Return to Video

J'ai perdu la vue et j'ai découvert mon super-pouvoir

  • 0:07 - 0:10
    Si vous demandez à un enfant
    à quoi ressemble son avenir,
  • 0:10 - 0:14
    il répondra vouloir
    des super-pouvoirs, ou être grand.
  • 0:14 - 0:18
    Si vous m'aviez demandée
    à quoi ressemblerait ma vie à 16 ans,
  • 0:18 - 0:22
    je vous aurais sûrement répondu
    plus grande que mon père,
  • 0:22 - 0:24
    être entourée d'amis,
    marcher seule en ville,
  • 0:24 - 0:28
    être indépendante,
    et avoir les cheveux très longs.
  • 0:29 - 0:32
    J'ai toujours eu beaucoup d'imagination
    et j'adorais lire.
  • 0:32 - 0:35
    Traduire des mots en images et en sons,
  • 0:35 - 0:38
    même si tout était
    religieusement silencieux,
  • 0:38 - 0:42
    c'était un moyen pour un enfant,
    un humain et un moldus d'être unique.
  • 0:44 - 0:46
    Toutes mes lectures m'ont fait réaliser
  • 0:46 - 0:50
    qu'en plus de la vie normale,
    un monde magique existait.
  • 0:50 - 0:53
    À partir d'un certain âge,
    j'ai commencé à ne plus voir.
  • 0:55 - 0:57
    Ma vue s'est assombrie
    sur la zone périphérique
  • 0:57 - 1:00
    jusqu'à atteindre le noir total
    et à avoir la tête qui tourne.
  • 1:01 - 1:03
    Mais mon imagination était débordante
  • 1:03 - 1:05
    comme si quelque chose
    de magique m'arrivait,
  • 1:05 - 1:08
    ou, comme si je recevais
    des messages secrets de l'univers.
  • 1:09 - 1:11
    J'ai toujours voulu être unique.
  • 1:11 - 1:14
    Mais en grandissant, j'ai dû
  • 1:14 - 1:17
    m'éloigner petit à petit
    de ce monde magique.
  • 1:18 - 1:19
    J'allais me cacher dans le placard
  • 1:19 - 1:23
    et, je rêvais que le fond de l'armoire
  • 1:23 - 1:25
    se désintégrait pour atteindre
    le monde de Narnia.
  • 1:27 - 1:30
    Je n'ai pas découvert
    d'armoire magique à 8 ans,
  • 1:30 - 1:32
    je n'ai pas reçu de lettre
    pour rentrer à Hogwarts à 11,
  • 1:32 - 1:35
    aucun satyre ne m'a dit
    que j'étais un demi-dieu à 12.
  • 1:37 - 1:43
    Alors, mon dernier espoir est de partir
    à l'aventure avec Gandalf avant 50.
  • 1:45 - 1:48
    Mais en attendant, à l'âge de 13 ans,
  • 1:48 - 1:51
    je suis tout à coup devenue unique,
  • 1:51 - 1:54
    bien que
    je ne l'avais pas envisagé comme ça.
  • 1:55 - 1:58
    En effet, l'univers ne m'envoyait pas
    d'informations secrètes,
  • 1:58 - 2:00
    mais il m’entraînait dans un trou noir.
  • 2:01 - 2:06
    Le 23 septembre 2015 à 7h35,
  • 2:06 - 2:09
    j'étais encore en retard à l'école,
  • 2:09 - 2:13
    parce que le bus n'arrivait jamais
    à l'heure.
  • 2:14 - 2:17
    Je suis rentrée dans ma classe
    et je suis tombée.
  • 2:17 - 2:20
    Au milieu de tous, devant tous les élèves,
  • 2:20 - 2:23
    je n'avais pas vu un sac à dos par terre.
  • 2:23 - 2:28
    Je me suis assise et j'ai réalisé que
    je ne voyais pas les lettres au tableau.
  • 2:28 - 2:29
    Je ne pouvais pas lire.
  • 2:30 - 2:34
    Alors, j'ai appelé ma mère
    et puis je suis allée à l'hôpital,
  • 2:35 - 2:38
    songeant que j'allais porter
    une chouette paire de lunettes.
  • 2:38 - 2:42
    Mais, je ne les ai pas eues et
    je n'ai pas quitté l'hôpital ce jour-là.
  • 2:45 - 2:47
    On m'a diagnostiquée une hydrocéphalie,
  • 2:48 - 2:51
    mot peu original qui signifie
    que j'ai trop de liquide dans mon cerveau.
  • 2:52 - 2:53
    Et, la vérité dévastatrice,
  • 2:54 - 2:57
    j'avais une tumeur gliale qui
    s'était formée dans le passage
  • 2:57 - 2:59
    entre le premier et
    le troisième ventricule,
  • 2:59 - 3:01
    au niveau du bas de ma tête.
  • 3:01 - 3:03
    Cela empêchait le liquide
    de circuler dans mon cerveau.
  • 3:03 - 3:06
    Le liquide rentrait mais
    ne pouvait pas sortir,
  • 3:06 - 3:08
    ce qui augmentait
    la pression intracrânienne,
  • 3:08 - 3:10
    et endommageait mes nerfs optiques.
  • 3:11 - 3:14
    Mais les docteurs ne l'ont pas vu.
  • 3:14 - 3:19
    J'ai eu une première intervention,
    puis une deuxième, et encore deux autres.
  • 3:19 - 3:24
    J'étais comme dans un tourbillon,
    dont nous essayions de nous relever,
  • 3:24 - 3:28
    mais les événements nous frappaient,
    et nous retombions encore et encore.
  • 3:28 - 3:31
    Mon monde s'est écroulé et
    nous étions tous anesthésiés.
  • 3:32 - 3:36
    Mes pensées imaginaires ont soudain
    été remplacées par des saints
  • 3:36 - 3:39
    et des entités aussi immatériels
    que mon espoir de voir Gandalf.
  • 3:40 - 3:44
    Le docteur était persuadé
    de connaître le problème.
  • 3:44 - 3:47
    Mais la cause était bien différente.
  • 3:47 - 3:48
    Trop de liquide avait été enlevé.
  • 3:48 - 3:51
    D'une trop haute pression intracrânienne,
  • 3:51 - 3:54
    je suis passée à une très basse pression.
  • 3:54 - 3:57
    En huit mois, j'ai reçu
    quatre interventions similaires
  • 3:58 - 4:02
    et trois autres afin de résoudre
    les dégâts commis par ce docteur.
  • 4:03 - 4:04
    Le mal était fait.
  • 4:06 - 4:08
    Finalement, je suis retournée à l'école,
  • 4:09 - 4:10
    mais je n'étais plus la même.
  • 4:11 - 4:16
    La vie des gens normaux a continué,
    j'étais absente des événements quotidiens,
  • 4:16 - 4:19
    des crises adolescentes,
    mais bon, je n'ai rien raté.
  • 4:21 - 4:23
    En fait, j'ai passé une année à dormir
  • 4:23 - 4:26
    car, comme la littérature
    m'avait été enlevée,
  • 4:26 - 4:30
    c'était la seule façon de me connecter
    à une réalité dont j'avais besoin.
  • 4:31 - 4:33
    Et voilà, je suis ici aujourd'hui.
  • 4:34 - 4:36
    Il y a un dicton qui dit :
  • 4:36 - 4:39
    « je suis tombée dans un trou
    mais j'en suis ressortie grandie. »
  • 4:39 - 4:44
    C'est vraiment ce que je ressens,
    car pour chaque moment difficile,
  • 4:44 - 4:45
    il y a une force,
  • 4:45 - 4:47
    même si elle est imperceptible,
  • 4:48 - 4:50
    elle nous aide à remonter
  • 4:50 - 4:52
    et nous rend plus fort.
  • 4:53 - 4:56
    Je peux me concentrer et avoir
    bien plus d'attention sur un sujet.
  • 4:57 - 5:00
    Manger est une toute nouvelle expérience.
  • 5:01 - 5:03
    Chaque fois que je mange
    des « Bolinho de Chuva »,
  • 5:03 - 5:04
    des beignets de pluie,
  • 5:05 - 5:09
    je suis transportée en toute sécurité
    dans un bien-être sucré
  • 5:09 - 5:10
    au goût de cannelle.
  • 5:11 - 5:13
    Mais aussi, écouter ou jouer de la musique
  • 5:13 - 5:16
    me permettent de m'échapper
    des difficultés de la vie.
  • 5:17 - 5:20
    Et maintenant, je connais par cœur
    les chansons de Bob Dylan,
  • 5:20 - 5:22
    ce qui est plutôt fou !
  • 5:23 - 5:26
    Mon imagination est plus vive que jamais.
  • 5:26 - 5:29
    Maintenant,
    c'est le plus important de mes sens.
  • 5:30 - 5:32
    Il me permet de créer un monde nouveau
  • 5:32 - 5:36
    grâce aux images du passé
    et à mes autres canaux sensoriels.
  • 5:36 - 5:40
    J'utilise mon imagination
    comme instrument créatif et rationnel
  • 5:40 - 5:44
    pour survivre dans cette réalité ultra
    dépendante de stimulations visuelles.
  • 5:45 - 5:46
    Et je peux le faire
  • 5:46 - 5:49
    parce qu'il existe une différence
    entre regarder et voir,
  • 5:50 - 5:53
    comme entre entendre et écouter.
  • 5:53 - 5:58
    Voir et écouter ne sont pas
    liés à une capacité précise des sens,
  • 5:59 - 6:00
    mais ils signifient « sensibilité »
  • 6:00 - 6:03
    pour comprendre et avoir
    de l'empathie envers les autres.
  • 6:03 - 6:06
    C'est ainsi qu'aujourd'hui,
    je peux voir mieux qu'avant.
  • 6:07 - 6:11
    Par exemple,
    je vois que vous êtes attentifs.
  • 6:13 - 6:17
    Dans la mythologie grecque,
    le plus célèbre voyant, Tiresias
  • 6:18 - 6:19
    était aveugle,
  • 6:19 - 6:23
    car il ne se laissait pas
    influencer par les apparences visuelles.
  • 6:24 - 6:25
    Vous voyez ?
  • 6:26 - 6:29
    Je ne suis pas du tout à
    16 ans comme je l'imaginais,
  • 6:29 - 6:31
    et je n'ai pas non plus
    la vie que j’espérais,
  • 6:31 - 6:34
    mais si vous me proposez
    de retourner dans le temps
  • 6:34 - 6:36
    et d'éviter tout ce qui s'est passé,
  • 6:36 - 6:39
    j'ai tellement appris
    que je ne voudrais être personne d'autre.
  • 6:40 - 6:41
    Merci.
Títol:
J'ai perdu la vue et j'ai découvert mon super-pouvoir
Descripció:

Des lieux magiques, des lettres d’Hogwarts, les aventures de Gandalf sont quelques exemples de fantaisies littéraires qui passionnent Maria Stockler. Cependant, à l’âge de 13 ans, un nombre incroyable d’événements ont abouti à la perte de sa vue. Les rêves de Maria ont basculé. Dans ce talk animé, Maria partage comment la perte de l’un de ses sens l’a aidée à en développer un nouveau. Celui-ci deviendra en définitive son propre super-pouvoir. « Il y a une différence entre regarder et voir… je pense que je vois mieux que jamais. »

more » « less
Video Language:
English
Team:
closed TED
Projecte:
TED-Ed
Duration:
06:47

French subtitles

Revisions