French subtitles

← Comment gagner la guerre contre le cancer

Get Embed Code
28 Languages

Showing Revision 9 created 11/11/2016 by eric vautier.

  1. « Nous déclarons la guerre au cancer
  2. et gagnerons cette guerre d'ici à 2015. »
  3. Voici la déclaration du Congrès américain
    et l'Institut national du cancer

  4. il y a quelques années, en 2003.
  5. Je ne sais pas vous,
    mais je n'y crois pas.
  6. Je ne crois pas cette guerre gagnée
  7. et je ne pense pas
    que quiconque ici en doute.
  8. Je vais soutenir
    qu'une des raisons principales
  9. qui explique nous ne la gagnions pas,
  10. est que nous nous battons à l'aveuglette.
  11. Je vais commencer en partageant
    l'histoire d'un bon ami à moi.

  12. Il s'appelle Ehud,
  13. il y a quelques années,
  14. il a reçu un diagnostic
    de cancer du cerveau.
  15. Et pas n'importe lequel :
  16. on lui a diagnostiqué
    une des formes les plus mortelles.
  17. Si mortelle
  18. que les médecins lui ont dit
    qu'il n'avait que 12 mois
  19. et, pendant ces 12 mois,
    ils devaient trouver un traitement.
  20. Ils devaient trouver un remède
  21. et s'ils n'en trouvaient pas, il mourrait.
  22. La bonne nouvelle était

  23. qu'il y avait des tonnes de traitements
    parmi lesquels choisir,
  24. la mauvaise nouvelle était
  25. que pour savoir
    si un traitement fonctionnait,
  26. il leur fallait environ 3 mois.
  27. Ils ne pouvaient pas
    faire beaucoup d'essais.
  28. Ehud a suivi son premier traitement

  29. et, durant ce premier traitement,
    après seulement quelques jours,
  30. je l'ai vu et il m'a dit :
    « Adam, je crois que cela fonctionne.
  31. Je crois que je suis chanceux.
    Il se passe quelque chose. »
  32. Je lui ai dit : « Vraiment ?
    Comment le sais-tu ? »

  33. Il a dit : « Je me sens
    si mal à l'intérieur.

  34. Quelque chose doit fonctionner.
  35. C'est obligé. »
  36. Malheureusement, trois mois plus tard,

  37. nous avons appris
    que cela ne fonctionnait pas.
  38. Ehud a donc suivi son deuxième traitement.
  39. C'était la même histoire.
  40. « Je me sens si mal,
    quelque chose doit fonctionner. »
  41. Trois moi plus tard,
    nous avons appris la mauvaise nouvelle.
  42. Ehud a suivi son troisième
    puis son quatrième traitement.
  43. Puis, comme prédit, Ehud est mort.
  44. Quand quelqu'un très proche
    traverse un moment très dur,

  45. vous êtes inondé d'émotions.
  46. Beaucoup de choses
    vous traversent l'esprit.
  47. Moi, j'étais scandalisé.
  48. J'étais scandalisé que cela soit
    le mieux que nous ayons à offrir.
  49. J'ai fait de plus en plus de recherches.
  50. Il s'avère que ce n'est pas le mieux
    que les docteurs pouvaient offrir à Ehud
  51. ou qu'ils pouvaient offrir
    aux patients atteint d'un cancer.
  52. Quand il s'agit de cancer,
    nous ne nous en sortons pas bien.
  53. J'ai sélectionné une statistique

  54. que certains d'entre vous
    ont sûrement déjà vue.
  55. Cela va vous montrer
    combien de patients sont morts du cancer,
  56. ici parmi les femmes américaines,
  57. depuis les années 1930.
  58. Vous remarquerez
    que peu de choses ont changé.
  59. C'est encore un problème.
  60. Il y a quelques changements.
  61. Il y a une augmentation
    du cancer du poumon.
  62. Merci la cigarette.
  63. Vous verrez que, par exemple,
    le cancer de l'estomac
  64. qui était avant l'un des cancers
    les plus mortels,
  65. a presque disparu.
  66. Pourquoi ? Quelqu'un le sait-il ?
  67. Pourquoi l'humanité n'est-elle
    plus atteinte de cancer de l'estomac ?
  68. Quelle a été la grande avancée,
    la technologie médicale
  69. qui est apparue et a sauvé l'humanité
    du cancer de l'estomac ?
  70. Peut-être un meilleur médicament
    ou un meilleur diagnostic ?
  71. Vous avez raison.
  72. C'est l'invention du réfrigérateur
  73. et le fait que nous ne mangions plus
    de viandes avariées.
  74. La meilleure chose qui soit arrivée
  75. dans la recherche médicale
    contre le cancer
  76. est l'invention du réfrigérateur.
  77. (Rires)

  78. Ouais, je sais.

  79. On ne s'en sort pas bien.
  80. Je ne veux pas minimiser le progrès
  81. et tout ce qui a été fait
    comme recherches sur le cancer.
  82. Plus de cinquante années
    de bonne recherche sur le cancer
  83. ont permis de découvrir des choses
    majeures sur le cancer.
  84. Cela dit,
  85. il y a encore énormément
    de travail à accomplir.
  86. Je peux soutenir que
    la raison principale de notre échec

  87. est que nous nous battons à l'aveuglette.
  88. C'est là que l'imagerie médicale
    entre en jeu,
  89. que mon travail entre en jeu.
  90. Pour vous donner une idée
    de la meilleure imagerie médicale

  91. qui est offerte aux patients
    de cancer du cerveau
  92. et à tous les patients de cancer,
  93. regardez ce TEP.
  94. Voilà.
  95. Ceci est un TEP/TDM

  96. et ce que vous y voyez
  97. est que le TDM vous montrera
    où sont les os
  98. et le TEP vous montrera
    où sont les tumeurs.
  99. Ce que vous pouvez voir ici
  100. est en gros une molécule de sucre
  101. qui a été ajoutée, une balise
  102. qui, nous dit,
    à nous à l'extérieur du corps :
  103. « Je suis là. »
  104. Ces molécules de sucre sont injectées
    par milliards dans le patient
  105. et elles parcourent le corps
  106. à la recherche de cellules
    voulant du sucre.
  107. Vous voyez par exemple
    que le cœur s'éclaire ici
  108. car le cœur a besoin de beaucoup de sucre.
  109. La vessie aussi s'éclaire
  110. car la vessie est ce qui élimine
  111. le sucre de notre corps.
  112. Quand vous voyez d'autres points,
  113. ce sont des tumeurs.
  114. C'est une technologie extraordinaire.

  115. Pour la première fois, elle nous permet
    de voir l'intérieur du corps
  116. sans avoir à prélever chacune des cellules
  117. pour les observer au microscope,
  118. de façon non invasive, elle permet
    de regarder l'intérieur du corps
  119. et voir si le cancer a métastasé,
  120. et où.
  121. Les TEP ici montrent clairement
  122. où sont les tumeurs.
  123. Aussi miraculeux que cela paraisse,

  124. malheureusement, ce n'est pas si génial.
  125. Vous voyez ces petits points ici.
  126. Selon vous, de combien de cellules
    cancéreuses sont composées les tumeurs ?
  127. Environ 100 millions
    de cellules cancéreuses.
  128. Je vais m'assurer
    que vous perceviez bien cela.
  129. Chacun de ces points
  130. que vous voyez sur l'image
  131. doit être composé d'au moins
    100 millions de cellules cancéreuses
  132. afin d'être détecté.
  133. Si cela vous semble être
    un nombre important,
  134. c'est le cas.
  135. C'est un nombre incroyablement grand
  136. car nous avons besoin,
    afin de détecter quelque chose assez tôt
  137. pour pouvoir agir,
    faire quelque chose de significatif,
  138. nous devons détecter les tumeurs
    qui font un millier de cellules
  139. et, idéalement,
    seulement quelques cellules.
  140. Nous en sommes clairement loin.
  141. Nous allons faire une petite expérience.

  142. Je vais vous demander à tous
    de jouer et d'imaginer
  143. que vous êtes neurochirurgien.
  144. Vous êtes dans la salle d'opération,
  145. il y a un patient devant vous
  146. et votre tâche est de vous assurer
    que la tumeur est enlevée.
  147. Vous regardez le patient,
  148. la peau et le crâne ont déjà été enlevés,
  149. vous regardez le cerveau.
  150. Tout ce que vous savez de ce patient
  151. est qu'il a une tumeur
    de la taille d'une balle de golf
  152. dans le lobe frontal droit de son cerveau.
  153. C'est à peu près tout.
  154. Vous regardez et, malheureusement,
    tout se ressemble
  155. car le tissu cérébral cancéreux
    et le tissu cérébral sain
  156. ont exactement le même aspect.
  157. Vous utilisez votre pouce,
  158. vous appuyez un peu sur le cerveau
  159. car les tumeurs
    sont un peu plus dures, rigides
  160. et donc vous y allez,
    vous faites un peu comme cela,
  161. la tumeur semble être juste ici.
  162. Puis vous sortez votre scalpel
    et retirez la tumeur,
  163. morceau par morceau.
  164. En extrayant la tumeur,
  165. arrive un point où vous pensez :
  166. « J'ai fini, j'ai tout extrait. »
  167. A ce point-là, si --
  168. jusqu'ici tout semblait assez fou -
  169. vous allez devoir prendre la décision
    la plus difficile de votre vie.
  170. Car vous devez décider
  171. si vous devriez vous arrêter,
    laisser le patient partir,
  172. risquer qu'il reste
    des cellules cancéreuses
  173. que vous n'avez pas vues,
  174. ou vous prenez une marge supplémentaire,
  175. en général 3 cm autour de la tumeur,
  176. pour vous assurer d'avoir tout enlevé.
  177. Ce n'est pas un choix facile

  178. et, malheureusement, c'est la décision
  179. que les neurochirurgiens
    doivent faire chaque jour
  180. avec leurs patients.
  181. Je me souviens avoir parlé
    à des amis au labo et avoir dit :

  182. « Il doit y avoir
    une meilleure façon de faire. »
  183. Pas comme vous dites à un ami
    qu'il doit y avoir une meilleure solution.
  184. Il devait y avoir une meilleure solution.
  185. C'est simplement incroyable.
  186. On est reparti du début.

  187. Souvenez-vous de ces TEP
    dont je vous ai parlé, avec le sucre.
  188. Au lieu d'utiliser des molécules de sucre,
  189. nous avons pensé utiliser
    de petites particules d'or
  190. en les programmant chimiquement.
  191. Les programmer pour chercher
    les cellules cancéreuses.
  192. Ensuite, nous injecterons
    ces particules d'or
  193. par milliards chez les patients,
  194. elles parcourront le corps
  195. et, comme des agents secrets,
  196. iront voir chaque cellule de notre corps,
  197. frapperont à la porte,
  198. et demanderont si elle est
    cancéreuse ou saine.
  199. Si elle est saine, on continue.
  200. Si elle est cancéreuse,
    la particule reste, brille
  201. et nous dit :
    « Regardez-moi, je suis là. »
  202. On pourrait les voir
    grâce à des caméras
  203. inventées au labo.
  204. Si vous voyons cela,
    nous pouvons guider les neurochirurgiens
  205. pour qu'ils enlèvent la tumeur
    sans toucher au cerveau sain.
  206. Nous avons testé cela,
    cela fonctionne bien.
  207. Je vais vous montrer un exemple.

  208. Vous voyez ici
  209. une image du cerveau d'une souris.
  210. Nous avons implanté une tumeur
    dans le cerveau de cette souris.
  211. Cette tumeur grossit,
  212. nous avons demandé à un docteur
  213. d'opérer la souris
    comme si c'était un patient
  214. et d'enlever la tumeur,
    morceau par morceau.
  215. Alors qu'il fait cela,
  216. nous prenons des photos
    pour voir où sont les particules d'or.
  217. Pour commencer,
  218. nous injectons les particules d'or
    dans la souris,
  219. ce que nous allons voir ici tout à gauche,
  220. l'image en bas,
  221. c'est l'image qui montre
    où sont les particules d'or.
  222. Ce qui est bien,
    c'est que les particules d'or
  223. sont arrivées dans la tumeur,
  224. elles brillent et nous disent :
    « Nous sommes là. La tumeur est là. »
  225. Nous pouvons voir la tumeur

  226. mais nous ne la montrons
    pas encore au docteur.
  227. Nous demandons au docteur
    d'enlever la tumeur,
  228. vous verrez qu'il n'a enlevé
    que le premier quart de la tumeur
  229. qui a maintenant disparu.
  230. Le docteur a ensuite enlevé
    le deuxième, le troisième
  231. et il semble qu'il ait tout enlevé.
  232. A ce point-là, le docteur nous dit :
  233. « J'ai fini. Que voulez-vous
    que je fasse ?
  234. Devrais-je laisser cela ainsi
  235. ou devrais-je prendre
    une marge supplémentaire ? »
  236. On lui a dit d'attendre.

  237. On lui a dit :
    « Vous avez oublié ces deux endroits,
  238. plutôt que de prendre des marges autour,
  239. enlevez seulement ces petites zones.
  240. Enlevez-les puis on regardera à nouveau. »
  241. Le docteur les a enlevées et voilà,

  242. le cancer a complètement disparu.
  243. Ce qui est important
  244. n'est pas juste que le cancer
    ait complètement disparu
  245. du cerveau de cette personne
  246. ou de cette souris.
  247. Le plus important
  248. est que nous n'avons pas eu à enlever
    trop de cerveau sain
  249. au cours du processus.
  250. Nous pouvons imaginer un monde
  251. où les docteurs et chirurgiens,
    en enlevant les tumeurs,
  252. savent quoi enlever
  253. et n'ont plus besoin
    d'utiliser leur pouce.
  254. Voici pourquoi il est très important
    d'enlever ces restes de tumeur.

  255. Ces restes de tumeur,
    même si ce ne sont que quelques cellules,
  256. vont grossir et reformer la tumeur,
  257. la tumeur va revenir.
  258. La raison pour laquelle 80% à 90%
  259. des chirurgies du cerveau
    finissent par échouer
  260. est à cause de ces petites marges
    supplémentaires laissées,
  261. ces petits restes de tumeurs
    laissés derrière.
  262. Cela est très bien,

  263. mais ce que je veux partager avec vous
    est ma vision de la direction prise.
  264. Dans mon labo à Stanford,
  265. mes étudiants et moi nous demandons
    ce sur quoi nous devrions travailler.
  266. Je pense que l'imagerie médicale
    se dirige vers
  267. la capacité à regarder
    l'intérieur du corps humain
  268. et à voir toutes ces cellules séparément.
  269. Cette capacité nous permettrait
  270. de détecter des tumeurs
    bien, bien plus tôt,
  271. avant d'avoir 100 millions de cellules,
    afin de pouvoir agir.
  272. La capacité de voir
    toutes ces cellules nous permettrait

  273. de poser des questions pointues.
  274. Au labo, nous arrivons au point
  275. où nous pouvons poser
  276. de vraies questions
    aux cellules cancéreuses,
  277. par exemple, savoir si elles répondent
    au traitement qui leur est donné.
  278. Si elles ne répondent pas,
    nous pourrons l'arrêter immédiatement,
  279. après quelques jours et non trois mois.
  280. Pour des patients comme Ehud
  281. qui prennent des médicaments
    de chimiothérapie très mauvais,
  282. pour qu'ils ne souffrent pas
  283. de ces épouvantables
    effets secondaires des médicaments
  284. alors que ces médicaments
    ne les aident même pas.
  285. Pour être franc,

  286. nous sommes encore loin
    de gagner la guerre contre le cancer,
  287. je suis juste réaliste.
  288. Mais au moins j'ai espoir
  289. que nous devrions pouvoir nous battre
  290. avec de meilleures techniques d'imagerie
  291. afin de ne pas le faire à l'aveuglette.
  292. Merci.

  293. (Applaudissements)