French subtítols

← Pourquoi militer pour la lutte contre le changement climatique

Obtén el codi d'incrustació
33 llengües

Showing Revision 46 created 12/28/2019 by eric vautier.

  1. Je n'ai jamais envisagé
    de devenir militante pour le climat.
  2. Mais les choses ont changé.
  3. Et maintenant,
    me voici militante pour le climat,
  4. je vous demande à tous d'en faire de même.
  5. Je vais vous expliquer pourquoi
  6. et surtout, comment devenir militant.
  7. Tout a commencé quand j'avais 13 ans.

  8. J'ai tout d'abord pris connaissance
    des gaz à effet de serre.
  9. À l'époque, nous avions étudié
    la question en classe pendant 90 minutes
  10. et j'étais agacée à l'idée que
  11. quelque chose de si fondamental
  12. soit bouclé en un seul
    cours de géographie.
  13. J'en ai gardé de l'amertume
    et donc, lorsque j'ai obtenu mon bac,
  14. j'ai décidé d'étudier la géographie,
  15. juste pour m'assurer que
    j'étais sur la bonne voie
  16. avec cette histoire
    de changement climatique.
  17. Et c'est à ce moment-là que tout a changé.

  18. Pour la première fois,
    j'ai commencé à explorer des données
  19. concernant la science
    et la crise climatique.
  20. Je n'en croyais pas mes yeux.
  21. Comme beaucoup d'entre vous,
  22. je pensais que la planète était en danger.
  23. Mais j'étais loin d'imaginer que
    nous nous enfoncions à vitesse grand V
  24. dans ce désastre climatique
    que nous avons nous-mêmes créé.
  25. Pour la première fois aussi, j'ai compris
    que les choses sont bien différentes
  26. lorsqu'on considère
    la situation dans son ensemble.
  27. Prenez la concentration de CO2
    dans l'atmosphère, par exemple,
  28. le principal facteur
    du réchauffement climatique.
  29. Oui, c'est grave.
  30. On dirait bien qu'on est
    sur une mauvaise piste.
  31. Mais c'est en ne considérant
    pas seulement les 60 dernières années,
  32. mais les 10 000 dernières années,
  33. qu'on comprend
    à quel point c'est terrifiant.
  34. Ce n'est là qu'un seul aspect de la crise
    que nous sommes en train de vivre.
  35. Je ne vais pas entrer dans les détails,
    mais laissez-moi vous dire une chose :
  36. nous sommes à un moment de l'histoire
  37. où la force la plus destructrice
    sur la planète est l'humanité elle-même.
  38. Nous sommes à une période de l'histoire où
  39. aucun scientifique ne peut vous garantir
    que vous survivrez à cela.
  40. Nous sommes à un moment de l'histoire où
  41. l'humanité est en train
    de créer un environnement
  42. qui n'est plus sûr pour les humains.
  43. Oui, j'étais là,

  44. en première année de géographie,
  45. et j'étais plutôt excédée.
  46. Néanmoins...
  47. il y avait de bonnes nouvelles.
  48. La même année
    où j'ai fait ces découvertes,
  49. des dirigeants du monde entier
    se sont réunis à Paris
  50. avec l'objectif commun de limiter
    le réchauffement planétaire
  51. à moins de deux degrés.
  52. Les photos ont fait le tour du monde
  53. et selon les dires,
    cet événement a marqué l'histoire
  54. Quel soulagement, n'est-ce pas ?
  55. Sauf que...

  56. quelque chose n'a pas vraiment fonctionné.
  57. Après la signature de cet accord,
  58. rien ne s'est vraiment amélioré.
  59. Pour ne pas dire
    que les choses ont empiré.
  60. Décideurs et industries,
    dirigeants et hommes politiques,
  61. sont retournés à leurs affaires,
  62. exploitant nos moyens de subsistance
    tout en épuisant les ressources de demain,
  63. construisant sans cesse
    des centrales à charbon,
  64. alors même que tout cela doit s’arrêter,
  65. selon l'Accord de Paris.
  66. Il y a eu des progrès, bien sûr.

  67. Il y a des installations d'énergie
    éolienne et solaire partout dans le monde.
  68. Mais ces changements positifs
    sont lents, trop lents, en fait.
  69. Ainsi, depuis la signature
    de l'Accord de Paris,
  70. les graphiques climatiques
    continuent de grimper en flèche,
  71. battant des records chaque année.
  72. Les cinq années les plus chaudes
    jamais enregistrées
  73. ont été les cinq dernières années
  74. et à aucun moment les émissions mondiales
    n'ont été plus élevées qu'aujourd'hui.
  75. J'en étais donc là,

  76. à voir et à comprendre
    la science d'un côté,
  77. mais à ne pas voir les réponses,
    à ne pas voir l'action, de l'autre côté.
  78. À ce moment-là, j'en avais assez.
  79. Je voulais aller moi-même à la Conférence
    des Nations unies sur le climat,
  80. cet endroit qui a justement été conçu pour
    rassembler des personnes
  81. pour résoudre les questions climatiques
  82. sauf que ce n'est pas vraiment le cas,
    apparemment.
  83. C'était l'année dernière.
  84. Je me suis rendue
    à la Conférence sur le climat
  85. et j'ai voulu savoir
    de quoi il s'agissait vraiment.
  86. Pour les réalistes politiques,
    ce n'est peut-être pas une surprise,
  87. mais j'ai eu du mal à supporter
  88. que les industries
    des combustibles fossiles
  89. et les dirigeants politiques
  90. fassent tout ce qui est en leur pouvoir
    pour empêcher un véritable changement.
  91. Ils ne sont pas désireux de fixer
    des objectifs suffisamment ambitieux
  92. pour nous mettre sur la voie
    des moins de deux degrés.
  93. Après tout, ce sont les seuls à bénéficier
    de cette crise climatique, n'est-ce pas ?
  94. L'industrie des combustibles fossiles
    génère des profits,
  95. et les dirigeants politiques, eh bien,
    ils regardent les prochaines élections
  96. et ce qui peut les rendre populaires,
  97. et je suppose que personne
    ne pose les questions qui fâchent.
  98. Ils n'ont pas l'intention
    de changer la donne.
  99. Il n'y a aucun pays au monde où
    des entreprises ou des pouvoirs politiques
  100. sont sanctionnés
    pour avoir détruit le climat.
  101. Avec toute l'étrangeté
    et la tristesse de cette conférence,

  102. il y avait quelqu'un de différent,
  103. quelqu'un qui semblait très inquiet,
  104. et c'était Greta Thunberg.
  105. J'ai trouvé que tout le reste
    semblait désespérant
  106. et n'avait aucun sens,
  107. j'ai donc décidé de prendre part à
    sa grève du climat pendant la conférence.
  108. C'était ma toute première grève du climat
  109. et c'était un cadre
    incroyablement étrange,
  110. juste elle et moi assises
    dans cette salle de conférence,
  111. entourées de cette foule en costume
  112. qui n'avait aucune idée
    de ce qui était en train de se passer.
  113. Et pourtant, cela m'a semblé plus éloquent
  114. que tout ce à quoi je m'attendais
    depuis très longtemps.
  115. Et c'est là que j'ai pensé
    qu'il était peut-être temps
  116. d'entamer les grèves en Allemagne.
  117. J'étais convaincue
  118. que personne d'autre ne réglerait
    ce problème pour nous,
  119. et s'il y avait la moindre chance
    que les choses puissent changer,
  120. il semblait presque insensé
    de ne pas essayer.
  121. J'ai donc -
  122. (Applaudissements)

  123. Donc, je suis retournée à Berlin.

  124. J'ai trouvé des alliés qui ont eu
    la même idée au même moment
  125. et ensemble, nous avons pensé donner le
    coup d'envoi de ce « Fridays For Future ».
  126. De toute évidence, nous n'avions aucune
    idée dans quoi nous nous embarquions.
  127. Avant notre première grève,
    beaucoup d'entre nous, y compris moi,
  128. n'avions jamais organisé
    de manifestation publique
  129. ou de protestation auparavant.
  130. Nous n'avions pas d'argent,
    pas de ressources
  131. et absolument aucune idée de ce
    qu'est vraiment une grève climatique.
  132. Nous avons donc commencé
    à faire ce que nous savions faire :
  133. nous avons commencé à envoyer des SMS,
  134. à texter en masse, nuit et jour,
    à tenter de joindre tout le monde
  135. en organisant notre première
    grève climatique via WhatsApp.
  136. La veille de notre première grève,
    j'étais tellement nerveuse

  137. que je n'arrivais pas à dormir.
  138. Je ne savais pas à quoi m'attendre,
    mais je m'attendais au pire.
  139. Peut-être était-ce parce que
    nous n'étions pas les seuls
  140. à vouloir avoir notre mot à dire
    dans un environnement politique
  141. qui semblait avoir oublié comment
    inclure la perspective des jeunes
  142. dans la prise de décision, peut-être.
  143. Mais d'une façon ou d'une autre,
    ça a marché.
  144. Et du jour au lendemain,
  145. nous étions partout.
  146. Et moi, du jour au lendemain,
  147. je suis devenue une activiste climatique.
  148. D'habitude,

  149. dans ce genre de conférence TED,
  150. je dirais maintenant
    que c'est trop ambitieux,
  151. que nous, les jeunes,
    allons régler ce problème,
  152. que nous allons sauver l'avenir,
    la planète et tout le reste,
  153. que nous, les jeunes
    qui luttons pour le climat,
  154. nous allons le régler.
  155. En général.
  156. Mais ça ne marche pas comme ça.
  157. Ce n'est pas ainsi
    que fonctionne cette crise.
  158. Voici un rebondissement :
  159. aujourd'hui, trois ans et demi
    après la signature de l'Accord de Paris,
  160. quand on observe la science,
  161. on s'aperçoit qu'il est encore possible de
  162. maintenir le réchauffement de la planète
    en dessous de deux degrés,
  163. techniquement.
  164. Et nous voyons aussi qu'il est
    encore possible de contrôler
  165. d'autres évolutions désastreuses,
  166. tels que l'extinction massive
    et la dégradation des sols.
  167. Oui, en théorie.
  168. C'est incroyablement improbable.
  169. Et de toute façon,

  170. il faudrait que le monde
    connaisse des changements
  171. que nous n'avons jamais connus auparavant.
  172. Il faudrait complètement
    décarboner nos économies d'ici 2050
  173. et transformer la répartition des pouvoirs
    qui permet actuellement
  174. à ces géants de l'énergie fossile
    et aux dirigeants politiques
  175. de rester au sommet.
  176. Ce n'est rien d'autre
    que la plus grande transformation
  177. depuis la Révolution Industrielle.
  178. On peut qualifier cette période
  179. d'une révolution climatique
  180. en très peu de temps.
  181. Nous n'avons plus
    une seule année à perdre.
  182. Quoi qu'il en soit,
    pour que ce changement se produise,

  183. il faut que le monde cesse de compter sur
  184. un, deux ou trois millions
    d'étudiants grévistes
  185. pour régler ce problème.
  186. Oui, nous sommes formidables,
    nous allons continuer ainsi,
  187. nous allons nous rendre dans des endroits
    où personne ne nous attendait, oui.
  188. C'est loin d’être terminé ;
  189. nous n'en sommes qu'au début.
  190. C'est un mouvement
    qui doit être intergénérationnel.
  191. C'est un travail pour l'humanité.
  192. Et c'est là que tous les regards
    se tournent vers vous.
  193. Pour que ce changement se produise,
  194. nous devrons résoudre
    un million de choses.
  195. C'est une chose incroyablement
    complexe, après tout.
  196. Mais...
  197. il y a des choses que tout le monde
    peut commencer.
  198. Commençons par ce qui fâche :

  199. et si je vous disais de faire plus de vélo
  200. ou manger moins de viande, voyager moins,
    ou effectuer des achats d'occasion.
  201. Désolé, ce n'est pas si facile.
  202. Mais voici la bonne nouvelle :
  203. vous n'êtes pas que des consommateurs
    et des acheteurs,
  204. bien que les industries aimeraient
    que vous vous en teniez qu'à cela.
  205. Non, vous et moi, nous sommes tous
    des êtres politiques,
  206. et nous pouvons tous
    faire partie du changement.
  207. Nous pouvons tous être
    ce que beaucoup de gens appellent
  208. des militants climatiques.
  209. Est-ce que j'ai raison ?
  210. (Rires)

  211. Quelles sont donc les premières étapes ?

  212. Voici quatre premières étapes essentielles
    pour que le changement aboutisse,
  213. quatre premières étapes
    que tout le monde peut commencer à faire,
  214. quatre premières étapes déterminantes
    pour la suite à venir.
  215. Alors de quoi s'agit-il ?

  216. Première étape :

  217. nous devons recadrer radicalement
    notre compréhension
  218. d'un activiste du climat,
  219. cette compréhension peut être
    la réponse à cette crise climatique.
  220. Un activiste climatique
    n'est pas celui qui a lu chaque étude
  221. et qui consacre tous ses après-midis
    à distribuer des tracts sur le végétarisme
  222. dans les centres commerciaux.
  223. Non.
  224. N'importe qui peut être
    un militant climatique,
  225. tous ceux qui veulent se joindre
    au mouvement de ceux qui ont l'intention
  226. de vieillir sur une planète
  227. qui accorde la priorité
    à la protection des milieux naturels,
  228. au bonheur et à la santé des populations,
  229. plutôt qu'à la destruction du climat
    et au naufrage de la planète,
  230. au profit des industriels.
  231. Et puisque la crise climatique affecte
    tous les aspects de notre vie sociale,
  232. de notre vie politique
    et de notre vie privée,
  233. nous avons besoin d'activistes du climat
    partout dans le monde,
  234. non seulement dans chaque pièce,
  235. mais aussi dans chaque ville,
    chaque pays et chaque continent.
  236. Deuxième étape :

  237. j'ai besoin que vous sortiez
    de cette zone de confort,
  238. loin des sentiers battus sans avenir.
  239. Vous êtes tous ici, soit un ami
    ou un membre de la famille,
  240. un employé, un collègue,
    un étudiant, un enseignant
  241. ou dans la plupart des cas, un électeur.
  242. Tout cela s'accompagne
    d'une responsabilité
  243. que cette crise vous oblige
    à assumer en grandissant.
  244. Il y a l'entreprise qui vous emploie
  245. ou qui vous parraine.
  246. Est-elle sur la bonne voie
    pour respecter l'Accord de Paris ?
  247. Votre parlementaire local
    sait-il que cela vous tient à cœur,
  248. que vous voulez en faire
    une priorité à chaque élection ?
  249. Votre meilleur ami
    en a-t-il connaissance ?
  250. Lisez-vous ou écrivez-vous un journal ?
    Super.
  251. Faites-leur savoir que vous voulez
    qu'ils en parlent dans chaque édition,
  252. et que vous voulez qu'ils défient
    les décideurs politiques
  253. à chaque entretien.
  254. Si vous êtes chanteur, chantez à ce sujet.
  255. Si vous êtes enseignant, enseignez-le.
  256. Si vous avez un compte bancaire,
    dites à votre banque que vous la quitterez
  257. s'ils continuent d'investir
    dans les combustibles fossiles.
  258. Et, bien sûr, le vendredi,
    vous devriez tous savoir quoi faire.
  259. Troisième étape :

  260. quitter sa zone de confort
    fonctionne le mieux
  261. quand vous unissez vos forces.
  262. Une personne qui demande
    un changement inopportun
  263. est surtout incommode.
  264. Deux, cinq, dix ou encore cent personnes
    qui demandent des changements improbables,
  265. sont difficiles à ignorer.
  266. Plus vous êtes nombreux,
  267. plus il devient difficile pour les gens
    de justifier un système de vie éphémère.
  268. Le pouvoir n'est pas quelque chose
    que vous avez ou n'avez pas.
  269. Le pouvoir, vous le prenez
    ou vous le laissez aux autres,
  270. et il grandit une fois
    que vous le partagez.
  271. Nous, les jeunes de la rue,
    nous, les étudiants grévistes,
  272. nous montrons comment
    cela peut fonctionner.
  273. « Un étudiant gréviste
    sera toujours un gréviste »
  274. d'après Greta Thunberg.
  275. Deux, cinq, dix, mille personnes
    qui manifestent,
  276. c'est un mouvement,
  277. et c'est ce dont
    nous avons besoin partout.
  278. Pas de pression.
  279. (Rires)

  280. Et la quatrième étape, enfin

  281. et c'est probablement
    l'aspect le plus important.
  282. J'ai besoin que vous commenciez
    à vous prendre plus au sérieux.
  283. S'il y a bien une chose que j'ai apprise
  284. durant ces sept derniers mois
    d'action climatique,
  285. c'est que si vous ne faites rien,
  286. il y a de fortes chances
    que personne d'autre ne le fasse.
  287. Les institutions les plus puissantes
    de ce monde
  288. n'ont pas l'intention de changer
    les choses dont elles profitent le plus,
  289. donc il ne sert à rien
    de compter davantage sur elles.
  290. C'est effrayant, je sais.
  291. C'est une énorme responsabilité,
  292. un énorme fardeau
    sur les épaules de tous, oui.
  293. Mais cela signifie aussi,
    que si nous le voulons,
  294. nous pouvons avoir notre mot à dire.
  295. Nous pouvons faire partie
    de ce changement, de ces solutions.
  296. Et c'est très bien, non ?
  297. Alors pourquoi ne pas essayer ?

  298. Allons inonder le monde
    d'activistes climatiques.
  299. Sortons de nos zones de confort,
  300. unissons-nous et commençons
    à nous prendre plus au sérieux.
  301. Imaginez à quoi ressemblerait ce monde,
  302. où les enfants grandiraient,
  303. impatients à l'idée de vivre
    une grande aventure
  304. et un avenir prometteur
    sans avoir peur de rien.
  305. À quoi ressemblera ce monde lorsque
    la prochaine conférence sur le climat
  306. sera un grand événement
    de gens qui se rassemblent,
  307. qui ont entendu
    les voix de millions de personnes,
  308. qui retrousseront leurs manches,
    prêts à apporter de réels changements.
  309. Vous savez,

  310. je rêve de ce monde
  311. où les cours de géographie
    enseignent la crise climatique
  312. comme le plus grand défi
  313. relevé par des gens comme vous et moi,
  314. qui avaient commencé à agir à temps
  315. parce qu'ils ont compris
    qu' ils n'avaient rien à perdre
  316. et tout à gagner.
  317. Alors pourquoi ne pas essayer ?

  318. Personne d'autre ne sauvera notre avenir.
  319. C'est bien plus qu'une invitation.
    Faites passer le message.
  320. Merci.

  321. (Applaudissements)