YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← Pour éléver des filles courageuses, encouragez l'aventure

Get Embed Code
41 Languages

Showing Revision 7 created 03/16/2017 by eric vautier.

  1. Enfant, j'étais obsédée
    par le livre Guinness des records
  2. et je voulais établir un record moi-même.
  3. Mais il y avait un petit problème :
  4. je n'avais absolument aucun talent.
  5. J'ai donc décidé d'établir un record
    pour quelque chose
  6. qui ne nécessitait aucune compétence.
  7. J'ai décidé d'établir le record mondial
  8. de quatre pattes.
  9. (Rires)

  10. A l'époque, le record
    était de 20 kilomètres

  11. et, pour une raison ou pour une autre,
    cela me semblait faisable.
  12. (Rires)

  13. J'ai recruté mon amie Anne

  14. et, ensemble, nous avons décidé
    qu'il n'y avait pas besoin d'entraînement.
  15. (Rires)

  16. Le jour de notre tentative de record,

  17. nous avons mis des patins à l'extérieur
    de nos jeans porte-bonheur
  18. et nous sommes parties.
  19. Nous avons immédiatement
    eu des difficultés
  20. car le jean était contre notre peau,
  21. il a commencé à frotter
  22. et bientôt nos genoux étaient abîmés.
  23. Après quelques heures,
  24. il a commencé à pleuvoir.
  25. Puis, Anne a abandonné.
  26. Puis il a fait nuit.
  27. Arrivée là, mes genoux
    saignaient à travers mon jean
  28. et j'avais des hallucinations
    dues au froid,
  29. à la douleur et à la monotonie.
  30. Pour vous donner une idée
    du festival de douleurs subies,
  31. le premier tour de piste du lycée
    a pris 10 minutes.
  32. Le dernier en a pris presque 30.
  33. Après 12 heures,

  34. j'ai arrêté
  35. et j'avais parcouru 13,7 kilomètres.
  36. Je n'avais donc pas atteint
    le record de 20 kilomètres.
  37. Durant des années, j'ai vu cela
    comme un lamentable échec

  38. mais aujourd'hui, je le vois différemment
  39. car en tentant d'établir
    le record du monde,
  40. je faisais trois choses :
  41. je sortais de ma zone de confort,
  42. je faisais appel à ma persévérance
  43. et je trouvais de la confiance en moi
  44. et en mes propres décisions.
  45. Je l'ignorais à l'époque
  46. mais ce ne sont pas
    les attributs de l'échec.
  47. Ce sont les attributs du courage.
  48. En 1989, à l'âge de 26 ans,

  49. je suis devenue pompier à San Francisco
  50. et la quinzième femme
    dans un département de 1 500 hommes.
  51. (Applaudissements)

  52. Vous pouvez l'imaginer, à mon arrivée

  53. il y a eu des doutes
    sur ma capacité à faire le travail.
  54. Même si j'étais une rameuse universitaire
    faisant 1,52 m et 68 kg
  55. et que je pouvais endurer
    12 heures d'intense douleur aux genoux --
  56. (Rires)

  57. je savais que je devais prouver
    ma force, mon aptitude physique.

  58. Un jour, on a reçu un appel pour un feu

  59. et quand mon groupe est arrivé,
  60. des volutes de fumées s'élevaient
    d'un bâtiment au bout d'une allée.
  61. J'étais avec un grand mec appelé Skip.
  62. Il tenait la buse
    et j'étais juste derrière,
  63. c'était un feu typique.
  64. Il y avait de la fumée, il faisait chaud
  65. et, tout à coup,
  66. il y a eu une explosion
  67. et Skip et moi avons été
    envoyés en arrière,
  68. mon masque était de travers
  69. et il y a eu un moment de confusion.
  70. En me relevant,
  71. j'ai cherché la buse
  72. et j'ai fait ce qu'un pompier
    est censé faire :
  73. j'ai avancé,
  74. ouvert l'eau
  75. et j'ai éteint le feu moi-même.
  76. L'explosion avait été causée
    par un chauffe-eau
  77. donc personne n'a été blessé
    et ce n'était pas très grave,
  78. mais après, Skip est venu
    me voir pour me dire :
  79. « Bon boulot, Caroline ! »
  80. d'une voix un peu surprise.
  81. (Rires)

  82. J'étais déconcertée car le feu
    n'avait pas été dur physiquement,

  83. alors pourquoi me regardait-il avec
    ce qui semblait être de l'étonnement ?
  84. Puis c'est devenu clair :
  85. Skip, qui était un mec très sympa
  86. et un excellent pompier,
  87. ne pensait pas seulement que les femmes
    ne pouvaient pas être fortes,
  88. il pensait qu'elles ne pouvaient pas
    être courageuses non plus.
  89. Il n'était pas seul.
  90. Des amis, des connaissances, des inconnus,
  91. hommes et femmes, au cours de ma carrière,
  92. m'ont sans cesse demandé :
  93. « Caroline, tout ce feu, tout ce danger,
  94. n'as-tu pas peur ? »
  95. Je n'ai jamais entendu
    cette question posée à un homme.
  96. Je suis devenue curieuse.
  97. Pourquoi n'attendait-on pas
    de courage de la part des femmes ?
  98. Un début de réponse m'est apparu

  99. quand une amie s'est lamentée
  100. que sa jeune fille
    était une grande peureuse.
  101. J'ai commencé à le remarquer
  102. et oui, sa fille était anxieuse,
  103. mais plus que cela,
    ses parents étaient anxieux.
  104. Quand elle était dehors, ils lui disaient
    des choses commençant par :
  105. « Sois prudente »,
    « Fais attention » ou « Non ».
  106. Mes amis n'étaient pas de mauvais parents.
  107. Ils faisaient juste
    ce que la plupart des parents font :
  108. mettre en garde leur fille
    bien plus que leur fils.
  109. Il y a eu une étude comportant,
    c'est ironique, une rampe de pompier

  110. où les rechercheurs ont vu que les filles
    seraient probablement averties
  111. du risque de la rampe de pompier
    par leur mère et leur père
  112. et, si elles décidaient
    de jouer sur la rampe de pompier,
  113. un parent l'aiderait sûrement.
  114. Mais, et les garçons ?
  115. On les encourageait
    à jouer sur la rampe de pompier
  116. malgré leur éventuelle inquiétude
  117. et souvent les parents offraient
    des conseils pour qu'ils arrivent seuls.
  118. Quel message cela envoie-t-il
    aux garçons et aux filles ?
  119. Que les filles sont fragiles
    et ont plus besoin d'aide,
  120. que les garçons peuvent et devraient
    accomplir les tâches difficiles seuls,
  121. les filles être craintives
  122. et les garçons courageux.
  123. L'ironie de la chose
    est qu'à ce jeune âge,

  124. filles et garçons sont
    très similaires physiquement.
  125. Jusqu'à la puberté,
    les filles sont souvent plus fortes
  126. et plus matures.
  127. Et pourtant les adultes se comportent
  128. comme si les filles étaient plus fragiles,
  129. avaient besoin de plus d'aide,
  130. n'étaient pas autant capables.
  131. Enfants, c'est le message
    que nous absorbons
  132. et c'est le message qui nous imprègent
    alors que nous grandissons.
  133. Nous, les femmes, y croyons,
    les hommes y croient
  134. et devinez quoi ?
  135. En devenant parents, nous passons
    ce message à nos enfants
  136. et ainsi de suite.
  137. J'avais donc ma réponse.

  138. C'est pourquoi on s'attendait
    à ce que les femmes,
  139. même sapeurs-pompiers, aient peur.
  140. C'est pourquoi les femmes
    ont souvent peur.
  141. Je sais que certains ne me croiront pas
    quand je dirai ceci

  142. mais je ne suis pas anti peur.
  143. Je sais que c'est une émotion importante
    qui est là pour nous protéger.
  144. Ce qui pose problème, c'est quand
    la peur est la réaction principale
  145. que nous enseignons
    et encourageons chez les filles
  146. confrontées à quelques chose
    sortant de leur zone de confort.
  147. J'ai été parapentiste
    durant de nombreuses années --

  148. (Applaudissements)

  149. Un parapente est une aile
    ressemblant à un parachute

  150. qui vole très bien,
  151. mais beaucoup de gens
    voient le parapente comme un drap
  152. avec des ficelles.
  153. (Rires)

  154. J'ai passé beaucoup de temps
    au sommet de montagnes

  155. à faire gonfler ce drap,
  156. courir et voler.
  157. Je sais ce que vous pensez.
  158. Vous vous dites
    qu'un peu de peur serait censée.
  159. Vous avez raison.
  160. Je vous assure que j'avais peur.
  161. Au sommet d'une montagne,
  162. attendant que le vent
    soit comme il fallait,
  163. je ressentais aussi
    plein d'autres choses :
  164. de l'exaltation, de la confiance.
  165. Je me savais bonne parapentiste,
  166. je savais les conditions bonnes
    ou je ne serais pas là,
  167. à quel point cela allait être génial
    d'être à 300 mètres dans les airs.
  168. Oui, il y avait de la peur,
  169. mais je la regardais sérieusement,
  170. estimais son importance
  171. puis la remettais à sa place,
  172. ce qui le plus souvent était
  173. derrière mon exaltation, mon anticipation
  174. et ma confiance.
  175. Je ne suis pas anti peur.
  176. Je suis pour le courage.
  177. Je ne dis pas que vos filles
    devraient être sapeurs-pompiers

  178. ou bien parapentistes,
  179. je dis que nous éduquons nos filles
    à être timides, voire impuissantes,
  180. et que cela commence quand
    nous les avertissons de risques physiques.
  181. La peur apprise
    et les expériences non vécues
  182. demeurent quand nous devenons femmes
  183. et se transforment en toutes ces choses
    dont nous voulons nous débarrasser :
  184. notre hésitation à nous exprimer,
  185. notre déférence
    dans le but d'être appréciées
  186. et notre manque de confiance
    en nos propres décisions.
  187. Comment devenir plus courageuses ?

  188. Voici la bonne nouvelle :
  189. le courage s'apprend
  190. et, puisqu'il s'apprend,
  191. il suffit de s'entraîner.
  192. Tout d'abord,
  193. il nous faut respirer profondément
  194. et encourager nos filles
  195. à faire du skateboard,
    à grimper aux arbres
  196. et à escalader cette rampe de pompier.
  197. C'est ce que ma mère a fait.
  198. Elle ne le savait pas à l'époque,
  199. mais les chercheurs ont un nom pour cela,
  200. « le jeu risqué »,
  201. et des études montrent que le jeu risqué
    est très important pour tous les enfants
  202. car cela leur enseigne
    l'évaluation des risques,
  203. la récompense déférée,
  204. la persévérance,
  205. la confiance.
  206. En d'autres mots,
  207. quand les enfants sortent
    et s'entraînent à être courageux,
  208. ils apprennent
    de précieuses leçons de vie.
  209. Deuxièmement, nous devons arrêter
    d'avertir nos filles bon gré, mal gré.

  210. Faites attention
    la prochaine fois que vous dites :
  211. « Attention, tu vas te faire mal »
  212. ou « Ne fais pas ça, c'est dangereux ».
  213. Souvenez-vous que souvent
    ce que vous lui dites,
  214. c'est qu'elle ne devrait pas
    faire d'efforts,
  215. qu'elle n'est pas assez bonne,
  216. qu'elle devrait avoir peur.
  217. Troisièmement,

  218. nous, les femmes, devons commencer
    à nous entraîner au courage.
  219. Nous ne pouvons pas l'enseigner
    à nos filles sans nous l'enseigner.
  220. Il y autre chose :
  221. la peur et l'exaltation
  222. sont très similaires --
  223. les mains qui tremblent,
    le cœur qui s'accélère,
  224. la tension nerveuse
  225. et je parie que pour beaucoup,
  226. la dernière fois que vous croyez
    avoir été mort de peur,
  227. c'était probablement
    surtout de l'exaltation
  228. et vous avez loupé une opportunité.
  229. Entraînez-vous !
  230. Si les filles doivent sortir
    et apprendre à être courageuses,
  231. je sais que les adultes ne veulent pas
    monter sur un hoverboard ou dans un arbre,
  232. nous devrions donc tous nous entraîner
  233. à la maison, au bureau
  234. et même ici en ayant le courage
  235. de parler à quelqu'un que nous admirons.
  236. Finalement, quand votre fille est, disons,

  237. sur son vélo en haut d'une colline
  238. et qu'elle dit avoir
    trop peur de descendre,
  239. guidez-la vers ce courage.
  240. Au final, cette colline
    est peut-être trop pentue
  241. mais elle arrivera à cette conclusion
    via le courage et non la peur.
  242. Il ne s'agit pas de la colline
    qui est juste devant elle.
  243. Il s'agit de la vie qui est devant elle
  244. et qu'elle ait les outils
  245. pour gérer et évaluer
  246. tous les dangers dont
    nous ne pouvons pas la protéger,
  247. tous les défis pour lesquels
    nous ne serons pas là pour la guider,
  248. tout ce à quoi les filles ici,
  249. et à travers le monde,
  250. feront face plus tard.
  251. Au passage,

  252. aujourd'hui, le record de quatre pattes --
  253. (Rires)

  254. est de 56,62 kilomètres

  255. et j'aimerais vraiment
    voir une fille le battre de nouveau.
  256. (Applaudissements)