French subtítols

← Les plastiques à usage unique et la découverte de la vraie valeur des choses | Emmanuel Auberger | TEDxHECParis

Obtén el codi d'incrustació
12 llengües

Showing Revision 13 created 04/09/2020 by eric vautier.

  1. Le problème du plastique à usage unique
  2. a fait les gros titres partout
    dans le monde en 2018.
  3. Nous avons tous vu les campagnes
    et les images du WWF.

  4. Nous avons tous été témoins
    des décharges de plastique à ciel ouvert.
  5. L'emballage en plastique pose un problème
    d'environnement et de santé publique
  6. dont il faut s'occuper.
  7. Des ONG membres « Break Free From
    Plastic » ont identifié les coupables.
  8. Ces sociétés réfutent ces accusations.
  9. Elles prétendent avoir toujours
    encouragé le recyclage
  10. et que la cause est le manque d'éducation.
  11. Je pense que nous sommes tous coupables
    pour notre addiction au plastique jetable.
  12. Les marques offrent ce que
    les consommateurs souhaitent :
  13. plus de confort, des prix plus bas,
  14. sans se soucier des conséquences à venir.
  15. Poussée par cette attention soudaine,
  16. l'industrie du plastique
    propose une alternative.
  17. Tout d'abord, recyclons plus.
  18. Pensez-vous que l'emballage plastique
    que vous avez jeté dans la bonne poubelle
  19. sera recyclé ?
  20. Je suis sincèrement désolé
    de vous dire qu'à l'inverse du verre,
  21. du métal ou du papier,
  22. seulement 5% du plastique
    vivra une seconde vie,
  23. c'est-à-dire sera recyclé
    pour fabriquer un nouveau matériau,
  24. et encore un plus faible pourcentage
    sera utilisé pour refabriquer un emballage
  25. en circuit fermé.
  26. La raison ?
  27. Le plastique n'est pas simple à recycler,
  28. et ce n'est pas très viable économiquement
  29. car le plastique est très bon marché.
  30. Le seul emballage avec un petit potentiel
    d'être transformé à nouveau en bouteille
  31. est ce type de PET transparent.
  32. A ce jour, ils affirment qu'il peut être
    composé à 50% de matières recyclées
  33. et ils espèrent atteindre
    les 100% d'ici 2025.
  34. D'accord ?
  35. Parfait.
  36. Mais pourquoi l'industrie a-t-elle
    mis si longtemps pour réagir ?
  37. Et qui va payer les coûts
    supplémentaires de cette bouteille ?
  38. L'industrie du plastique a eu
    une autre formidable idée :
  39. faisons du plastique
    biosourcé et biodégradable.
  40. Elle propose donc ce type
    de plat et de gobelet.
  41. Si on regarde les petits
    caractères sur ce récipient,
  42. on s'aperçoit qu'il est
    composé de 94% de cellulose
  43. et de 6% de mystérieux
    composés en plastique.
  44. Ce gobelet est fait en matière plastique
    appelée PLA, à base d'amidon de maïs.
  45. Vous vous dites : « Super idée,
  46. je peux donc jeter mon emballage
    avec le reste de mes biodéchets. »
  47. Mais attention !
  48. Ceci n'est viable que
    pour le compost industriel.
  49. Il ne se décomposera pas dans le compost
    de votre jardin ou dans la décharge.
  50. Vous vous dites : « OK,
  51. mis dans la bonne poubelle, cet emballage
    sera au moins recyclé ou composté. »
  52. Attention :
  53. le PLA contamine le système
    de recyclage du plastique,
  54. et les sociétés de recyclage
    ne veulent absolument pas
  55. en voir parmi les autres plastiques.
  56. Certes, au moins ce plastique n'est pas
    fabriqué à base d'énergies fossiles.
  57. Mais là aussi, attention :
  58. beaucoup d'organisations environnementales
    considèrent que c'est encore pire.
  59. Si nous avons besoin de ressources
    agricoles pour produire des emballages,
  60. cela va tout simplement
    accélérer la déforestation.
  61. Ce n'est donc pas une très bonne idée
  62. pour le moment et pour les récipients.
  63. Peut-être à l'avenir.
  64. Pour les sacs et films, le plastique
    biodégradable est une option viable.
  65. Peu importe les limites actuelles,
    toutes les innovations sont bienvenues.
  66. La gestion des déchets
    a pour devise les trois « R » :
  67. Réduire, Réutiliser, Recycler.
  68. Et comme l'industrie du plastique
    est une industrie puissante,
  69. que le recyclage est une opportunité
    commerciale en pleine expansion,
  70. de nombreux investissements privés
    et publics sont placés dans le recyclage.
  71. Les deux autres « R »
    de la gestion des déchets,
  72. Réduire et Réutiliser,
  73. suscitent bien moins d'attention
    et génèrent moins d'argent.
  74. Explorons à présent le « Réduire » :
  75. il existe de nombreuses initiatives
    qui valent le coup d'être évoquées.
  76. J'en ai sélectionné trois pour ce soir.
  77. La ville de Capannori, en Toscane,
    a lancé il y a 20 ans déjà,
  78. un large programme d'éducation
    pour réduire les déchets de ses citoyens.
  79. Les résultats sont spectaculaires :
  80. 38% de déchets en moins
    en 10 ans seulement,
  81. et recyclage de plus de 80% de ceux-ci.
  82. Inspirées par ce succès,
  83. des centaines de villes dans
    le monde suivent cet exemple.
  84. Autre bon exemple de Réduction :
  85. Biocoop, la plus grande chaîne alimentaire
    de produits bio en France,
  86. a décidé en 2016 de stopper
    la vente d'eau en bouteille
  87. car c'est, je cite :
    « une aberration écologique ».
  88. Ils considèrent avec raison qu'en France,
  89. l'eau du robinet est suffisamment
    saine ou facile à filtrer.
  90. Biocoop va même plus loin
    et a annoncé très récemment
  91. qu'elle allait ouvrir le premier
    supermarché zéro déchet à Paris.
  92. Certains activistes sont même
    déjà prêts à mener ce combat.
  93. Ils lancent des « opérations
    anti-plastique »,
  94. laissant les emballages inutiles
    dans les supermarchés,
  95. attirant ainsi l'attention
    des autres clients
  96. et incitant ainsi les magasins
    et les fournisseurs à réduire les déchets.
  97. Réduire est par définition quasi gratuit,
    de même que les actions anti-plastique.
  98. Choisissez les produits
    avec le moins d'emballage,
  99. achetez les produits en grande quantité,
  100. pas des yaourts en pots
    individuels par exemple.
  101. Choisissez la boîte de
    pâtes légèrement abîmée
  102. que la plupart des consommateurs évitent.
  103. Notre obsession du zéro
    défaut et à service unique
  104. a également un énorme
    impact sur l'environnement.
  105. Maintenant : « Réutiliser »,
  106. un véritable pas
    vers une économie circulaire.
  107. En parlant d'emballages réutilisables,
  108. je vise surtout les bouteilles
    en verre consignées.
  109. Tout le monde se souvient
    de les avoir utilisées
  110. et à quel point c'était génial.
  111. Des anciens qui se souviennent du laitier
    aux voyageurs qui ont vu des pays
  112. qui réutilisent encore les bouteilles
    en verre à grande échelle.
  113. De nouvelles initiatives
    sont également en cours -
  114. supermarchés avec des
    allées sans plastique :
  115. Loop, le premier supermarché en ligne
  116. avec des emballages
    exclusivement consignés.
  117. Et oui, c'est un début,
  118. seulement dans quelques endroits,
  119. et nous devons être prudents ;
  120. la réutilisation des
    emballages n'a de sens
  121. que dans un schéma
    d'économie circulaire locale.
  122. Mais même avec des imperfections au début,
    nous devons soutenir ces innovations.
  123. Très récemment,
  124. la ville de Berkeley en Californie -
    un autre beau campus -
  125. a voté une loi interdisant les couverts
    jetables pour aliments et boissons.
  126. Très clairement,
    c'est la fin du verre jetable,
  127. remplacé par un verre
    et une paille en acier inoxydable.
  128. Votre Big Mac sera servi
    sur une plaque réutilisable.
  129. Et oui, même McDonald's
    soutient l'initiative de Berkeley.
  130. Durant cette conférence de huit minutes,
  131. plus de huit millions de bouteilles en
    plastique ont été utilisées dans le monde.
  132. 85% d'entre elles ne seront pas collectées
    et mettront 400 ans à disparaître.
  133. Nous devons trouver le bon
    équilibre entre les trois R.
  134. Le recyclage du plastique
    a des limites claires.
  135. La réduction et la réutilisation
    sont des solutions bien plus prometteuses.
  136. Les gouvernements doivent
    réglementer le plastique.
  137. Le WWF a récemment publié
    une série de recommandations,
  138. en particulier, que les prix du plastique
    doivent inclure le coût réel
  139. que la société supportera
    pour gérer sa fin de vie.
  140. Ce coût réel du plastique
    est très important
  141. si nous voulons que
    d'autres options émergent.
  142. En tant que consommateurs,
  143. nous devons tous être prêts
  144. à faire des compromis
    entre le confort et le prix
  145. pour notre santé et notre environnement.
  146. Êtes-vous prêts ?
  147. (Acclamations)
  148. Je vous remercie.
  149. (Applaudissements)