French subtitles

← Pourquoi nous avons besoin de parcs nationaux - Elyse Cox

Get Embed Code
26 Languages

Showing Revision 4 created 10/12/2020 by eric vautier.

  1. En 1903, le président des États-Unis
  2. a fait un voyage de camping de trois jours
    dans la vallée de Yosemite en Californie.
  3. Le président Theodore Roosevelt a dormi
    dans un bosquet de séquoias imposants,
  4. campé sous une tempête de neige et passé
    des heures à parler autour du feu de camp
  5. avec son hôte et guide,
    le défenseur de l'environnement John Muir.
  6. Roosevelt aimait le plein air,
  7. mais Muir l'avait invité là-bas
    pour plus que du camping :
  8. Yosemite était en danger.
  9. Bien que Yosemite soit devenu
    une terre protégée en 1864,

  10. la vallée était toujours en danger
    de surdéveloppement en 1903.
  11. C'était au cœur d'un longue lutte
    pour mettre de côté les terres
  12. pour la préservation et l'usage public —
  13. deux objectifs bien plus faciles
    à dire qu'à faire.
  14. La bataille pour Yosemite a commencé
    avec la ruée vers l'or de 1849,

  15. quand les mineurs ont afflué vers l'ouest,
    à la recherche d'or dans la Sierra Nevada.
  16. En 1851, une milice agréée par l'État,
  17. a chassé la tribu Ahwahneechee
    de la vallée de Yosemite.
  18. Ceux qui ont réussi à revenir ont vu
    des colons blancs revendiquer la terre,
  19. abattre des séquoias géants,
    et construire des hôtels et des saloons.
  20. En réponse, un petit groupe
    de Californiens inquiets

  21. a demandé au sénateur John Conness
    de protéger la vallée des intérêts privés.
  22. En 1864, le Congrès a adopté
    le projet de loi de Conness,
  23. accordant la vallée de Yosemite
    à l'État de Californie.
  24. Pour la première fois, l’État fédéral
    plaçait la terre sous protection publique.
  25. Mais la gestion de ces terres est restée
    une question ouverte,
  26. qui allait devenir encore plus compliquée
  27. à mesure que davantage de terres étaient
    soumises à une protection similaire.
  28. Sept ans plus tard,
    le géologue Ferdinand Hayden

  29. a mené une expédition
    sur le plateau de Yellowstone,
  30. où des tribus amérindiennes pratiquaient
    des cérémonies, la chasse et le commerce.
  31. Les scientifiques et les artistes
    de l'expédition ont décrit
  32. des geysers spectaculaires
    et des sources chaudes,
  33. suscitant un large soutien pour placer
    Yellowstone sous la protection de l’État —
  34. et restreindre l’accès
    des autochtones à la terre.
  35. Mais contrairement à Yosemite, Yellowstone
    ne pouvait pas être accordé à un État —
  36. il faisait partie de trois territoires
    qui n'étaient pas encore des États.
  37. À la place, le Congrès a placé Yellowstone
    sous la tutelle fédérale en 1872,
  38. créant le premier véritable
    parc national au monde.
  39. Au cours de sa présidence,
    Roosevelt a joué un rôle déterminant

  40. dans l'expansion des terres
    sous protection publique.
  41. En 1916, il y avait
    quinze parcs nationaux.
  42. Mais le problème de la gestion
    est resté non résolu
  43. et l'entretien du parc
    a été géré de manière hasardeuse
  44. par plusieurs ministères.
  45. Des tâches simples comme la construction
    des routes et l'embauche de personnel
  46. nécessitaient des manœuvres
    bureaucratiques inefficaces.
  47. Aucun ministère n'avait fixé
    de règles de conduite dans le parc,
  48. alors les chasseurs ont tué la faune
    du parc, le bétail surpâturait les champs
  49. et les visiteurs vandalisaient
    les points de repère.
  50. La solution est venue du Canada,

  51. qui avait un service de parc
    centralisé très efficace.
  52. En 1916, les États-Unis ont créé
    le Service des parcs nationaux
  53. basé sur ce modèle.
  54. À ce jour, la mission du Service
    des parcs comprend deux objectifs
  55. parfois contradictoires :
  56. conserver les parcs pour l'avenir
  57. et permettre au public d'en profiter.
  58. C’est un équilibre délicat : les routes,
    les sentiers et les infrastructures
  59. rendent les parcs accessibles aux
    visiteurs, mais modifient aussi le paysage
  60. tandis que les visiteurs peuvent
    contribuer à polluer, éroder
  61. et endommager des écosystèmes fragiles.
  62. L'histoire même de la conservation peut
    également contredire cette mission.
  63. De nombreux parcs n'étaient pas,
    à leur fondation,
  64. une nature sauvage inhabitée
    devenue la norme de leur préservation.
  65. À la place, beaucoup étaient des foyers ou
    des lieux de culte pour les Amérindiens,
  66. qui ont perdu l'accès à ces terres
    au nom de l'utilité publique.
  67. Il y a peu seulement,
    le Service des parcs nationaux
  68. a commencé à tenir compte de
    cet héritage et à recruter des Amérindiens
  69. dans la gestion du parc.
  70. Autour du monde, les communautés
    autochtones jouent un rôle crucial
  71. dans la gestion
    et la préservation des terres.
  72. Aujourd'hui, il y a des milliers
    de parcs nationaux dans le monde

  73. et chacun doit trouver l'équilibre entre
    ouverture au public, histoire et écologie.
  74. Les parcs en Nouvelle-Zélande, en Islande,
    en Australie et en Afrique du Sud
  75. ont connu une grave érosion alors que le
    nombre de visiteurs montait en flèche.
  76. Certains, comme le parc national de
    Mu Ko Similan en Thaïlande,
  77. ont fermé des zones entières
    pour que l'écosystème se rétablisse.
  78. Les parcs nationaux ont préservé
    des paysages irremplaçables

  79. pour les générations futures.
  80. Ils nous obligent aussi à prendre en
    compte des questions difficiles :
  81. quelles sont nos responsabilités
    envers cette planète et l'humanité ?