lance dans ce but
  219. une nouvelle initiative majeure.
  220. Je pense qu'elle montre la solution
    au reste du monde.
  221. La modernisation des immeubles est inclue.
  222. Juste un moment là-dessus.
  223. Environ 20 à 25% de pollution
    due au réchauffement global

  224. dans le monde et aux États-Unis,
  225. vient de constructions inefficaces
  226. qui ont été réalisées
    par des entreprises et des individus
  227. qui ont essayé d'être compétitifs
    dans le marché
  228. avec des marges d'acceptabilité élevées
  229. en lésinant sur l’isolation
    et les bonnes fenêtres,
  230. et les LED, et tout le reste.
  231. Toutefois, la personne ou compagnie
    qui achète ou loue cet immeuble
  232. veut sa facture de service
    public mensuelle plus abordable.

  233. Aujourd'hui, il y a des solutions
  234. pour clôre cette soi-disante
    division d'agent-principal,
  235. les incitations diffèrent
    pour le constructeur et l'occupant,
  236. et nous pouvons moderniser
    les constructions avec un programme
  237. qui se rembourse quasi par lui-même
    sur trois ou cinq ans,
  238. et nous pourrions mettre
    10 000 000 de gens au travail
  239. dans des emplois qui, par définition,
    ne peuvent être sous-traités
  240. car ils existent
    dans toutes les communautés.
  241. Nous devons vraiment
    être très sérieux là-dessus,
  242. parce que nous aurons besoin
    de tous ces emplois
  243. pour avoir une prospérité durable
    au lendemain de cette pandémie.
  244. CA : Revenons à l’économie d’hydrogène
    à laquelle vous vous êtes référé.
  245. Des personnes, en entendant cela,

  246. pensent : « Oh, vous parlez
    des voitures à hydrogène »
  247. et elles ont entendu que ça ne sera
    probablement pas une stratégie gagnante.
  248. Mais vous pensez bien plus large que cela,
    je pense.
  249. Ce n’est pas juste de l’hydrogène
    comme une sorte de mécanisme de stockage
  250. pour agir comme une mémoire tampon
    pour l’énergie renouvelable.
  251. L’hydrogène va devenir essentiel
  252. aussi pour certains autres processus de
    l’économie comme la fabrication d’acier
  253. ou du ciment,

  254. qui sont des processus à forte intensité
    de carbone pour l’instant
  255. mais que nous pouvons transformer avec
    plus de sources d’hydrogène moins chères.
  256. Est-ce exact ?
  257. AG : Oui, j’ai toujours été sceptique
    à propos de l’hydrogène, Chris,
  258. principalement parce que
    cela a été très cher à faire,

  259. à « craquer à partir de l’eau »
    comme on dit.
  260. Ce qui a sûrement changé la donne fut
  261. l’incroyable abondance d'électricité
    provenant de l'énergie solaire et éolienne
  262. dans des volumes et des sommes
    que les gens n’attendaient pas,
  263. et soudain, c’est devenu
    assez abordable de utiliser
  264. dans des processus
    très intensifs en énergie
  265. comme créer de l’hydrogène vert.
  266. Je suis encore un petit peu sceptique
    de son utilisation dans des véhicules.
  267. Toyota a parié sur cela durant 25 ans
    et cela n’a pas bien marché pour eux.
  268. Ne jamais dire jamais, peut-être
    à l'avenir, mais c’est plus utile

  269. dans des procédés industriels
    de haute température,
  270. et nous avons déjà une piste
    pour le transport décarbonisé
  271. à l’électricité.
  272. Ça fonctionne extrêmement bien.
  273. Tesla sera bientôt
  274. l’entreprise automobile
    la mieux valorisée du monde,
  275. elle l'est déjà aux États-Unis,
  276. et ils sont en passe de dépasser Toyota.
  277. Tesla a fondé une société
    de semi-remorques.
  278. Et une autre entreprise sera hybride
    avec l’électricité et l’hydrogène vert.
  279. Nous verrons si nous pouvons
    rendre cela rentable pour ce secteur.
  280. L’électricité est préférable
    pour les voitures et les camions
  281. CA : Nous passerons à des questions
    de la communauté bientôt.
  282. À propos de l'énergie nucléaire,

  283. quelques environnementalistes
    croient que le nucléaire,
  284. ou la nouvelle génération
    de l’énergie nucléaire
  285. est une partie essentielle de l’équation
  286. pour arriver à avoir
    un futur vraiment propre,
  287. un futur fait d'énergies propres.
  288. Êtes-vous toujours très sceptique
    sur le nucléaire, Al ?
  289. AG : Le marché est sceptique
    là-dessus, Chris.
  290. Cela a été une grande déception pour moi
    et pour tellement de personnes.

  291. Avant, je représentais Oakridge,
    où l’énergie nucléaire a démarré,
  292. et j’étais un jeune homme du congrès,
  293. très positif et très enthousiaste
    à propos de cela.
  294. Mais le dépassement des coûts
  295. et les problèmes
    dans la construction de ces centrales
  296. se sont avérés tellement graves
  297. que les services publics n'ont
    tout simplement plus l'appétit.
  298. C'est devenu la source d’électricité
    la plus chère.
  299. Maintenant, je me hâte d’ajouter
    que des réacteurs nucléaires plus anciens
  300. ont été très utiles jusqu’à maintenant
    et pourraient l'être
  301. jusqu’à leur fin de vie.
  302. Et comme beaucoup d'environnementalistes,
  303. j’en suis arrivé à une opinion que
    si on peut les considérer comme sûr,
  304. on devrait pouvoir
    les utiliser pour un moment.
  305. Pour ce qui en est
    des nouvelles usines nucléaires,
  306. voici une façon de voir les choses :

  307. si vous êtes -
    vous avez été un CEO, Chris, -
  308. si vous étiez le CEO de -
    et je pense que vous l’êtes encore, -
  309. si vous étiez le CEO
    d'un service public d'électricité,
  310. et que vous disiez
    à votre équipe de direction :
  311. « Je veux construire
    une centrale nucléaire »,
  312. deux des premières questions
    qu'on vous posera sont, numéro un :
  313. combien cela coûtera-t-il ?
  314. Et il n’y a pas une seule entreprise
    de conseil en ingénierie
  315. que j’ai pu trouver
    quelque part dans le monde
  316. qui mettra son nom sur une opinion
  317. pour vous offrir une estimation des coûts.
  318. Ils ne savent pas, point.
  319. La deuxième question serait :
  320. combien de temps cela prendra
    pour la construire
  321. et commencer à vendre électricité ?
  322. La réponse que vous obtiendrez est :
  323. « On ne sait pas. »
  324. Donc, si vous ne savez pas
    combien cela va coûter,
  325. ni quand les travaux seront terminés,
  326. mais que vous savez déjà
    que l’électricité coûtera plus cher
  327. que les moyens alternatifs
    pour la produire,
  328. c'est un petit peu décourageant.
  329. Et de fait, c'est ce qui se passe
    avec les services publics partout.
  330. CA : Ok.
  331. Donc, il y a vraiment
    un débat intéressant sur ce sujet.

  332. Mais passons aux
    questions de la communauté.
  333. Première question,
  334. de Prosanta Chakrabarty :
  335. « Les sceptiques du Covid
    et du changement climatique
  336. semblent l'être de la science en général.
  337. Le message singulier des scientifiques
    serait diluant et complexe.
  338. Comment résoudre cela ? »
  339. AG : Oui, c’est une bonne question,
    Prosanta.
  340. Je vais essayer de l’exposer
    succinctement et brièvement.

  341. Je pense qu’il y a eu
  342. un sentiment que les experts en général
  343. ont tendance à abandonner les États-Unis,
  344. et ce sentiment est bien plus prononcé
    aux EU que dans les autres pays.
  345. Je pense que l’opinion considérée
  346. comme celle de ce que
    nous appelons des experts
  347. a été diluée
    durant les dernières décennies
  348. par la dominance malsaine de l’argent
    dans notre système politique,
  349. qui a trouvé des façons de tordre
    la politique économique
  350. pour bénéficier aux élites.
  351. Cela semble un peu radical,
    mais c’est ce qui s’est vraiment passé.
  352. Nous avons vécu depuis plus de 40 ans
  353. sans aucune augmentation significative
    des salaires moyens

  354. et l'injustice qu'ont connue
    les Afro-américains
  355. et d’autres communautés
    de couleurs y est liée.
  356. La différence de salaire entre
    des Afro-américains
  357. et la majorité des Américains
    est la même qu'en 1968,
  358. et si on prend en compte
    la richesse familiale
  359. et la valeur nette,
  360. cela prend 11 ans et demi pour
    des familles typiques afro-américaines
  361. de rattraper la valeur nette
    d’une famille typique blanche américaine.
  362. Regardez la montée en flèche des revenus
  363. dans le haut
    ou le dixième supérieur d’un pour cent,
  364. et les gens disent :
    « Attends un petit peu,
  365. peu importe comment les experts
    ont fait les mesures politiques,
  366. il ne me semble pas
    qu’ils ont fait du bon travail. »
  367. Un point final, Chris :
  368. un assaut contre la raison s'est produit,

  369. une guerre contre la vérité.
  370. Il y a eu une stratégie, peut-être mieux
    connue pour avoir été employée,
  371. il y a dix ans,
    par les entreprises de tabac
  372. qui habillaient des acteurs
    comme des docteurs
  373. pour rassurer faussement les gens

  374. que fumer des cigarettes n’avait pas
    de mauvaises conséquences sur la santé

  375. et une centaine de millions de personnes
    sont mortes en conséquence.
  376. Cette même stratégie minimise
    l’importance de la vérité,
  377. amoindrit, comme l’a dit quelqu’un,
    l’autorité de la connaissance.
  378. Je pense que cela a créé
    une sorte d'ouverture
  379. pour toutes les vérités qui dérangent.
  380. Pardonnez-moi une autre phrase buzz,
  381. mais c'est approprié.
  382. Nous ne pouvons pas
    abandonner notre dévotion
  383. à la meilleure preuve disponible
    testée dans un discours raisonné
  384. et employée comme la base
  385. des meilleures politiques
    que nous pouvons former.
  386. CA : Est-il possible, Al,
    qu'une conséquence de la pandémie

  387. soit qu'un nombre croissant de personnes
  388. ait reconsidéré leur opinion
    sur les scientifiques ?
  389. On avait une chance
    ces dernier mois de dire :
  390. « Dois-je croire les leaders politiques
    ou la science
  391. en termes de ce qu'ils affirment
    sur ce virus ? »
  392. Tirer des leçons de tout cela
    nous permettrait-il d’avancer ?
  393. AG : Et bien, vous savez,
    je pense que le scrutin est précis,

  394. la population croit en effet bien plus
    les médecins que certains politiciens
  395. qui semblent avoir
    un grand intérêt à prétendre
  396. que la pandémie n’est pas réelle.
  397. Et si on pense à l'incroyable fiasco
  398. au rallye du Président Trump à Tulsa,
  399. un stade de 19 000 personnes
    avec moins d’un tiers rempli
  400. selon le capitaine des pompiers.
  401. On voyait tous les sièges vides
    aux actualités,
  402. donc même le fan le plus loyal de Trump
  403. doit avoir décidé de faire confiance
    aux médecins et aux avis médicaux,
  404. davantage qu’au Dr. Donald Trump.
  405. CA: Avec une petite aide de
    la génération TikTok, par hasard.

  406. AG : Peut-être, mais ils n'ont pas
    influencé la participation.

  407. Ce qu’ils ont fait, très intelligemment,
    et je les y encourage,
  408. était d'affecter les attentes
    de la Maison-Blanche de Trump.
  409. Ils sont la raison du pourquoi
    il est sorti quelques jours à l’avance
  410. et a dit :
    « Nous avons eu 1 million d'inscrits. »
  411. Mais ils ne pouvaient pas le prévenir
  412. qu'ils n’avaient pas réservé de place
    que d’autres auraient pu prendre.
  413. Ils n’ont pas compromis la participation,
    juste les attentes.
  414. CA : OK passons à une question suivante.

  415. « Craignez-vous le retour
    à l'utilisation de voitures privées
  416. par peur du partage
    des transports publics ? »
  417. AG : Et bien cela pourrait être
    une des conséquences, absolument,

  418. quoique les transports en commun
    avait déjà tendance
  419. à aller dans la mauvaise direction
  420. à cause de Uber et Lyft
    et d’autres services de covoiturage.
  421. Et si l’autonomie atteint
    les objectifs de ses partisans,
  422. alors cela peut également
    avoir un effet similaire.
  423. Je ne doute pas que certaines personnes
  424. seront probablement assez réticentes
  425. à prendre les transports en commun
  426. jusqu’à ce que la frayeur
    de cette pandémie soit bel et bien partie.
  427. CA : Pour cela nous avons besoin
    d’un vaccin.

  428. AG : (Rires) Oui.

  429. CA: Prochaine question.

  430. Sonaar Luthra, merci
    pour cette question de LA.
  431. « Vu la chaleur
    de l’Arctique la semaine passée,
  432. la perte de puits de carbones
    comme le pergélisol ou les forêts,
  433. semble s'accélérer plus vite que prévu.
  434. Nos modèles s'orienteraient-ils trop
    vers les émissions humaines ? »
  435. Question intéressante.
  436. AG : Il semble que les modèles s'axent
    sur les facteurs qui ont mené

  437. à ce pic incroyable de température
  438. dans le nord du cercle arctique.
  439. Ils étaient prévus, et ils ont été prévus,
  440. et une des raisons à cela
  441. est que comme la couverture
    de neige et de glace fond,
  442. les rayons entrants du soleil
    ne sont plus réfléchis dans l’espace
  443. à un taux de 90 %.
  444. Au lieu de cela, quand ils tombent sur
    la toundra sombre ou dans l’océan sombre,
  445. ils sont absorbés à 90 %.
  446. Donc, c’est une amplification
    du réchauffement de l’Arctique,
  447. et cela a été prédit.
  448. Il y a beaucoup d’autres conséquences
    qui sont aussi dans les modèles,
  449. ceci dit, certains
    doivent être recalibrés.
  450. Les scientifiques sont préoccupés
    depuis peu

  451. que les émissions du CO₂ et du méthane
  452. de la toundra décongelée
  453. puissent être plus élevées que
    ce qu’ils avaient espéré.
  454. Il y a justement une nouvelle étude
    à ce sujet.
  455. Je la commenterai rapidement.
  456. Cela se rapporte à une sorte de terme geek
    appelé « sensibilité climatique »,
  457. qui est un facteur dans les modèles
    avec de grandes marges d’erreur
  458. parce que trop complexe à cerner.
  459. Mais les dernières preuves indiquent,
    avec inquiétude,
  460. que la sensibilité peut-être plus grande
    que ce qui a été imaginé,
  461. et cela nous rend la tâche
    encore plus difficile,
  462. mais ne devrait pas nous décourager.
  463. Je crois vraiment qu'une fois
    que nous passerons par ce seuil critique
  464. et je pense
    qu'on est en train de le faire,
  465. comme je l’ai dit plus tôt,
  466. alors on trouvera beaucoup de façons
  467. d’accélérer les réductions des émissions.
  468. CA : Une question de plus
    de la communauté.

  469. (Rires) « La géo-ingénierie fait
    des progrès extraordinaires.
  470. Exxon investit dans la technologie
    de Global Thermostat
  471. et cela paraît très prometteur.
  472. Que pensez-vous de la capture
    du carbone dans l’air et dans l’eau

  473. avec cette technologie ? »
  474. Stephen Petranek.
  475. AG : Nous en avons parlé ensemble
    auparavant, Chris.

  476. Je suis particulièrement opposé
  477. à l’élaboration d’une expérience mondiale
  478. qui pourrait empirer les choses,
  479. et pour la plupart, nous sommes effrayés
    par cette approche.
  480. D'un côté, le terme « géo-ingénierie »
    est un terme nuancé
  481. et très étendu.
  482. Si vous voulez peindre des toits en blanc
    pour refléter plus d’énergie
  483. des paysages urbains,
  484. cela n'apportera pas énormément d'effets.
  485. Il y a aussi d’autres desseins
  486. qui sont inclus dans le terme
    « géo-ingénierie » et qui sont bons,
  487. par contre, l’idée de bloquer
    les rayons du soleil,
  488. c’est malsain, selon moi.
  489. Il s’avère que les usines nécessitent
    la lumière du soleil
  490. pour la photosynthèse
  491. et les panneaux solaires aussi,
  492. pour produire de l’électricité
    à partir des rayons du soleil.
  493. Les conséquences de changer
    tout ce que nous savons
  494. en prétendant qu'elles
    vont précisément annuler
  495. l’expérience imprévue
    du réchauffement global
  496. que nous sommes déjà en train de vivre,
  497. ce sont des défauts dans nos pensées.
  498. L'une d’entre elles est
    le « biais de solution unique »,
  499. et il y a beaucoup de gens qui ont
    juste envie de dire :
  500. « Si c'est la seule solution,
    il faut s'y accrocher et la faire »
  501. et on se fout des conséquences. »
  502. C'est dingue.
  503. CA : Laissez-moi revenir sur ce thème.

  504. Nous sommes d’accord
    qu'une seule solution,
  505. cette tentative de tout ou rien
    de géo-ingénierie, est folle.
  506. Mais il y a des scénarios où le monde
    observe les émissions et voit seulement,
  507. en dix ans de temps,
  508. qu'il n'y a pas de réduction assez rapide
  509. mais des risques d'autres décollages
  510. où ce train que nous avons raté
    s'éloignera de nous.
  511. On verrait alors les températures
    s'élever de 3, 4, 5, 6, 7°
  512. et toute la civilisation serait en péril.
  513. Il existe sûrement une approche
    de la géo-ingénierie
  514. qui pourrait être modélisée sur la façon
    dont nous approchons la médecine.

  515. Par exemple, en 100 ans, on ne
    comprenait pas vraiment le corps humain.

  516. On essayait des interventions,
  517. certaines réussissaient et d'autres pas.
  518. Personne ne dit en médecine :
  519. « Entrons et prenons une décision
    qui implique tout ou rien
  520. dans la vie d’une personne »,
  521. mais plutôt : « Essayons quelque chose »,
  522. si une expérience peut être réversible,
  523. qu'elle est plausible dès le départ,
  524. s'il y a une raison de penser
    que cela peut fonctionner.
  525. C'est notre devoir vis-à-vis de
    la santé future de l’humanité
  526. d'essayer au moins des tests
    pour voir ce qui réussit.

  527. Des petits tests
    pour voir si, par exemple,

  528. une graine dans l’océan
  529. peut créer, de manière inoffensive,
  530. des puits de carbone,
  531. ou peut-être, plutôt que remplir
    l’atmosphère avec du dioxyde sulfurique,
  532. une plus petite expérience
    ne serait pas vraiment risquée
  533. pour voir s'il est possible,
    à moindres coûts,
  534. de réduire un peu la température.
  535. Je suis sûr que
    cela ne serait pas tellement fou
  536. et nous pourrions au moins y penser
  537. dans le cas où les autres mesures
    ne réussissent pas.
  538. AG : Il y a déjà eu tant d’expériences

  539. pour planter une graine dans l'océan
  540. pour voir si cela peut augmenter
    l'absorption du CO₂,
  541. et ces expériences ont connu
    un échec absolu,
  542. comme beaucoup l'avaient présagé.
  543. Mais encore une fois,
    c'est une sorte d’approche très différente
  544. de mettre des bandes de papier d’aluminium
  545. dans l'atmosphère orbitant
    autour de la Terre.
  546. C'est ainsi que la géo-ingénierie solaire
    a proposé de débuter.
  547. À présent, ils sont concentrés
    sur la craie,
  548. donc il y a de la poussière
    de craie partout.
  549. Plus sérieusement, le fait est
    que cela peut ne pas être réversible.
  550. CA : Mais, Al,
    c’est la réponse rhétorique.

  551. La somme de poussière
    que nous nécessitons pour gagner 1° ou 2°
  552. ne résulterait pas
    de la poussière de craie partout.
  553. Ce serait difficile à croire.
  554. Par exemple, il doit y en avoir
    moins que la poussière
  555. qu'on voit tous les jours,
    de toutes façons.
  556. C’est-à-dire, je --
  557. AG : Tout d’abord, je ne sais pas
    comment on fait une petite expérience

  558. dans l’atmosphère.
  559. Ensuite,
  560. si nous étions de l'avis
    de prendre cette approche,
  561. nous devrions augmenter
    régulièrement la somme
  562. de la substance
    qu’ils décident d'injecter.
  563. Nous aurions à augmenter
    cela chaque année,
  564. et si nous arrêtions,
  565. alors il y aurait
    un soudain retour à zéro,
  566. comme dans « Le portrait de Dorian Gray »,
  567. ce vieux livre et film
  568. où soudainement toutes les choses
    vous reviennent en une fois.
  569. Le fait que quelqu’un ait même
    considéré ces approches, Chris,
  570. est le symbole d'un sentiment de désespoir
  571. que certains ont commencé à ressentir,
  572. que je comprends,
  573. mais je ne pense pas
    que cela devrait nous conduire
  574. vers des expériences risquées.
  575. D'ailleurs, en utilisant votre analogie
    pour expérimenter le traitement du cancer,
  576. par exemple,
  577. d’habitude vous êtes informé
    de l'accord du patient.
  578. Obtenir l'accord
    de 7,8 milliard de personnes

  579. qui n’ont pas de voix et ne disent rien,
  580. qui sont sujets à de potentielles
    conséquences catastrophiques
  581. de cette proposition frappadingue
    imaginée par quelqu’un
  582. pour essayer d’arranger l’atmosphère
    de la terre entière,
  583. qui souhaite et prétend
    que cela va annuler
  584. le fait que nous mettions
    152 millions de tonnes
  585. de pièges thermiques
    fabriqués par l’homme,
  586. la pollution causant le réchauffement,
    dans le ciel chaque jour,
  587. cela est vraiment malsain.
  588. Un scientifique, il y a 10 ans,
    comparait cela
  589. à deux personnes sur un bateau qui coule
  590. et l’un d'eux dit :
  591. « Nous pourrions utiliser
    des miroirs pour signaler à la terre
  592. qu'ils nous construisent une machine
    pour générer des vagues sophistiquées
  593. pour empêcher le basculement du bateau
  594. à cause des gens sur le pont arrière ».
  595. Vous pourriez aussi leur demander
    qu'ils arrêtent de le faire chavirer.
  596. C'est ce qu’il faut faire, il nous faut
    stopper ce qui cause la crise.
  597. CA : Oui, c’est une belle histoire,

  598. mais si l’effort de demander aux gens de
    ne plus faire tanguer le bateau
  599. est aussi complexe que
    la proposition scientifique
  600. que vous venez juste de décrire,
  601. que l’expérience pour arrêter les vagues
  602. est aussi simple que dire aux gens
    qu'ils cessent de faire bouger le navire,
  603. le fil de l'histoire change.
  604. Je pense que vous avez raison sur le fait
    que la problématique d’un accord
  605. est vraiment difficile.
  606. Malgré cela, personne n'a donné
    son consentement
  607. pour faire toutes les autres choses
    que nous faisons à l’atmosphère.
  608. La question morale,
    j'en conviens également,
  609. est préoccupante.
  610. si on devient dépendants
    de la géo-ingénierie
  611. ou si on abandonne nos efforts
    pour faire le reste,
  612. le résultat sera tragique.
  613. Je souhaite uniquement qu'il soit
    possible d’avoir un débat nuancé,
  614. dans lequel les gens pourraient dire
  615. qu'il y a des solutions multiples
    à un problème très complexe,
  616. qu'il faut en ajuster plusieurs
    très très prudemment
  617. et continuer à discuter.
  618. Cela ne serait-il pas un but en soi
  619. que d’avoir un débat plus nuancé sur cela,
  620. plutôt que dire que tout le mal
    qu'on pense de la géo-ingénierie ?
  621. AG: Je suis partiellement d'accord ;

  622. les formes bénignes que j’ai mentionnées,
  623. je ne les exclus pas.
  624. Mais bloquer
    les rayons du soleil de la Terre
  625. ne va pas seulement affecter
    7,8 milliards de personnes,
  626. cela affectera les plantes,
  627. les animaux,
  628. les courants océaniques,
  629. les courants venteux
  630. ainsi que les processus naturels.
  631. Nous prenons le risque
    de causer plus de perturbations.
  632. Vous savez, le techno-optimisme
    est quelque chose dans lequel
  633. je me suis engagé dans le passé,
  634. mais quant à s'accrocher à
    de nouvelles solutions technologiques
  635. pour refaire le système naturel
    de la Terre entière
  636. parce que quelqu’un pense
    qu’il est assez intelligent
  637. pour le faire d’une manière
    qui précisément annule
  638. les conséquences de considérer
    l’atmosphère comme un égout ouvert

  639. pour piéger thermiquement
    des gaz fabriqués par l'homme, non !
  640. Commençons par ne plus user
    l’atmosphère comme un égout ouvert.
  641. C’est bien là le problème.
  642. CA: OK, nous sommes d’accord que
    c'est la chose la plus importante,

  643. et en parlant de cela,
  644. pensez-vous que le monde a besoin
    de fixer le prix du carbone,
  645. et y a-t-il des perspectives
    d'en arriver là ?
  646. AG : Oui et oui, aux deux questions.

  647. Durant des décennies,
    presque chaque économiste
  648. qui a répondu à des questions
    sur la crise climatique
  649. a dit : « il faut mettre
    un prix sur le carbone. »
  650. J’ai certainement été
    en faveur de cette approche,
  651. mais c’est très compliqué.
  652. Néanmoins, il y a 43 juridictions
    dans le monde
  653. qui ont déjà fixé un prix sur le carbone.
  654. On le voit en Europe.
  655. Ils ont finalement redressé le mécanisme
    du prix du carbone.
  656. C’est une version d'échange
    de droits d'émissions.
  657. Il y a des endroits qui ont mis
    une taxe sur le carbone.
  658. C'est l’approche
    que les économistes préfèrent.
  659. La Chine commence à implanter
  660. des programmes
    de droits d'émissions nationaux.
  661. La Californie et d'autres états
    américains sont déjà en train de le faire.
  662. Cela peut être rendu à la population
    de façon neutre sur le plan des recettes.
  663. Par contre, Chris, vous avez pu
    remarquer que l'opposition

  664. est si impressionnante que nous devons
    opter pour d’autres approches
  665. et la plupart des activistes
    climatiques affirment
  666. que le meilleur ne doit pas être
    l'ennemi du mieux.
  667. Il y a d’autres façons de faire.
  668. Nous assemblons chaque solution
    que nous pouvons employer rationnellement,
  669. en incluant la réglementation.
  670. Souvent, quand la mise en place
    d’une proposition est compliquée
  671. dans une approche ciblée sur le marché,
  672. la solution de repli se traduit
    par une réglementation,
  673. et ce terme réglementation
    a une mauvaise réputation,
  674. mais beaucoup en créent.
  675. J'ai aussi évoqué la fin
    des moteurs de combustion interne.
  676. C’est un exemple.
  677. Il y a 160 villes aux États-Unis
  678. qui ont déjà décidé par décret
    qu'à partir d’une certaine date,
  679. 100 % de leur électricité proviendra
    de sources renouvelables.
  680. Et encore, avec les forces de marché qui
    guident le coût de l’énergie renouvelable
  681. et les solutions durables
    toujours meilleures marché,
  682. nous avons le vent dans le dos.
  683. Cela va en notre faveur.
  684. CA : Le recul de
    la tarification du charbon

  685. avance souvent grâce à des partis
    de mouvements environnementaux,
  686. qui constituent une résistante
    au rôle des entreprises en général.
  687. Les entreprises - ou le capitalisme -
    sont rendues coupables

  688. de la crise climatique
    à cause de la croissance implacable,
  689. à un point tel que beaucoup de gens
    ne croit pas que les entreprises
  690. puissent faire partie de la solution.
  691. La seule manière d’aller
    de l'avant est de réglementer,
  692. de les forcer à faire la bonne chose.
  693. Pensez-vous que les entreprises
    doivent faire partie de la solution ?
  694. AG : Absolument,

  695. parce que l'allocation de capitaux
    requise pour résoudre cette crise
  696. est supérieure à ce que
    les gouvernements peuvent gérer
  697. et les entreprises entament leurs actions,
  698. beaucoup d’entreprises commencent
    à jouer un rôle très constructif.
  699. Elles reçoivent la demande d'agir ainsi
  700. de la part de leurs clients,
    des investisseurs,
  701. de leur conseil d'administration,
  702. de leurs équipes de direction
    et de leurs familles.
  703. À propos, la nouvelle génération
    a demandé un avenir plus radieux
  704. et quand les CEO font des entretiens
    de recrutement,
  705. ils constatent que ce sont
    les candidats qui les interrogent.
  706. Ils veulent avoir un bon revenu
  707. et en contrepartie, pouvoir dire
    à leurs familles, amis et pairs,
  708. qu'ils font plus que gagner leur vie.
  709. Un exemple de comment
    cette nouvelle génération change, Chris :
  710. il y a aujourd'hui 65 collèges
    aux États-Unis
  711. où les clubs estudiantins
    de jeunes républicains se sont rassemblés
  712. pour faire la demande commune
    que le Comité National Républicain
  713. réforme sa politique sur le climat
  714. et n'abandonne pas leur génération
    dans sa globalité.
  715. C’est un phénomène mondial.
  716. La génération Greta dirige cela,
    de nos jours et de diverses manières.
  717. Si vous observez le scrutin,
  718. une fois de plus, la vaste majorité
    des jeunes républicains
  719. exige un changement
    de politique concernant le climat.
  720. C'est un mouvement
    qui est encore en développement.
  721. CA: J'ai une question à ce propos,

  722. car une des choses les plus tristes
    de ces 20 dernières années
  723. est comment le climat a été politisé,
    particulièrement aux États-Unis.
  724. Vous vous êtes, certes,
    retrouvé au centre de cela,
  725. avec des gens qui vous attaquent
    personnellement
  726. de façon déloyale et impitoyable,
    la plupart du temps.
  727. Voyez-vous vraiment des signes
    que cela change
  728. et puisse être mené
    par la prochaine génération ?
  729. AG : Oui, il n’y a aucun doute là-dessus.

  730. Je ne veux pas trop m'appuyer
    sur les sondages.
  731. je l'ai déjà fait ceci dit.
  732. Mais un sondage récent observe
    l'hésitation des supporters de Trump,
  733. ceux qui lui apportaient leur support
    avec ferveur dans le passé
  734. et encore maintenant.
  735. La question numéro un,
    surprenante pour certains,
  736. qui les fait douter,
  737. c’est la folie du président Trump
    et de son administration sur le climat.
  738. Nous avons vu de grosses majorités
    du Parti Républicain partout
  739. dire qu’ils sont près de commencer
    à explorer de vraies solutions
  740. à la crise climatique.
  741. Je pense que nous allons y arriver,
    il n’y a aucun doute là-dessus.
  742. CA : Vous avez été un pionnier
    de cette problématique,

  743. et vous êtes démocrate.
  744. N'y a-t-il rien que vous pourriez
    faire personnellement
  745. pour – je ne sais pas –
    ouvrir la discussion, accueillir les gens
  746. essayer de dire : « c’est au-delà
    de la politique, mes chers amis » ?
  747. AG : Si. J’ai essayé toutes ces choses là

  748. et peut-être que cela a fait
    une petite différence positive.
  749. J’ai considérablement travaillé
    avec les républicains.
  750. Et, en plus, bien après que
    j'aie quitté la Maison-Blanche,
  751. Newt Gingrich et Pat Robertson
    et d’autres éminents républicains
  752. sont passés à la télé nationale
    dans des publicités avec moi
  753. en disant qu'il est de notre devoir
    de résoudre la crise climatique.
  754. Mais l’industrie pétrolière
  755. a chuté doublement
  756. et rétablit la discipline
    à l’intérieur du parti républicain.
  757. Souvenez-vous des attaques
    qu’ils ont lancées contre le pape
  758. quand il a écrit un encyclique.
  759. Ils l'ont démonisé,
  760. pas tous, bien entendu,
  761. mais il y a eu de fausses informations
    dans le mouvement anti-climat
  762. qui visaient clairement le pape Francis
  763. et il y a beaucoup d’autres exemples.
  764. Ils obligent à la discipline
    et essaye d'en faire un sujet partisan,
  765. même si les démocrates ont tendu la main
    pour essayer de le rendre bipartisan.
  766. Je suis tout à fait d’accord avec vous que
    ce sujet ne devrait pas être partisan.

  767. Cela ne l’était pas auparavant.
  768. Mais cela a été artificiellement
    arsenalisé comme tel.
  769. CA: Les CEO des compagnies
    de pétrole ont aussi des enfants

  770. qui leur parlent.
  771. Il semble que certains bougent
    et essaient d’investir,
  772. ou de trouver des moyens
    de faire partie de l'avenir.
  773. Vous voyez des signes de cela ?
  774. AG : Oui.

  775. Je pense que les chefs d'entreprises, même
    dans l'industrie des combustibles fossiles
  776. sont écoutés par leur famille,
  777. leurs amis,
  778. et leurs employés.
  779. À vrai dire, nous avons vu
    dans l’industrie technologique
  780. des grèves d'employés
  781. qui exigent que certaines
    entreprises technologiques
  782. soient plus actives et sérieuses.
  783. Je suis tellement fier d’Apple.
  784. Pardonnez-moi pour faire
    une parenthèse pour les féliciter.
  785. Je suis au Conseil d’Administration,
    et un grand fan de Tim Cook
  786. et de mes collègues d’Apple.
  787. C’est un exemple d’entreprise
    technologique
  788. qui fait vraiment des prouesses.
  789. Elles sont nombreuses à agir ainsi.
  790. Il y en a d’autres
    dans beaucoup d’industries.
  791. Mais les pressions sur les entreprises
    de gaz et de pétrole
  792. sont tout de même extraordinaires.
  793. Vous savez, BP vient de perdre
    12,5 millions de dollars
  794. en actifs de pétroliers et gaziers
  795. et a affirmé qu’ils ne verront jamais
    le bout du tunnel.
  796. Deux tiers des combustibles fossiles
    ont déjà été découverts,
  797. ne peuvent pas être brûlés
    et ne le seront pas.
  798. Donc, c’est un gros risque économique
    pour l’économie mondiale,
  799. comme la crise des subprimes.
  800. Nous avons 22 billions de dollars
    de subprimes en actifs carbone.
  801. Pas plus tard que hier, un rapport
    très important a été publié
  802. sur la vague de faillite que subit
    l’industrie d'exploitation minière
  803. aux États-Unis
  804. parce que les prix
    du gaz de schiste et du pétrole
  805. sont tombé en dessous de niveaux
    de rentabilité économique.
  806. CA : Est-ce le raccourci
    de ce qui s’est passé avec les voitures
  807. et les technologies électriques,
    ou avec l'énergie solaire
  808. qui ont contribué à faire baisser
    le prix du pétrole
  809. au point qu'un volume important
    des réserves
  810. ne peut pas être développé
    de manière rentable ?
  811. AG : Oui, c’est exact.

  812. C’est principalement cela.
  813. Les projections correspondant aux sources
    d’énergie dans les prochaines années
  814. anticipent uniformément
    que l’électricité éolienne et solaire
  815. va continuer à réduire ses prix,
  816. et dès lors, utiliser du gaz et du pétrole
  817. pour faire de la vapeur
    qui fait tourner des turbines
  818. ne sera plus du tout rentable.
  819. De même, l’électrification
    du secteur du transport
  820. connaît le même effet.
  821. Certains distinguent également la tendance
  822. dans la gouvernance nationale,
    régionale et locale,
  823. je l'ai déjà évoqué,
  824. mais ils annoncent un avenir
    énergétique très différent.
  825. Mais laissez-moi revenir
    en arrière, Chris,
  826. aux chefs d'entreprises
    dont nous avons parlé.
  827. Je pense que vous remettiez en question,
    il y a un moment, le capitalisme lui-même

  828. et je veux dire un mot là-dessus
  829. parce qu'il y a beaucoup de gens
    qui affirment
  830. que le capitalisme serait
    le problème fondamental.
  831. Je pense qu'il faut réformer
    notre forme actuelle de capitalisme.
  832. La vision à court terme est souvent
    mise en avant.
  833. Or, la façon dont nous mesurons
    ce qui a de la valeur pour nous
  834. est également au cœur de la crise
    du capitalisme moderne.
  835. Le capitalisme est à la base
    de chaque économie florissante.
  836. Il équilibre l’offre et la demande.
  837. Il libère les plus hautes fonctions
    du potentiel humain.
  838. Il est là pour de bon
  839. mais en revanche,
    il doit être réformé en profondeur
  840. car quand on mesure
    ce qui est de valeur de nos jours,

  841. on ignore les externalités dites négatives
  842. comme la pollution,
  843. et aussi les externalités positives :
  844. les investissements dans l’éducation,
    les soins de santé,

  845. les soins de santé mentale,
    les services familiaux.
  846. On ignore aussi l’épuisement
    des ressources comme les eaux souterraines
  847. ou les terres arables
    et le réseau des espèces vivantes.
  848. Il néglige aussi la distribution
    des revenus et des valeurs nettes.
  849. Donc, quand le PIB augmente,
    les gens applaudissent :
  850. 2 %, 3 % – waouh ! –, 4 %,
    et ils pensent que c'est génial.
  851. Mais cela s'accompagne
    de vastes hausses de pollution,
  852. de sous-investissements chroniques
    dans les biens publics,
  853. de l'épuisement de ressources naturelles
    irremplaçables
  854. et de la pire crise inégalitaire que
    nous connaissons depuis plus de 200 ans
  855. et qui menace l'avenir du capitalisme
    et de la démocratie.
  856. Par conséquent, il faut le changer
    et le réformer.
  857. CA : Réformer le capitalisme,
    mais ne pas le jeter aux ordures.

  858. C'est un outil qui nous est indispensable
    pour progresser
  859. si on veut résoudre tout cela.
  860. AG : Oui, je pense que c’est exact
    et juste un autre point :

  861. les pires abus environnementaux
    de ces cinq dernières années
  862. ont été dans des juridictions
    qui ont expérimenté pendant le 20e siècle
  863. les alternatives au capitalisme
    de gauche et de droite.
  864. CA: Intéressant.

  865. Les deux dernières questions rapidement.
  866. Chadburn Blomquist :
  867. « Comme vous analysez l'impact
    de la pandémie actuelle,
  868. étant donné nos réponses pour lutter
    contre le changement climatique,
  869. sera-ce la leçon
    la plus percutante apprise ? »

  870. AF : C’est une question réfléchie

  871. et je souhaite que ma réponse
    soit similaire.
  872. Je voudrais dire premièrement,
  873. de ne pas ignorer les scientifiques.
  874. Quand il y a une unanimité virtuelle
  875. parmi les experts scientifiques
    et les experts en médecine,
  876. soyez attentifs.
  877. Ne laissez pas
    quelques politiciens vous dissuader.
  878. Je pense que le président Trump
    apprend petit à petit
  879. qu'il est difficile de faire croire
    qu'un virus n'existe pas.
  880. C'est ce qu'il a essayé de faire à Tulsa.
  881. Cela ne s'est pas très bien passé,
  882. et tragiquement, il a décidé de lancer
    les dés imprudemment il y a un mois
  883. et n'a pas recommandé
    à la population de porter des masques,
  884. de respecter la distance sociale
  885. et toutes ces choses importantes.
  886. Je pense qu'on commence
    à comprendre la leçon
  887. d’une façon des plus brutales.
  888. Mais au-delà de tout cela, Chris,
  889. je pense que cette époque
    a été caractérisée
  890. par une des plus profondes opportunités
  891. pour les gens de repenser
    leurs modes de vie
  892. et réfléchir si, oui ou non,
    nous ne pourrions pas faire mieux
  893. et différemment.
  894. Je pense que la nouvelle génération,
    je l’ai remarqué plus tôt,
  895. a été davantage affectée en profondeur
  896. par cette interlude.
  897. J'espère qu'on en voit la fin
  898. et qu'on se souviendra des leçons.
  899. J'ai bon espoir.
  900. CA : Oui, c’est incroyable tout ce
    qu'on peut faire sans émettre de carbone

  901. et que nous avons été obligés de faire.
  902. Une nouvelle question :
  903. Frank Hennessy : « Êtes-vous encouragé
    par la capacité des gens
  904. de s'adapter facilement
    à la nouvelle normalité due au COVID-19,
  905. la preuve que la population
    peut et va changer ses habitudes
  906. pour répondre au changement climatique ? »
  907. AG : Oui, mais je pense
    que nous devons garder à l’esprit

  908. qu'il y a une crise dans la crise.
  909. Les conséquences sur la communauté
    afro-américaine, comme je l'ai dit,
  910. sur la communauté hispano-américaine,
  911. et les peuples indigènes.
  912. Le taux d’infection le plus haut
    est parmi le peuple Navajo.
  913. Plusieurs de ces questions
    sont ressenties différemment
  914. par ceux qui font
    les frais de cette crise,
  915. et c’est inacceptable
    qu'on permette à cela de continuer.
  916. Il semble que nous allons
    tous dans la même direction
  917. et peut-être pour beaucoup
    parmi notre public aujourd’hui,
  918. mais pour les communautés
    de couleur à bas revenu,
  919. c’est une crise entièrement différente
  920. et nous leur devons,
  921. et à tous ceux d’entre nous,
  922. de s'atteler et de commencer
    à employer la meilleure science
  923. pour résoudre cette pandémie.
  924. Vous connaissez la phrase
    « pandémie économique ».
  925. On a dit que le premier principe
    de la pandémie économique
  926. est de soigner la pandémie,
  927. et nous ne l'avons pas encore fait.
  928. On voit le président essayer
    de stimuler l’économie
  929. en vue de sa réélection,
  930. peu lui chaut le pronostic
  931. de dizaines de milliers
    de morts d’Américains en plus
  932. et selon moi, c’est simplement
    impardonnable.
  933. CA : Merci, Franck.

  934. Al, vous, parmi d’autres
    dans la communauté, jouez un rôle clé
  935. pour encourager TED à lancer
    cette initiative appeler « Countdown ».
  936. Merci pour cela.
  937. Je pense que cette conversation
    continuera parmi nous.
  938. Si vous êtes intéressés
    par le climat, écoutez-nous,
  939. regardez le site Internet Countdown,
  940. countdown.ted.com,
  941. et participez-y le 10 octobre 2020,
  942. quand nous essayerons d’alerter le monde
    que le climat ne peut plus attendre,
  943. que c’est vraiment important.
  944. Le programme va être incroyable
    et gratuit pour le monde ce jour-là.
  945. Merci, Al, pour votre inspiration
    et soutien dans tout cela.
  946. Accepteriez-vous de
    terminer la session du jour
  947. en nous décrivant une idée
  948. de comment la situation va se déployer
    durant les prochaines décennies ?
  949. Dites-nous s'il y a encore de l'espoir.
  950. AG : J’en serais ravi.

  951. J'ai un seul message à faire passer,
    et je serai bref :
  952. du 18 juillet jusqu’au 26 juillet,
  953. le Climate Reality Project organise
    une formation mondiale.
  954. Nous avons déjà
    8 000 personnes inscrites.
  955. Vous pouvez le découvrir
    sur climatereality.com.
  956. Un futur radieux arrive !
  957. Cela commence avec toutes sortes d’efforts
  958. où vous vous êtes lancé avec le Countdown.
  959. Chris, vous et votre équipe,
    vous êtes fantastiques.
  960. C'est agréable de travailler avec vous,
  961. et je suis un fervent enthousiaste
    du projet Countdown.
  962. TED a une dextérité unique
  963. de répandre des idées qui le méritent
  964. d’élever les consciences,
  965. d’illuminer les personnes autour du monde,
  966. et nous en avons besoin pour le climat
    et les solutions à la crise du climat
  967. comme cela n’a jamais été le cas avant.
  968. Je tiens juste à vous remercier pour
    ce que vous avez personnellement fait
  969. pour organiser ce fantastique programme
    Countdown.
  970. CA : Merci.

  971. Et le monde ? Va-t-on réussir ?
  972. Pensez-vous que l’humanité va réussir
  973. et que nos petits-enfants
    pourront vivre une belle vie
  974. où ils peuvent célébrer la nature
    et ne pas passer chaque jour
  975. dans la frayeur de la prochaine tornade
    ou d'un tsunami ?
  976. AG : Je suis optimiste
    que nous y arriverons

  977. et la réponse est dans nos mains.
  978. Nous avons traversé des ténèbres
    par le passé
  979. et nous nous sommes mobilisés
    pour relever les défis.
  980. Il y a des limites
    à notre héritage évolutionniste
  981. et aux éléments de notre culture,
  982. mais nous avons aussi la capacité
    de transcender ces limites,
  983. et quand la situation est désespérée,
  984. quand notre survie est en jeu
  985. et quand nos enfants
    et générations futures sont en jeu,
  986. nous sommes capables
    de plus que nous le pensons.
  987. C’est le moment.
  988. Je crois que nous allons agir
  989. pour créer un avenir brillant,
  990. propre, prospère, juste et équitable.
  991. J'y crois de tout mon cœur.
  992. CA : Al Gore, merci pour votre dévouement
    inconditionnel

  993. et ce que vous avez fait
    pour résoudre ce problème
  994. et pour passer ce temps
    avec nous, merci.
  995. AG : Merci à vous.