French subtitles

← Comment je découvre les secrets des textes anciens

Get Embed Code
31 Languages

Showing Revision 52 created 02/22/2017 by eric vautier.

  1. Le 26 janvier 2013,
    un groupe de militants d'Al-Qaïda
  2. est entré dans la ville
    ancienne de Tombouctou,
  3. à la lisière méridionale du Sahara.
  4. Là, ils ont mis le feu
  5. à une bibliothèque médiévale
    de 30 000 manuscrits
  6. écrits en arabe
    et en plusieurs langues d'Afrique,
  7. traitant de sujets allant
    de l'astronomie à la géographie,
  8. de l'histoire à la médecine,
  9. y compris un livre où figure,
    probablement, le premier traitement
  10. du dysfonctionnement
    érectile chez l'homme.
  11. Inconnue en Occident,
  12. c'était la somme de la sagesse
    d'un continent tout entier,
  13. la voix de l'Afrique à une période où
    on pensait que l'Afrique n'en avait pas.
  14. Le maire de Bamako,
    témoin de l'événement,
  15. a qualifié cet autodafé
  16. de « crime contre
    le patrimoine culturel mondial ».
  17. Et il avait raison.
  18. Ou il aurait eu raison,
    s'il n'avait pas été en train de mentir.
  19. En réalité, juste avant l'incendie,

  20. des érudits africains avaient rassemblé
    un ensemble aléatoire de vieux livres
  21. et les avaient laissés
    à la merci des terroristes.
  22. À présent, la collection demeure cachée
    à Bamako, la capitale du Mali,
  23. en train de pourrir
    à cause de l'humidité.
  24. Ce qui fut sauvé par ruse est,
    à présent, de nouveau menacé,
  25. cette fois en raison du climat.
  26. Mais l'Afrique et les coins
    les plus reculés du monde

  27. ne sont pas les seuls
    ni les principaux endroits,
  28. où des manuscrits qui pourraient
    changer l'histoire de la culture mondiale
  29. sont menacés.
  30. Il y a plusieurs années,
    j'ai réalisé un sondage
  31. auprès des bibliothèques
    académiques en Europe
  32. et j'ai découvert, qu'au minimum,
  33. il y avait 60 000 manuscrits
    datant d'avant 1500
  34. illisibles à cause de dégâts dus à l'eau,
  35. de la décoloration, des moisissures
    et des réactifs chimiques.
  36. Le nombre réel est certainement
    plus proche du double
  37. et ce serait sans compter
  38. les manuscrits de la Renaissance,
    les manuscrits modernes
  39. et les objets du patrimoine culturel
    telles que les cartes.
  40. Et s'il y avait une technologie

  41. qui était en mesure de restaurer
    ces travaux perdus et inconnus ?
  42. Imaginez, à l'échelle du monde,
  43. comment un trésor de centaines de milliers
    de textes auparavant méconnus
  44. pourrait transformer radicalement
  45. notre connaissance du passé.
  46. Imaginez combien de classiques
    méconnus on pourrait découvrir,
  47. qui renouvelleraient les règles
    de la littérature, de l'histoire,
  48. de la philosophie, de la musique.
  49. Ou de façon plus provocante,
  50. qui changeraient
    nos identités culturelles,
  51. bâtiraient de nouveaux ponts
    entre les gens et la culture.
  52. Ce sont ces questions
    qui m'ont transformé,
  53. moi, spécialiste du médiéval,
    lecteur de textes,
  54. en un chercheur en textes.
  55. Qu'il est insatisfaisant
    ce mot « lecteur » !

  56. Pour moi, il évoque
    des images de passivité,
  57. de quelqu'un assis
    paresseusement dans un fauteuil,
  58. attendant que le savoir arrive à lui
  59. dans un petit colis bien propre.
  60. C'est tellement mieux
    d'être un acteur du passé,
  61. un aventurier dans un pays
    non encore découvert,
  62. à la recherche de textes cachés.
  63. En tant qu'universitaire,
    j'étais un pur lecteur.
  64. Je lisais et enseignais
    les mêmes classiques
  65. que les gens avaient lus et enseignés
    pendant des centaines d'années :
  66. Virgile, Ovide, Chaucer, Pétrarque...
  67. Avec chaque article universitaire
    que je publiais,
  68. j'ajoutais à la connaissance humaine
  69. des fragments
    de plus en plus insignifiants.
  70. Ce que je voulais être :
  71. un archéologue du passé,
  72. un découvreur de littérature,
  73. un Indiana Jones sans le fouet,
  74. ou, en fait, avec le fouet !
  75. (Rires)

  76. Pas juste pour moi,

  77. mais également pour mes étudiants.
  78. Résultat : Il y a six ans,
    j'ai réorienté ma carrière.

  79. A ce moment-là, je travaillais
    sur « Les échecs amoureux »,
  80. le dernier des longs poèmes majeurs
    du Moyen Âge européen
  81. à n'avoir jamais été édité.
  82. Et il ne l'avait pas été car il n'existait
    qu'un unique manuscrit,
  83. tellement endommagé
  84. pendant le bombardement de Dresde,
    durant la 2ème guerre mondiale,
  85. que des générations d'experts
    l'avaient déclaré perdu.
  86. Pendant cinq ans, j'avais travaillé
    avec une lampe à ultraviolets,
  87. essayant de révéler
    des traces des écritures
  88. et avais été aussi loin que la technologie
    de l'époque me le permettait.
  89. J'ai donc fait ce que
    beaucoup de gens font :

  90. j'ai utilisé Internet
  91. et j'y ai appris comment
    l'imagerie multispectrale
  92. avait permis de récupérer
  93. deux traités perdus
    du célèbre mathématicien grec Archimède
  94. à partir d'un palimpseste du XIIIe siècle.
  95. Un palimpseste est un manuscrit effacé
    sur lequel on a réécrit.
  96. Et alors, subitement,

  97. j'ai décidé d'écrire
    au chef de l'équipe imagerie
  98. du projet sur le palimpseste d'Archimède,
  99. le professeur Roger Easton,
  100. avec un plan et une requête.
  101. Et à ma grande surprise, il a répondu.
  102. Avec son aide,
  103. j'ai obtenu une subvention
    du gouvernement américain,
  104. pour construire un labo transportable
    d'imagerie multispectrale.
  105. Et grâce à ce labo,
  106. j'ai transformé un torchon
    délavé et calciné
  107. en un nouveau classique médiéval.
  108. Comment l'imagerie
    multispectrale fonctionne-t-elle ?

  109. L'idée derrière l'imagerie multispectrale
  110. est celle que quelqu'un de familiarisé
  111. avec les jumelles de vision nocturne,
    va immédiatement concevoir :
  112. le spectre de la lumière visible
  113. est seulement une minuscule
    fraction de ce qui existe.
  114. Idem pour l'écriture invisible.
  115. Notre système utilise
    12 longueurs d'onde de lumière,
  116. entre l'ultraviolet et l'infrarouge.
  117. On éclaire le manuscrit par le dessus
  118. à l'aide de rangées de LEDs
  119. et une autre lampe multispectrale
  120. qui éclaire à travers
    chaque page du manuscrit.
  121. Jusqu'à 35 images par séquence,
  122. par page, sont capturées de cette façon,
  123. avec un appareil photo numérique
    haute résolution
  124. équipé d'une lentille en quartz.
  125. Il en existe à peu près
    cinq dans le monde.
  126. Et une fois qu'on a capturé ces images,
  127. on les analyse à l'aide
    d'algorithmes statistiques
  128. pour encore améliorer leur précision,
  129. à l'aide d'un logiciel
  130. conçu à l'origine
    pour des images satellites
  131. et utilisé par des spécialistes
    en géomatique
  132. ou encore la CIA.
  133. Les résultats peuvent être spectaculaires.

  134. Vous savez peut-être
  135. ce qui a été fait
    sur les manuscrits de la mer Morte
  136. qui se transforment lentement en gélatine.
  137. Avec l'infrarouge, nous avons pu lire
    même les endroits les plus sombres
  138. des manuscrits de la mer Morte.
  139. Vous ignorez peut-être
  140. que d'autres textes bibliques
    sont en danger.
  141. Ceci, par exemple,

  142. est une page d'un manuscrit,
    que nous avons numérisé
  143. et qui est probablement
  144. la bible chrétienne
    la plus précieuse au monde.
  145. Le Codex Vercellensis
  146. est la plus ancienne traduction
    des évangiles en latin
  147. et il date de la première
    moitié du IVe siècle.
  148. C'est ce que nous avons de plus proche
  149. de la bible des débuts de la chrétienté,
  150. sous l'empereur Constantin,
  151. aussi de l'époque
    du Concile de Nicée,
  152. lorsqu'on s'est mis d'accord sur
    les dogmes fondamentaux du christianisme.
  153. Ce manuscrit, malheureusement,
    a été sérieusement endommagé
  154. et il l'a été car, pendant des siècles,
  155. il a été utilisé
  156. pour prêter serment
    durant les cérémonies à l'église.
  157. En fait, cette salissure violette
    dans le coin supérieur gauche,
  158. est due à Aspergillus,
  159. un champignon trouvé
  160. sur les mains non lavées
    des personnes atteintes de tuberculose.
  161. Notre imagerie m'a permis
  162. de faire la première transcription
    de ce manuscrit
  163. jamais faite depuis 250 ans.
  164. Avoir un labo transportable pour se rendre
    là où les collections se trouvent,

  165. n'est, pourtant,
    qu'une partie de la solution.
  166. La technologie est coûteuse et très rare
  167. et les compétences de capture,
    de traitement des images sont ésotériques.
  168. Ainsi, organiser le sauvetage
    d'un document est hors de portée
  169. de la plupart des chercheurs,
    sauf ceux des instituts les plus riches.
  170. C'est pourquoi j'ai fondé
    le projet Lazarus.
  171. Une initiative à but non lucratif
  172. qui met l'imagerie multispectrale
    à disposition des chercheurs
  173. et petites institutions
    à un prix minime ou gratuitement.
  174. Durant les cinq années passées,
  175. notre équipe composée
    d'experts en imagerie,
  176. de chercheurs et d'étudiants,
  177. s'est déplacée dans sept pays différents
  178. et a traité quelques-uns
    des manuscrits endommagés
  179. les plus précieux au monde,
  180. dont le Livre de Verceil,
    le livre anglais le plus ancien,
  181. le Livre noir de Carmarthen,
    le plus ancien livre gallois,
  182. et quelques-uns des premiers
    et plus précieux évangiles
  183. qui se trouvent actuellement
    dans l'ancienne Géorgie soviétique.
  184. Donc, l'imagerie spectrale
    peut ressusciter les textes perdus.

  185. De façon plus subtile,
  186. elle peut aussi reconstituer
    une autre histoire derrière chaque objet,
  187. l'histoire de comment, quand
    et par qui un texte a été créé
  188. et, quelquefois,
  189. à quoi l'auteur pensait
    au moment où il a écrit.
  190. Prenez, par exemple,
  191. l'ébauche de la Déclaration
    d'Indépendance,
  192. écrite par Thomas Jefferson,
    que mes collègues avaient numérisée,
  193. il y a quelque années,
    à la bibliothèque du Congrès.
  194. Les curateurs avaient remarqué
  195. que dans tout le manuscrit,
    un mot avait été rayé et réécrit.
  196. Le mot réécrit était « citoyens ».
  197. Peut-être devinez-vous
    le mot qui a été effacé.
  198. « Sujets ».
  199. Nous avons là, Mesdames et Messieurs,
    la démocratie américaine
  200. en train d'évoluer sous la main
    de Thomas Jefferson.
  201. Vous avez aussi l'exemple
    de carte de 1491 de Martellus,

  202. que nous avons numérisée
    à bibliothèque Beinecke de Yale.
  203. C'est probablement cette carte
    que C. Colomb a consulté
  204. avant de partir vers le Nouveau Monde
  205. et qui lui donna une idée
    de ce à quoi ressemblait l'Asie
  206. ou encore où se trouvait le Japon.
  207. Le problème avec cette carte,
    c'est que ses encres et ses pigments
  208. s'étaient tant détériorés au fil du temps
  209. que cette carte large de plus de 2 mètres
  210. donnait du monde
    l'image d'un désert immense.
  211. Jusqu'à présent,
    nous n'avions qu'une vague idée
  212. de ce que C. Colomb savait du monde
  213. et comment étaient représentées
    les cultures du monde.
  214. La légende principale de la carte
    était entièrement illisible
  215. sous une lumière normale.
  216. Les ultraviolets
    n'apportaient presque rien.
  217. La lumière multispectrale
    nous a tout montré.
  218. En Asie,
  219. nous avons découvert des monstres
    avec des oreilles si grandes
  220. qu'elles recouvraient le corps
    tout entier de la créature.
  221. En Afrique,
  222. un serpent qui pouvait faire fumer le sol.
  223. Telle la lumière des étoiles
    qui nous montre
  224. à quoi ressemblait l'univers
    dans un passé lointain,
  225. la lumière multispectrale nous ramène
  226. aux premiers balbutiements
    de la conception d'un objet.
  227. À travers ce prisme, on découvre
    les erreurs, les changements d'avis,
  228. les naïvetés, les pensées non censurées,
  229. les imperfections de l’imagination humaine
  230. qui rendent ces objets vénérés
    et leurs auteurs plus réels
  231. et font en sorte que l'histoire
    soit plus proche de nous.
  232. Qu'en est-il du futur ?

  233. Le passé regorge
    d'énormément de choses
  234. et il y a très peu de personnes
    ayant les compétences pour les sauver
  235. avant que ces objets
  236. ne disparaissent à jamais.
  237. C'est pourquoi j'ai commencé à enseigner
  238. cette nouvelle discipline hybride,
    la « recherche en textes ».
  239. Elle englobe les compétences
    traditionnelles
  240. des experts en littérature :
  241. la capacité à lire les langues
    et écritures anciennes,
  242. la connaissance de comment les textes
    sont faits pour les situer et dater
  243. avec les nouvelles techniques
    telles que l'imagerie,
  244. la chimie des encres et pigments,
  245. la reconnaissance optique
    de caractères assistée par ordinateur.
  246. L'année dernière,
    un étudiant de ma classe,

  247. en première année,
  248. avec une formation
    en latin et en grec,
  249. faisait un traitement d'image
    d'un palimpseste
  250. que nous avions photographié
    dans une bibliothèque célèbre à Rome.
  251. Alors qu'il travaillait,
    une toute petite écriture en grec
  252. commença à apparaître
    derrière le texte.
  253. Tout le monde se rassembla,
  254. et il lut une ligne d'un travail perdu
  255. du dramaturge comique grec Ménandre.
  256. C'était la première fois
    depuis bien plus de mille ans
  257. que ces mots étaient
    prononcés de vive voix.
  258. A ce moment-là,
    il devint un érudit.
  259. Mesdames et Messieurs,
    ceci est le futur du passé.

  260. Merci beaucoup.

  261. (Applaudissements)