French subtítols

← Science Today: Comment étudions-nous le virus Zika ? | California Academy of Sciences

Obtén el codi d'incrustació
15 llengües

Showing Revision 5 created 04/05/2020 by Michel Smits.

  1. Comment étudions-nous le virus Zika ?
  2. ♪[Musique]♪
  3. Nous procédons au séquençage
    des virus Zika, ici dans mon laboratoire,
  4. pour comprendre s'ils sont différents
    des virus Zika qui ont précédé.
  5. Mon rôle est de voir comment
    le génome du virus évolue au fil du temps,
  6. et comment il pourrait s'adapter
    aux nouvelles régions géographiques,
  7. aux populations humaines
    et même aux populations de moustiques.
  8. Nous pouvons utiliser le génotype,
    ou la signature génétique, des virus
  9. pour savoir à quels virus ils sont
    le plus étroitement apparentés.
  10. Si nous disposons de tous
    ces embranchements classés
  11. par lieu et par époque,
  12. cela nous aide à remonter
    le parcours du virus,
  13. et nous arrivons aussi à mieux comprendre
    si le virus évolue à travers ce parcours.
  14. Nous savons que le virus Zika existe
    depuis la fin des années 40,
  15. début des années 50,
  16. depuis sa première détection en Afrique.
  17. Et il a circulé à un rythme très faible,
  18. touchant peut-être 10 à 15 personnes.
  19. Ce phénomène n'a
    vraiment pris de l'ampleur
  20. que lorsqu'il a été introduit dans
    la nation océanienne de Yap en 2007.
  21. Ces virus ont réellement
    touché plus de personnes,
  22. puis ils se sont propagés
    en Polynésie française
  23. et ont été détectés en 2013.
  24. Nous avons découvert
    que les virus présents au Brésil
  25. provenaient en gros des mêmes virus
    que ceux trouvés en Polynésie française,
  26. et que, depuis qu'ils se sont
    propagés à partir du Brésil,
  27. c'est un peu un méli-mélo.
    Ils se sont répandus si rapidement.
  28. Les virus qui ont précédé
    les virus du Brésil,
  29. les virus de Polynésie française
    et même les virus de Yap
  30. viennent d'Afrique.
  31. Ils sont un peu différents.
  32. Nous ignorons le sens de ces différences.
  33. Nous ne savons pas si
    les mutations génétiques
  34. qui séparent ces virus africains
  35. expliquent la rapidité avec
    laquelle le virus s'est propagé.
  36. Voilà donc le genre de travail que
    mon laboratoire et d'autres effectuent,
  37. en se demandant comment
    les virus ont évolué
  38. quelle pourrait être le secret
    de leur véritable essor
  39. au sein des populations humaines
  40. et auprès des populations vivant
    au contact des moustiques.
  41. Sous-titres soumis par
    la communauté Amara.org