French subtítols

← Médecine en Transformation : La Science Psychédelique (Mini-Documentaire, 2013 ) Traduction française : MARION FAGEOL BOURUMEAU LaPlumeDeMelusine@artlover.com

Obtén el codi d'incrustació
17 llengües

Subtitles translated from anglès Showing Revision 5 created 02/09/2014 by Blue Melusine.

  1. MEDECINE EN TRANSFORMATION

    "Toutes les vérités sont faciles à comprendre
    une fois découvertes; encore faut-il les découvrir." (Galilée)
  2. A cause de la longue interruption
    de la recherche sur les psychédéliques,
    nous avons encore beaucoup à apprendre

  3. sur la façon de les utiliser pour aider les gens.
    Actuellement, la tendance s'inverse
  4. et on regarde ces substances d'un oeil nouveau.
    On leur trouve beaucoup d'avantages :
  5. elles génèrent des expériences mystiques,
    aident à soulager l'angoisse de mort
    chez les personnes en fin de vie,
  6. améliorent le traitement des addictions
    ou de la dépression. Scientifiquement,
  7. Il nous reste encore beaucoup à explorer
    concernant ces utilisations potentielles.
    Et ça en vaut vraiment la peine.
  8. La recherche commence à porter ses fruits,

  9. non seulement en nous permettant de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau
    et de la conscience,
  10. mais aussi, et c'est encore plus important,
    en termes d'applications cliniques.
  11. S'il y a bien un champ, un domaine,
    que nous devrions apprendre à maîtriser,

  12. c'est celui de l'exploration de notre propre
    conscience individuelle.
  13. C'est la première fois que je participe à une conférence sur la science psychédélique.
    Une sacrée expérience !

  14. Il y a une foule de gens ici. J'adore le fait que
    des profs d'université se mélangent
  15. avec des gens que j'ai pu croiser dans un festival de musique ! Ils sont tous là, au même endroit,
    au même moment.
  16. C'est la première fois que j'assiste à
    une conférence du MAPS.

  17. Je m'intéresse beaucoup à la recherche
    sur les psychédéliques.
  18. Il y a un désir partagé d'accomplir
    quelque chose de positif.

  19. Les gens ici consacrent toute leur vie à faire
    quelque chose de bien,
  20. ils y sont férocement déterminés.
    Qu'ils viennent ici rencontrer d'autres personnes
  21. et en apprendre davantage, va dans cette direction.
    On voit beaucoup de sourires,
  22. beaucoup de gens pleins de gentillesse
    et d'intelligence.
  23. Je suis très impressionnée, vraiment frappée
    par la profondeur

  24. et l'ampleur de la recherche
    qui se met en place.
  25. Il y a un véritable engagement à mener une recherche légitime selon la méthode scientifique,

  26. les chercheurs sont extrêmement prudents
    et font très attention
  27. aux personnes qu'ils sélectionnent pour être leur sujets de recherche. C'est vraiment important.
  28. Cette conférence est la plus grosse
    que nous ayions jamais organisée.

  29. Si la conférence a été un tel succès,
    c'est par ce qu'elle a réussi
    à rassembler la communauté.
  30. C'est toujours formidable de voir l'évolution et l'augmentation du public qui vient suivre l'aventure,

  31. d'être témoin d'un tel changement,
    d'une telle croissance.
  32. On a profité de l'occasion pour favoriser au maximum les échanges entre les gens.

  33. On a donc organisé plus d'espaces,
    plus de temps pour cela.
  34. Par exemple, le forum ici est ouvert
    jusqu'à 2 heures du matin,
  35. donc les gens ont le temps de se rencontrer
    et de se parler.
  36. C'est fou, tous les trucs fantastiques
    qui se passent ici.

  37. Je m'intéresse tout particulièrement
    à la santé mentale et aux addictions;

  38. ici je trouve beaucoup d'informations sur ces sujets.
  39. Bill Wilson, le fondateur des Alcooliques Anonymes,
    a fait d'importantes recherches ainsi que des expérimentations personnelles avec le LSD,

  40. bien après être devenu sobre, dans les années 50.
    Il était convaincu que le LSD pouvait aider
  41. les alcooliques à vivre l'expérience spirituelle qui est un passage crucial du programme en 12 étapes.
  42. En ce moment, je contribue à la finalisation
    d'une étude pilote

  43. sur le sevrage tabagique grâce à la psilocybine
  44. combinée à de la thérapie cognitivo-comportementale.
  45. L'approche de Hopkins est une réussite,
    en ce qu'elle conjugue la présence d'une équipe
    de chercheurs dévoués

  46. avec un système de soutien très complet,
    et des sessions sous psilocybine.
  47. Aucune de ces trois composantes ne serait aussi efficace si elle était utilisée seule.
    Les vérités sont rendues plus accessibles,
  48. les problèmes gagnent en transparence
    et deviennent gérables,
    les besoins liés au style de vie se révèlent évidents.
  49. L'individu peut alors se déployer.
  50. Pour l'instant, nos résultats d'étude tabagique démontrent que la psilocybine peut être très utile

  51. pour aider les gens à arrêter de fumer.
    Alors, pourquoi ce ne serait pas
    un sujet de recherche valable?
  52. Ce ne sont pas juste des drogues récréatives,
    mais bien des outils thérapeutiques et spirituels

  53. qui sont utilisés depuis des milliers d'années.
  54. La cérémonie traditionnelle de l'Ayahuasca permet une modification rapide du cerveau limbique,

  55. avec pour résultat une profonde guérison, probablement liée en partie aux
    changements épigénétiques
  56. dans le système limbique, dans les structures
    qui lui sont reliées, et au-delà.
  57. Les psychédéliques ne sont qu'un moyen d'atteindre un certain état d'esprit
    accessible par d'autres chemins;

  58. cependant, ces autres chemins ne sont pas forcément possibles pour tous,
  59. en particulier pour les gens souffrant d'addictions sévères ou de graves pathologies mentales.
    Demander à de telles personnes
  60. de s'asseoir en méditation aussi longtemps qu'il le faudra pour atteindre cet état, n'est pas réaliste.
  61. Les psychédéliques leur offrent donc une aide plus adaptée pour leur permettre le changement de perspective dont elles ont besoin
  62. afin qu'elles puissent réviser leur rapport à la vie
    et être capables d'avancer.
  63. La médecine conventionnelle est une perspective spécifique, qui a beaucoup à offrir,

  64. dans le traitement des affections chroniques ou aigues; mais elle échoue aussi gravement
  65. à comprendre les êtres humains,
    à trouver comment encourager la guérison
    depuis l'intérieur chez un être humain.
  66. On y sépare l'esprit du corps. On n'y est pas bon du tout pour guérir les pathologies chroniques.
  67. Et si on ne peut pas les extraire, les brûler
    ou les tuer chimiquement,
  68. alors on ne sait pas du tout quoi en faire.
    Avec les médecines alternatives,
    il y a un problème de langage.
  69. La première question à se poser, c'est :
    "alternatives à quoi?"
    En effet, quand on parle de médecines alternatives,
  70. ou de "médecines complémentaires", on part du principe que la médecine conventionnelle
  71. est la seule façon valide, acceptable, de soigner,
    et que tout le reste n'est qu'une option secondaire.
  72. Alors qu'en fait, c'est bien plus compliqué que ça.
  73. Ma passion consiste à recadrer
    le débat autour des psychédéliques

  74. et à encourager les gens, surtout les jeunes,
    à devenir capables de parler
  75. avec clarté et conviction de ce qui se passe actuellement avec les psychédéliques.
  76. La Société Psychédélique de San Francisco (SSDP) est une organisation que nous avons créée

  77. il y a plus d'un an et demi. Notre première rencontre a d'ailleurs eu lieu à une conférence du MAPS,
  78. où il y avait à peine 30 personnes,
    alors qu'aujourd'hui il y en a plus de 4000
  79. réparties dans nos différents réseaux sociaux.
    Nous organisons des conférences,
    des projections de films, des débats,
  80. pour rassembler les gens afin d'échanger
    au sujet des psychédéliques
    dans un contexte plus pédagogique.
  81. La SSDP est un réseau international d'étudiants
    qui combattent la guerre anti-drogues

  82. car elle est contre-productive.
    La SSDP s'emploie à rendre ses jeunes membres
  83. capables d'investir le paysage politique, afin qu'ils prônent les alternatives sensées à la prohibition.
  84. En cas d'overdose d'alcool ou de drogues,
    les étudiants hésitent à prévenir la police
  85. ou les secours, parce qu'ils ont peur que leur ami(e)
    ait ensuite des problèmes ou soit arrêté(e)
  86. ou viré(e) de l'école, ou bien que cela leur arrive à eux-mêmes. Donc nous prônons plutôt
    une politique du Bon Samaritain,
  87. une amnistie médicale, une stratégie globale qui permette d'en finir avec ce facteur hésitation
  88. en supprimant les sanctions, notamment scolaires, associées à ces appels à l'aide.
  89. Actuellement je suis à la recherche d'un ethnobotaniste ou d'un anthropologue

  90. qui soit familier avec la science des psychédéliques et puisse en présenter les dernières avancées
  91. lors de la conférence sur ce thème,
    pour informer les gens qui n'ont jamais
    entendu parler d'Ayahuasca auparavant
  92. et les introduire à ce monde fascinant
    d'une autre culture,
  93. avec ses différents rituels tribaux, sa connaissance...
  94. Il est important que la recherche sur les psychédéliques soit reconnue légalement.
    Nous avons le sentiment grandissant que peut-être,

  95. nous allons réussir à percer, que notre culture [occidentale] pourrait faire ça de bien.
  96. L'art est vraiment le seul moyen que nous ayions à notre disposition pour donner une forme
    à l'expérience des royaumes visionnaires,

  97. afin de la partager. Impossible d'enregistrer nos visions ou d'amener une caméra dans ces mondes!
  98. Donc nous dépendons des artistes visionnaires,
    des artistes qui ont choisi
  99. ce chemin créatif étrange et particulier.
  100. Certains entr'aperçoivent... une vérité spirituelle,
    et la rendent accessible à tous,

  101. quelles que soient les différences de langue ou d'éducation. Avec la légalisation d'un usage des psychédéliques à grande échelle,
  102. avec assez d'ouverture d'esprit dans le domaine de la psychologie, l'émergence d'une solution humaine, pacifique, définitive, est possible.
  103. En tout cas, c'est ce qui nous motive comme perspective dans nos recherches,
  104. et dans notre détermination à leur donner un cadre légitime et scientifique. C'est très important,
    sinon Marlboro rachètera tout
  105. et tout le reste sera détruit.
    Il nous faut obtenir cette légalisation.
  106. Pour moi, la création du MAPS a été assez stupéfiante; mener un tel projet à bien

  107. implique de reconnaître que le système
    n'est pas entièrement corrompu,
    que d'autres voies restent possibles...
  108. Il a fallu admettre que tout ceci était bien digne d'intérêt. Mais je n'étais pas sûr du tout que ça puisse marcher un jour.
  109. Tout ce que je savais, c'est que ça valait la peine de se battre pour ça. Je ne soupçonnais pas
  110. qu'on organiserait des rencontres au Pentagone,
    qu'on travaillerait si tôt avec les vétérans,
  111. qu'on puisse mener des recherches sur le LSD,
    la MDMA, l'ibogaïne, l'Ayahuasca,
  112. et les publier dans des revues ! Ni qu'autant de gens viendraient à nos conférences...
  113. Je n'avais pas saisi l'ampleur des défis à relever.
    En même temps, les outils continuent de se développer.
  114. En ce qui concerne le débat public
    sur le potentiel bénéfique des substances psychoactives et psychédéliques,

  115. notre but n'est pas d'évangéliser
    ou de convaincre qui que ce soit.
  116. Il ne s'agit pas d'une cause à défendre.
    Simplement d'un mode d'action qui a un potentiel énorme pour aider beaucoup de gens.
  117. Il nous faut donc fournir les preuves de cette affirmation avec sérieux et humilité, en s'attendant
  118. à ce que certaines personnes y adhèrent,
    tandis que d'autres, non.
    De même, il nous faut être clairs
  119. sur le fait qu'il ne s'agit pas d'une panacée,
    que nous ne prétendons pas offrir une solution universelle aux problèmes mondiaux
  120. ni la guérison de tous les malades de la planète.
    L'idée, c'est de dire :
  121. "Voici une méthode qui a fait l'objet de nombreuses recherches, d'une longue expérimentation humaine,
  122. qui a prouvé qu'elle était source de transformation
    et de guérison pour énormément de gens.
    Alors pourquoi ne pas en parler?"
  123. Réformer la politique globale en matière de drogue,
    de façon à ce qu'elle se fonde désormais
    sur la preuve scientifique

  124. plutôt que sur l'idéologie et la panique,
    est absolument fondamental
    pour le bien-être de l'humanité.
  125. Traduction française ~ French subtitling :

    MARION FAGEOL BOURUMEAU

    LaPlumeDeMelusine@artlover.com