Return to Video

La Grande Guerre de Tolkien

  • 0:10 - 0:13
    John Ronald Reuel Tolkien est né le 3 septembre 1892.
  • 0:16 - 0:18
    Lui et son frère Hilary ont vécu une enfance pénible.
  • 0:18 - 0:20
    Quand Tolkien avait 4 ans, ils perdent leur père Arthur
  • 0:22 - 0:24
    d'une fièvre rhumatismale.
  • 0:25 - 0:26
    Veuve avec un revenu modeste, sa mère Mabel,
  • 0:26 - 0:29
    éduqua les deux frères à domicile et elle joua un rôle vital dans leur éducation préscolaire
  • 0:29 - 0:32
    et dans leur développement
  • 0:33 - 0:35
    Tolkien était un jeune garçon intelligent, avec une fascination et une soif pour les langues.
  • 0:40 - 0:42
    Tolkien passa et réussi l'examen d'entrée de la King Edward's School de Birmingham.
  • 0:45 - 0:47
    Dès l’automne 1900, pour une somme de 12 livres sterling l'année,
  • 0:47 - 0:49
    Tolkien serait éduqué dans un environnement
  • 0:49 - 0:52
    qui l'aiderait à accomplir son potentiel universitaire.
  • 0:56 - 0:57
    Aller à la King Edward's School fut extrêmement important pour Tolkien.
  • 0:57 - 0:59
    C'était un garçon exceptionnellement doué et
  • 0:59 - 1:02
    la King Edward's School lui offrit une multitude d'opportunités
  • 1:02 - 1:05
    ainsi que la compagnie d'autres garçons aussi talentueux que lui,
  • 1:11 - 1:12
    ce qui était probablement difficile à trouver pour Tolkien.
  • 1:16 - 1:17
    Non seulement, il jouait au rugby mais c'était une référence
  • 1:17 - 1:21
    dans la société de débat et la société littéraire ;
  • 1:21 - 1:24
    il en était bel et bien la vie et l'âme,
  • 1:28 - 1:29
    et il regretta beaucoup l'école, je pense, quand il dû finalement en partir.
  • 1:31 - 1:33
    À l'âge de seulement 11 ans, Tolkien avec son frère Hilary,
  • 1:36 - 1:39
    perdent leur mère, Mabel, d'un diabète.
  • 1:39 - 1:41
    Frappé de douleur, il se plonge dans la vie scolaire
  • 1:41 - 1:45
    avec encore plus d'énergie qu'avant.
    Il excelle dans les travaux académiques,
  • 1:45 - 1:47
    et en 1905, il rencontre son rival intellectuel,
    Christopher Wiseman.
  • 1:51 - 1:53
    Tolkien rencontra son meilleur ami de la King's Edward,
  • 1:53 - 1:55
    Christopher Wiseman, sur un terrain de rugby.
  • 1:55 - 1:59
    Musicien, mathématicien, il était très différent de Tolkien.
  • 2:02 - 2:03
    Ils développèrent un lien si fort sur le terrain de rugby
  • 2:03 - 2:05
    qu'ils s'appelaient eux-mêmes les Grands Frères Jumeaux,
  • 2:05 - 2:07
    qui était une phrase tirée des Lais de l'Ancienne Rome de Lord Macauley.
  • 2:11 - 2:13
    Ils étaient également
    rivaux amicaux à l'école
  • 2:14 - 2:15
    étant tous deux des garçons très travailleurs.
    Wiseman avait un esprit formidable
  • 2:17 - 2:19
    et s'intéressait à beaucoup de choses
  • 2:19 - 2:21
    qui finirent par intéresser Tolkien :
  • 2:21 - 2:24
    comme les langues. Je crois qu'il étudiait l'égyptien et les hiéroglyphes.
  • 2:27 - 2:29
    Tolkien and Wiseman ont dû chacun contribuer à définir l'autre
  • 2:29 - 2:30
    au travers de leurs années d'adolescence,
    car ils discutaient,
  • 2:32 - 2:33
    ils discutaient sans cesse de toutes
    leurs croyances dans la vie.
  • 2:35 - 2:37
    Wiseman était un musicien très talentueux,
  • 2:37 - 2:40
    Tolkien n'avait pas l'oreille musicale, mais ça ne les a pas empêché de bien s'entendre !
  • 2:43 - 2:45
    Tolkien se lie aussi d'amitié avec le fils du proviseur, Rob Gilson
  • 2:45 - 2:47
    Tolkien, Wiseman et Gilson créent des liens très forts
  • 2:47 - 2:51
    qui durèrent durant toute leur scolarité et au-delà.
  • 2:56 - 2:58
    Hors de la King Edward's School, la vie de Tolkien est sur le point de changer une nouvelle fois.
  • 3:02 - 3:03
    Tolkien vivait dans une pension avec son frère Hilary,
  • 3:03 - 3:05
    et quand il eut 16 ans, il rencontra une autre locataire, Edith Bratt, qui avait alors 19 ans.
  • 3:10 - 3:13
    C'était une belle jeune femme, pianiste talentueuse et également orpheline.
  • 3:18 - 3:20
    Tous deux se rapprochèrent via leur tristesse partagée,
  • 3:20 - 3:23
    mais également via leurs espoirs et leurs rêves.
  • 3:24 - 3:28
    La difficulté pour Ronald, comme elle l'appelait, et Edith,
  • 3:28 - 3:31
    c'était qu'il était catholique tandis qu'elle était anglicane.
  • 3:34 - 3:36
    Pour le tuteur de Tolkien, le père Francis Morgan,
    un prêtre catholique,
  • 3:36 - 3:38
    c'était un problème majeur. Il pensait aussi qu'Edith allait distraire Tolkien
  • 3:38 - 3:41
    dans ses tentatives d'entrer à l'université d'Oxford.
  • 3:46 - 3:48
    Le Père Francis Morgan leur interdit de se voir,
  • 3:48 - 3:50
    et même de communiquer.
  • 3:50 - 3:53
    Il se retourna vers ses amitiés de la King Edward's
  • 3:53 - 3:56
    et ce fut au cours de la phase finale de cette période qu'il commença à s'épanouir
  • 3:56 - 3:59
    et à se faire sa propre place ;
    lui et ses amis faisaient la loi.
  • 4:08 - 4:10
    Tirant le meilleur parti de sa dernière année à la King Edward's
  • 4:10 - 4:11
    ainsi que des amitiés qu'il s'est créé,
  • 4:12 - 4:14
    Tolkien et ses pairs créent une association informelle.
  • 4:20 - 4:22
    Ces jeunes intellectuels se réunissent dans la bibliothèque de l'école
  • 4:22 - 4:24
    et font ce qu'on leur a interdit : boire du thé.
  • 4:24 - 4:28
    En dehors des heures de cours, ils se rencontrent au café des magasins Barrow à Birmingham
  • 4:31 - 4:34
    et ainsi, se moquant d'eux-mêmes, se nommèrent le "Tea Club and Barrovian Society"
  • 4:36 - 4:39
    ou, pour faire court, le TCBS.
  • 4:39 - 4:40
  • 4:40 - 4:42
    Le cœur du TCBS était probablement
  • 4:42 - 4:44
    Tolkien et Wiseman, les autres
  • 4:44 - 4:48
    gravitaient autour d'eux. Il y avait Robert
  • 4:48 - 4:50
    Quilter Gilson, le fils du proviseur ;
  • 4:50 - 4:54
    Rob était un garçon cultivé et sociable,
  • 4:54 - 4:56
    c'était peut-être la clé de voûte sociale du groupe.
  • 4:57 - 4:59
    Il accueillait tout le monde et faisait cause
  • 5:00 - 5:03
    commun avec chacun. Un compagnon artiste
  • 5:03 - 5:05
    qui aimait dessiner.
  • 5:05 - 5:09
    C'était un artiste doué et
  • 5:09 - 5:10
    il avait l'ambition d'être architecte.
  • 5:11 - 5:14
    Il y eut l'arrivée tardive de Geoffrey Bache Smith,
  • 5:14 - 5:19
    qui était fasciné par la mythologie, la mythologie
  • 5:19 - 5:21
    celtique ; cela lui donna un point commun
  • 5:21 - 5:23
    avec Tolkien ; c'était un autre des passions de
  • 5:23 - 5:24
    Tolkien.
  • 5:24 - 5:25
    Smith était un poète tout à fait
  • 5:25 - 5:29
    accompli et moderne qui recommandait de la poésie
  • 5:29 - 5:32
    contemporaine à Tolkien. Quand il commença à écrire
  • 5:32 - 5:34
    de la poésie, Tolkien s'inspira, dans une certaine mesure,
  • 5:34 - 5:37
    de Smith et de leur groupe.
  • 5:37 - 5:40
    Et ce fut vraiment le début de
  • 5:40 - 5:41
    Tolkien comme auteur.
  • 5:41 - 5:44
    Des débuts, qui étaient
  • 5:44 - 5:47
    essentiellement de l'amusement, jusque plus tardivement, durant les années de guerre
  • 5:47 - 5:51
    cela se développa une fraternité dans laquelle
  • 5:51 - 5:54
    chacun d'eux tirait beaucoup de force et
  • 5:54 - 5:54
    de réconfort.
  • 5:55 - 5:58
    Plus tard cette année-là, les jours de Tolkien à la
  • 5:58 - 6:00
    King Edward's s'achevèrent et il commença
  • 6:00 - 6:02
    son premier trimestre à Oxford, ayant passé avec succès
  • 6:02 - 6:04
    l'examen d'entrée.
  • 6:06 - 6:08
    À l'aube de son 21ème anniversaire et de son
  • 6:08 - 6:10
    indépendance vis-à-vis du Père Francis Morgan,
  • 6:10 - 6:13
    Tolkien écrivit à Edith, et moins
  • 6:13 - 6:16
    d'une semaine plus tard, ils étaient réunis.
  • 6:16 - 6:18
    Edith s'était engagé à épouser un autre homme,
  • 6:18 - 6:20
    mais en dépit d'un certain ridicule,
  • 6:20 - 6:22
    elle accepta de briser son engagement pour être
  • 6:22 - 6:24
    avec son Ronald.
  • 6:25 - 6:27
    Durant les mois suivants, un sentiment croissant
  • 6:27 - 6:29
    de trouble infusait à travers l'Europe et le 28
  • 6:29 - 6:34
    juin 1914, tout changea.
  • 6:35 - 6:38
  • 6:39 - 6:40
  • 6:41 - 6:43
    Gravillon Princip fut arrêté pour
  • 6:43 - 6:45
    l'assassinat de l'archiduc François Ferdinand.
  • 6:45 - 6:50
    Une crise diplomatique s'ensuivit et en quelques semaines,
  • 6:50 - 6:53
    les principales puissances d'Europe étaient en guerre.
  • 6:55 - 6:57
    L'Allemagne envahit la Belgique et la Grande-Bretagne déclara
  • 6:57 - 7:01
    la guerre à l'Allemagne. Le Parlement lança un appel
  • 7:01 - 7:03
    aux armes au peuple britannique.
  • 7:04 - 7:05
    Il n'y eut pas tout de suite de ruée
  • 7:05 - 7:08
    vers les couleurs. Il devint beaucoup
  • 7:08 - 7:10
    plus évident que le peuple voulu s’enrôler
  • 7:10 - 7:12
    quand les histoires d'atrocités commencèrent à émerger.
  • 7:13 - 7:15
    Il y eut alors un afflux beaucoup plus concerné
  • 7:15 - 7:16
    par l'engagement.
  • 7:16 - 7:18
    Il y avait un air d'excitation
  • 7:18 - 7:20
    à propos de la guerre, un sentiment naïf
  • 7:21 - 7:23
    que cela permettrait aux jeunes hommes de réaliser leur
  • 7:23 - 7:25
    potentiel d'une manière qui était impossible
  • 7:26 - 7:28
    en temps de paix. Il y eut un formidable élan
  • 7:28 - 7:30
    patriotique et un sens du devoir envers
  • 7:30 - 7:33
    ce que l'Angleterre ou la Grande-Bretagne représentaient.
  • 7:34 - 7:36
    Ils sont attirés par
  • 7:36 - 7:38
    l'idée d'un règlement de comptes avec les Allemands,
  • 7:38 - 7:40
    ou, du moins, certains d'entre eux le seront.
  • 7:40 - 7:41
    Dans l'ensemble, ils pensaient qu'ils allaient
  • 7:41 - 7:43
    mettre les Allemands à genoux.
  • 7:43 - 7:45
    Les Allemands avaient été ignobles
  • 7:45 - 7:48
    et on devait s'occuper d'eux et les remettre à leur place.
  • 7:49 - 7:50
    Les hommes s'engageaient par souci
  • 7:50 - 7:53
    économique et vous trouverez ça dans n'importe quelle guerre.
  • 7:54 - 7:57
    La vie n'est pas très excitante et le romantisme
  • 7:57 - 8:00
    et l'éclat de rejoindre l'armée et de faire
  • 8:01 - 8:03
    partie de quelque chose de très grand, est, j'en suis sûr,
  • 8:03 - 8:04
    très attrayant.
  • 8:05 - 8:07
    Ils voyaient les choses
  • 8:07 - 8:09
    d'une façon assez romantique, qui était évidemment
  • 8:09 - 8:12
    amenée à échouer ; nous savons tous ce que la Première
  • 8:12 - 8:14
    Guerre mondiale devint. Ce n'est pas une guerre de
  • 8:15 - 8:17
    de mouvement, de course et de panache ; ce ne sont pas des charges
  • 8:17 - 8:20
    de cavalerie et des trompettes au loin ; je crains
  • 8:21 - 8:23
    que ce ne soit le crépitement des mitrailleuses
  • 8:23 - 8:25
    et l'explosion de l'artillerie qui va
  • 8:25 - 8:26
    dominer
  • 8:30 - 8:32
    Ils avaient, je pense, des idées de ce que devait
  • 8:32 - 8:34
    être la guerre et je pense que leur principale
  • 8:34 - 8:36
    émotion était "ce sera terminé avant que je sois
  • 8:36 - 8:37
    envoyé en France."
  • 8:39 - 8:42
    Tolkien, qui lisait des reprises
  • 8:42 - 8:46
    de littérature héroïque antique, qui était étonnamment
  • 8:46 - 8:51
    lucide à propos de ce qui se passait à la guerre, y alla
  • 8:51 - 8:55
    beaucoup plus alerte. Il se décrivait
  • 8:55 - 8:57
    lui-même comme un "jeune homme avec beaucoup trop
  • 8:57 - 9:00
    d'imagination" et donc il ne prit aucun plaisir d'aucun sorte
  • 9:00 - 9:01
    dans la bataille.
  • 9:02 - 9:03
    Je crois que cela s'applique
  • 9:03 - 9:05
    non seulement aux hommes comme Tolkien qui y combattirent,
  • 9:05 - 9:08
    mais également aux politiciens et aux généraux qui
  • 9:08 - 9:10
    la dirigeaient ; je pense qu'un grand nombre de gens
  • 9:10 - 9:12
    comprenaient que cette guerre pourrait être terrible.
  • 9:14 - 9:15
    Ce que vous voyez dans les lettres
  • 9:16 - 9:18
    entre Gilson, Tolkien et Wiseman, et
  • 9:18 - 9:21
    aussi dans la poésie de Smith, est une sérieuse
  • 9:21 - 9:25
    détermination à faire leur devoir et qu'ils
  • 9:25 - 9:27
    étaient préparés à donner leur vie.
  • 9:28 - 9:31
    Une évaluation réaliste que c'était une période sombre
  • 9:31 - 9:33
    et qu'ils devaient la traverser.
  • 9:35 - 9:37
    G.B. Smith et Rob Gilson rejoignirent tous deux
  • 9:37 - 9:40
    l'armée en 1914, le frère de Tolkien, Hilary,
  • 9:41 - 9:44
    s'enrôla comme clairon et Christopher Wiseman
  • 9:44 - 9:48
    rejoignit la marine. Tolkien faisait, quant à lui, face à
  • 9:48 - 9:50
    un dilemme.
  • 9:51 - 9:53
    Tolkien était dans une position
  • 9:53 - 9:55
    difficile quand la guerre éclata. Il était à un an
  • 9:55 - 9:58
    de son diplôme à Oxford et Tolkien
  • 9:58 - 10:01
    en avait désespérément besoin car il voulait
  • 10:01 - 10:04
    poursuivre une carrière académique ; il n'avait
  • 10:04 - 10:08
    aucune richesse de sa famille, contrairement à Gilson,
  • 10:08 - 10:12
    et donc, s'étant consacré trois ans à
  • 10:12 - 10:13
    son diplôme, il était très important qu'il
  • 10:14 - 10:16
    aille au bout. Il finit par découvrir un système
  • 10:16 - 10:19
    par lequel il pouvait subir un entrainement
  • 10:19 - 10:21
    au Corps de formation des Officiers tout en
  • 10:21 - 10:24
    complétant son année, ce qu'il fit triomphalement
  • 10:24 - 10:25
    avec une mention à Oxford.
  • 10:26 - 10:28
    Il suivit son ami, G.B. Smith,
  • 10:28 - 10:31
    dans les Lancashire Fusiliers, dans l'espoir d'être
  • 10:31 - 10:32
    affecté au même bataillon
  • 10:34 - 10:35
  • 10:35 - 10:39
  • 10:39 - 10:40
  • 10:41 - 10:44
  • 10:44 - 10:46
  • 10:46 - 10:49
  • 10:49 - 10:50
  • 10:50 - 10:51
  • 10:52 - 10:53
  • 10:53 - 10:55
  • 10:55 - 10:59
  • 10:59 - 11:02
  • 11:03 - 11:05
  • 11:05 - 11:08
  • 11:08 - 11:10
  • 11:10 - 11:13
  • 11:13 - 11:14
  • 11:15 - 11:18
  • 11:18 - 11:21
  • 11:21 - 11:24
  • 11:24 - 11:26
  • 11:27 - 11:28
  • 11:28 - 11:30
  • 11:30 - 11:33
  • 11:33 - 11:36
  • 11:36 - 11:37
  • 11:37 - 11:41
  • 11:41 - 11:43
  • 11:44 - 11:46
  • 11:46 - 11:49
  • 11:49 - 11:52
  • 11:52 - 11:52
  • 11:53 - 11:55
  • 11:55 - 11:58
  • 11:58 - 12:00
  • 12:00 - 12:04
  • 12:04 - 12:06
  • 12:07 - 12:10
  • 12:10 - 12:11
  • 12:20 - 12:36
  • 12:37 - 12:40
  • 12:40 - 12:42
  • 12:42 - 12:44
  • 12:45 - 12:46
  • 12:46 - 12:49
  • 12:49 - 12:51
  • 12:52 - 12:53
  • 12:53 - 12:57
  • 12:58 - 13:00
  • 13:00 - 13:03
  • 13:03 - 13:05
  • 13:05 - 13:07
  • 13:08 - 13:10
  • 13:10 - 13:11
  • 13:13 - 13:15
  • 13:15 - 13:17
  • 13:19 - 13:22
  • 13:22 - 13:24
  • 13:24 - 13:26
  • 13:27 - 13:30
  • 13:46 - 13:48
  • 13:48 - 13:52
  • 13:52 - 13:55
  • 13:59 - 14:01
  • 14:01 - 14:03
  • 14:04 - 14:06
  • 14:07 - 14:09
  • 14:09 - 14:12
  • 14:12 - 14:13
  • 14:14 - 14:16
  • 14:16 - 14:19
  • 14:20 - 14:24
  • 14:24 - 14:28
  • 14:30 - 14:31
  • 14:31 - 14:35
  • 14:35 - 14:38
  • 14:38 - 14:41
  • 14:41 - 14:43
  • 14:43 - 14:45
  • 14:51 - 14:52
  • 14:54 - 14:55
  • 14:56 - 15:00
  • 15:00 - 15:02
  • 15:04 - 15:06
  • 15:06 - 15:11
  • 15:11 - 15:13
  • 15:17 - 15:19
  • 15:19 - 15:21
  • 15:22 - 15:24
  • 15:25 - 15:27
  • 15:28 - 15:31
  • 15:31 - 15:35
  • 15:35 - 15:37
  • 15:37 - 15:39
  • 15:39 - 15:45
  • 15:45 - 15:48
  • 15:48 - 15:51
  • 15:51 - 15:53
  • 15:53 - 15:53
  • 15:58 - 15:59
  • 15:59 - 16:02
  • 16:02 - 16:05
  • 16:06 - 16:08
  • 16:08 - 16:11
  • 16:11 - 16:15
  • 16:15 - 16:19
  • 16:19 - 16:22
  • 16:22 - 16:26
  • 16:26 - 16:28
  • 16:28 - 16:31
  • 16:31 - 16:32
  • 16:33 - 16:34
  • 16:34 - 16:39
  • 16:39 - 16:43
  • 16:43 - 16:48
  • 16:48 - 16:52
  • 16:52 - 16:55
  • 16:57 - 16:57
  • 16:58 - 17:02
  • 17:02 - 17:05
  • 17:05 - 17:08
  • 17:08 - 17:10
  • 17:11 - 17:12
  • 17:14 - 17:16
  • 17:16 - 17:20
  • 17:20 - 17:23
  • 17:23 - 17:26
  • 17:26 - 17:29
  • 17:34 - 17:37
  • 17:37 - 17:39
  • 17:39 - 17:41
  • 17:42 - 17:44
  • 17:44 - 17:47
  • 17:47 - 17:50
  • 17:51 - 17:54
  • 17:54 - 17:56
  • 17:57 - 17:58
  • 17:59 - 18:02
  • 18:02 - 18:05
  • 18:05 - 18:07
  • 18:07 - 18:10
  • 18:10 - 18:12
  • 18:13 - 18:14
  • 18:14 - 18:16
  • 18:16 - 18:19
  • 18:19 - 18:22
  • 18:22 - 18:25
  • 18:25 - 18:28
  • 18:28 - 18:31
  • 18:31 - 18:34
  • 18:34 - 18:39
  • 18:39 - 18:42
  • 18:42 - 18:44
  • 18:44 - 18:46
  • 18:47 - 18:49
  • 18:50 - 18:53
  • 18:53 - 18:56
  • 18:56 - 18:57
  • 18:58 - 19:00
  • 19:00 - 19:02
  • 19:02 - 19:05
  • 19:05 - 19:08
  • 19:08 - 19:11
  • 19:11 - 19:13
  • 19:13 - 19:15
  • 19:15 - 19:19
  • 19:19 - 19:22
  • 19:22 - 19:25
  • 19:26 - 19:27
  • 19:28 - 19:34
  • 19:34 - 19:42
  • 19:42 - 19:47
  • 19:48 - 19:52
  • 19:52 - 19:54
  • 19:57 - 20:00
  • 20:00 - 20:04
  • 20:04 - 20:06
  • 20:06 - 20:08
  • 20:10 - 20:13
  • 20:14 - 20:17
  • 20:17 - 20:20
  • 20:20 - 20:22
  • 20:22 - 20:25
  • 20:25 - 20:27
  • 20:28 - 20:35
  • 20:36 - 20:37
  • 20:37 - 20:39
  • 20:39 - 20:41
  • 20:41 - 20:43
  • 20:43 - 20:45
  • 20:45 - 20:46
  • 20:48 - 20:50
  • 20:50 - 20:53
  • 20:53 - 20:56
  • 20:56 - 20:59
  • 20:59 - 21:02
  • 21:02 - 21:05
  • 21:05 - 21:06
  • 21:07 - 21:09
  • 21:09 - 21:12
  • 21:12 - 21:14
  • 21:15 - 21:17
  • 21:17 - 21:21
  • 21:21 - 21:24
  • 21:24 - 21:26
  • 21:28 - 21:30
  • 21:30 - 21:32
  • 21:32 - 21:35
  • 21:36 - 21:38
  • 21:39 - 21:40
  • 21:40 - 21:44
  • 21:44 - 21:45
  • 21:45 - 21:47
  • 21:47 - 21:50
  • 21:50 - 21:54
  • 21:54 - 21:56
  • 21:57 - 21:59
  • 21:59 - 22:02
  • 22:03 - 22:05
  • 22:05 - 22:08
  • 22:08 - 22:11
  • 22:11 - 22:13
  • 22:13 - 22:15
  • 22:15 - 22:16
  • 22:17 - 22:20
  • 22:20 - 22:23
  • 22:24 - 22:26
  • 22:26 - 22:28
  • 22:28 - 22:30
  • 22:31 - 22:33
  • 22:33 - 22:37
  • 22:37 - 22:40
  • 22:42 - 22:44
  • 22:44 - 22:48
  • 22:48 - 22:50
  • 22:50 - 22:53
  • 22:53 - 22:55
  • 22:55 - 22:57
  • 22:57 - 23:01
  • 23:02 - 23:03
  • 23:04 - 23:06
  • 23:06 - 23:09
  • 23:09 - 23:11
  • 23:11 - 23:14
  • 23:19 - 23:20
  • 23:20 - 23:23
  • 23:23 - 23:26
  • 23:26 - 23:29
  • 23:29 - 23:30
  • 23:32 - 23:36
  • 23:36 - 23:38
  • 23:38 - 23:42
  • 23:42 - 23:44
  • 23:44 - 23:48
  • 23:48 - 23:50
  • 23:50 - 23:52
  • 23:52 - 23:54
  • 23:54 - 23:57
  • 23:59 - 24:00
  • 24:00 - 24:03
  • 24:03 - 24:05
  • 24:05 - 24:08
  • 24:08 - 24:14
  • 24:14 - 24:19
  • 24:19 - 24:22
  • 24:23 - 24:25
  • 24:25 - 24:30
  • 24:34 - 24:36
  • 24:36 - 24:37
  • 24:38 - 24:40
  • 24:40 - 24:45
  • 24:45 - 24:49
  • 24:49 - 24:53
  • 24:53 - 24:56
  • 24:56 - 25:01
  • 25:01 - 25:05
  • 25:05 - 25:09
  • 25:09 - 25:11
  • 25:11 - 25:13
  • 25:14 - 25:17
  • 25:17 - 25:24
  • 25:26 - 25:28
  • 25:28 - 25:31
  • 25:31 - 25:33
  • 25:33 - 25:36
  • 25:38 - 25:40
  • 25:41 - 25:43
  • 25:44 - 25:46
  • 25:47 - 25:48
  • 25:48 - 25:52
  • 25:52 - 25:55
  • 25:55 - 25:56
  • 25:56 - 25:59
  • 25:59 - 26:01
  • 26:03 - 26:05
  • 26:05 - 26:08
  • 26:08 - 26:11
  • 26:11 - 26:14
  • 26:15 - 26:17
  • 26:17 - 26:19
  • 26:19 - 26:22
  • 26:23 - 26:25
  • 26:25 - 26:26
  • 26:27 - 26:27
  • 26:28 - 26:31
  • 26:31 - 26:34
  • 26:34 - 26:36
  • 26:36 - 26:37
  • 26:37 - 26:40
  • 26:40 - 26:42
  • 26:42 - 26:46
  • 26:46 - 26:48
  • 26:48 - 26:49
  • 26:51 - 26:53
  • 26:53 - 26:56
  • 26:56 - 27:00
  • 27:00 - 27:02
  • 27:02 - 27:04
  • 27:04 - 27:06
  • 27:06 - 27:10
  • 27:10 - 27:13
  • 27:13 - 27:18
  • 27:18 - 27:21
  • 27:22 - 27:26
  • 27:26 - 27:28
  • 27:28 - 27:31
  • 27:31 - 27:35
  • 27:35 - 27:40
  • 27:40 - 27:43
  • 27:43 - 27:45
  • 27:45 - 27:48
  • 27:48 - 27:52
  • 27:52 - 27:56
  • 27:56 - 27:57
  • 27:58 - 28:00
  • 28:00 - 28:04
  • 28:04 - 28:06
  • 28:06 - 28:09
  • 28:10 - 28:12
  • 28:12 - 28:15
  • 28:15 - 28:18
  • 28:19 - 28:20
  • 28:23 - 28:24
  • 28:25 - 28:27
  • 28:29 - 28:30
  • 28:30 - 28:32
  • 28:33 - 28:35
  • 28:35 - 28:39
  • 28:39 - 28:46
  • 28:46 - 28:49
  • 28:49 - 28:51
  • 28:52 - 28:56
  • 28:57 - 28:59
  • 29:00 - 29:04
  • 29:04 - 29:07
  • 29:07 - 29:08
  • 29:09 - 29:12
  • 29:12 - 29:16
  • 29:16 - 29:18
  • 29:18 - 29:21
  • 29:21 - 29:24
  • 29:25 - 29:27
  • 29:27 - 29:29
  • 29:29 - 29:30
  • 29:32 - 29:34
  • 29:34 - 29:38
  • 29:38 - 29:43
  • 29:43 - 29:46
  • 29:46 - 29:48
  • 29:48 - 29:51
  • 29:51 - 29:55
  • 29:55 - 29:57
  • 29:57 - 29:58
  • 30:00 - 30:01
  • 30:01 - 30:04
  • 30:04 - 30:06
  • 30:06 - 30:08
  • 30:09 - 30:11
  • 30:11 - 30:13
  • 30:13 - 30:15
  • 30:15 - 30:17
  • 30:18 - 30:19
  • 30:19 - 30:21
  • 30:21 - 30:24
  • 30:24 - 30:27
  • 30:27 - 30:29
  • 30:29 - 30:33
  • 30:33 - 30:35
  • 30:35 - 30:38
  • 30:39 - 30:43
  • 30:45 - 30:48
  • 30:48 - 30:53
  • 30:53 - 30:57
  • 30:58 - 30:59
  • 30:59 - 31:02
  • 31:02 - 31:04
  • 31:05 - 31:08
  • 31:08 - 31:10
  • 31:10 - 31:12
  • 31:13 - 31:15
  • 31:15 - 31:17
  • 31:17 - 31:21
  • 31:21 - 31:25
  • 31:25 - 31:27
  • 31:27 - 31:30
  • 31:30 - 31:33
  • 31:34 - 31:36
  • 31:38 - 31:39
  • 31:39 - 31:42
  • 31:42 - 31:46
  • 31:46 - 31:48
  • 31:48 - 31:51
  • 31:51 - 31:57
Títol:
La Grande Guerre de Tolkien
Descripció:

more » « less
Video Language:
English
Duration:
32:58
Vivien Stocker edited francès subtitles for Tolkien's Great War
Vivien Stocker edited francès subtitles for Tolkien's Great War
Vivien Stocker edited francès subtitles for Tolkien's Great War
Vivien Stocker edited francès subtitles for Tolkien's Great War
Vivien Stocker edited francès subtitles for Tolkien's Great War
Vivien Stocker edited francès subtitles for Tolkien's Great War
Vivien Stocker edited francès subtitles for Tolkien's Great War
Vivien Stocker edited francès subtitles for Tolkien's Great War
Mostra-ho tot

French subtitles

Revisions